Actualités

Renouer avec les relations internationales

Une responsabilité du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 4 décembre 2010

Ary Yee Chong Tchi Kan a rappelé le caractère primordial du bouleversement de l’ordre mondial pour le développement de La Réunion. Selon le membre du secrétariat, le congrès doit inviter les militants à mesurer le chemin parcouru et évaluer les perspectives ouvertes dans les échanges avec le monde. « Nos idées et nos actions n’ont pas de frontières ».

« Le peuple réunionnais est le résultat du dépassement de chaque population d’origine. Le PCR a le devoir de veiller à l’unité de notre peuple, à son expérience sociale unique et à la promotion de sa culture et de son identité », a-t-il indiqué.

La lutte aboutit à la victoire

Durant le demi-siècle écoulé, le PCR a sorti le Maloya, grâce notamment à Firmin Viry et d’autres artistes qui ont fait connaître La Réunion, aux quatre coins de la planète. Depuis le 1er octobre 2009, il est reconnu comme faisant partie du Patrimoine mondial de l’Humanité. « Le PCR s’est battu pour sauver la langue créole, aujourd’hui, elle est de plus en plus reconnue. C’est notre apport essentiel dans l’échange avec les autres peuples du monde », a expliqué Ary Yee Chong Tchi Kan.
« Les communistes doivent développer la connaissance au-delà du seul continent européen, sinon nous nous privons de la connaissance des autres continents ; du coup, nous risquons de ne pas voir le potentiel de relations que nous pouvons construire », a-t-il ajouté.
Lors de la création du PCR, le monde politique était divisé en 2 blocs, pendant qu’un grand mouvement de libération réclamait la fin de la colonisation qui avait conduit les pays européens à imposer leur domination et à s’enrichir sur tous les continents depuis 5 siècles. Ces blocs comprenaient schématiquement, d’un côté, le modèle de développement occidental dont l’idéologie reposait sur le marché, la libre concurrence, de l’autre, on expérimentait la planification étatique. De fait, « le PCR s’est inscrit dans le grand mouvement de liberté pour les droits fondamentaux ».

Protéger les richesses réunionnaises

Le cas de la Grèce, l’Irlande, l’Espagne et le Portugal montrent les conséquences des attaques spéculatives des puissances financières mondiales sur ces pays. « Les États appliquent une politique libérale et s’endettent aux prix forts pour tenter de sauver leur économie fragilisée. Ils font payer la facture aux peuples tandis que les banques se distribuent des dividendes ».
Face à la place de plus en plus importante de l’euro sur la scène internationale, les États-Unis ont tenté coûte que coûte de fragiliser la monnaie européenne, donnant des idées à d’autres pays qui veulent voir le dollar perdre sa dominance. « Aujourd’hui, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander une gouvernance mondiale et une monnaie de référence qui ne soit plus la monnaie d’un pays. Ce qui est en jeu, c’est l’effritement du leadership des États-Unis et le basculement du monde de l’Occident vers l’Asie », a-t-il expliqué.
Parmi nos voisins, la Chine est devenue la 2ème économie mondiale, derrière les États-Unis, et le Président chinois a été élu l’homme le plus puissant de la planète. Événement considérable, car une puissance démographique de 1,4 milliard d’habitants dirigée par un parti communiste évolue dans le cadre du capitalisme planétaire. De même, en 2012, l’Inde dépassera le Japon et prendra la 3ème place. Les analystes prévoient que la Chine dépassera les États-Unis vers 2020, dans une dizaine d’années. Ce bouleversement mondial montre que le mouvement de décolonisation commencé il y a un demi-siècle, juste après la 2ème Guerre mondiale, a permis aux pays colonisés, la Chine, l’Inde, le Brésil, de commencer leur développement.

