Actualités

Réponse du gouvernement des Comores à Emmanuel Macron

Après les propos tenus par le président de la République

Témoignages.re / 6 juin 2017

Après la déclaration du président de la République française, Emanuel Macron, en visite au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage atlantique (Cross) d’Etel, dans le Morbihan, en France

JPEG - 61.3 ko

« Le gouvernement de l’Union des Comores est profondément choqué par les propos inconsidérés, blessants pour le peuple comorien, non respectueux pour la mémoire des victimes, tenus par le Président de la République française et les condamne avec la plus grande fermeté.

La circulation des personnes dans l’Archipel des Comores, dans des conditions périlleuses, depuis l’instauration du sinistre visa Balladur, est un sujet grave qui mérite mieux que le sarcasme et la plaisanterie.

Elle appelle plutôt des réponses au drame humain qui endeuille les familles comoriennes et franco-comoriennes et une issue honorable pour la France et les Comores, respectueuse du droit international, des droits de l’Homme et des résolutions de l’Assemblée Générale des Nations Unies, au différend territorial qui divise les deux pays depuis plus d’une quarantaine d’années.

Les groupes de travail de haut niveau, souhaités par la France et auxquels le Gouvernement de l’Union des Comores a accédé, a entamé un travail à cet effet, en vue de tracer des pistes de solutions.

Le Gouvernement de l’Union des Comores veut croire que le Président de la République Française, saura réparer ses propos qui ont heurté la conscience des Comoriens et des franco-comoriens, dans l’intérêt des deux pays »