Imaginer le développement de La Réunion

Ce développement devrait intégrer l’opinion du PCR, la place de l’Inde et de la Chine dans le monde et à La Réunion, et l’importance stratégique de l’Europe pour La Réunion. Un exemple est le Conseil régional, où l’Alliance avait fait une priorité le renforcement des relations avec l’Inde et la Chine.
La Réunion doit absolument faire le bilan de l’exclusive coloniale et de la fin de l’assimilation-intégration. Dans ce modèle, la colonie produit une seule matière et vend tout à sa Métropole qui, en retour, lui vend ce dont il a besoin. « Dans le cas de La Réunion, le sucre est notre seul produit d’exportation vers l’Europe ; il représente 60% de nos exportations. Et 58% de nos importations se font avec la France. Nos échanges avec la Zone qui nous entoure est très faible : environ 5% », a expliqué Ary Yee Chong Tchi Kan.
Pour cela, Ary Yee Chong Tchi Kan propose de sortir de l’exclusive coloniale qui a structuré des monopoles, et examiner les voies de la diversification des échanges. Prenant l’exemple d’Air France, qui négocie avec Air Mauritius « pour obtenir les moyens de siphonner la clientèle réunionnaise. L’objectif est d’affaiblir Air Austral qui est l’outil pour réussir notre désenclavement, notamment vers l’Inde et la Chine », a-t-il expliqué.

Réflexions sur le changement climatique et la préservation de la biodiversité

Contribution du PCR à ce nouvel internationalisme, le PCR est un parti réunionnais ouvert au monde qui s’intéresse à ce qui se passe sur toute la planète, car « c’est notre maison commune ». A côté de nous, le gouvernement des îles Maldives a lancé un appel pour trouver un pays qui accepte d’accueillir ses ressortissants en cas d’augmentation du niveau de la mer qui risque de noyer toute la surface. Ils sont 380.000 habitants. Comment solutionner ce problème ? Nous dit, sa i concerne pas nous ?, interpelle Ary Yee Chong Tchi Kan.
Saluant le travail accompli par Paul Vergès depuis qu’il a fait voter une loi à l’unanimité au Sénat faisant de la lutte contre les effets du réchauffement climatique une cause nationale, Ary Yee Chong Tchi Kan met en avant le rapport sur les mesures d’adaptation à la ville, à préconiser sur un siècle, déposé par le président du PCR.
Au moment où les experts du monde entier sont réunis à Cancún pour examiner la suite à donner au Protocole de Kyoto qui arrive bientôt à sa fin, le parti devra étudier comment il compte valoriser tout ce travail. Ary Yee Chong Tchi Kan a d’ailleurs rappelé que la couverture du Sommet de Copenhague par "Témoignages" attirait tous les jours 15.000 visiteurs sur le site du journal, ce qui montre que les informations produites à La Réunion ont un intérêt pour le monde.

Evolution démographique

Nos réflexions sur la transition démographique et ses conséquences. Cette question est sous-estimée par les décideurs politiques alors que c’est un facteur de déstabilisation permanente qui débouche sur des conflits de tout genre, voire ethnique. Là encore, le PCR a été à l’avant-garde en formulant l’idée de l’Egalité des cultures et la sauvegarde du patrimoine de la connaissance immatérielle. Le projet de la Maison des Civilisations et de l’unité réunionnaise a eu le soutien de beaucoup de personnalités du monde entier qui ont vu là une contribution décisive à la compréhension des peuples et à la nécessaire réconciliation afin de surmonter les dégâts laissés par 5 siècles de confrontation coloniale. Ce projet est exemplaire du rassemblement qu’on a pu faire à l’échelle mondiale ; nous prenons l’engagement de le réaliser ! Au-delà du projet proprement dit, c’est le combat pour sa réalisation qui devient maintenant exemplaire.
Aussi, nous appelons le gouvernement français à remettre en cause sa vision du développement endogène dont l’objectif est la conquête des marchés qui se fait au détriment de la solidarité et de la complémentarité entre voisins.
Durant la dernière période, notre parti a laissé tomber la relation internationale. Face à une situation qui change rapidement, il faut renouer avec les relations internationales.


Kanalreunion.com