Actualités

Reprendre l’effort, retrouver les valeurs

Meeting au quartier de la Marine

Geoffroy Géraud-Legros / 19 janvier 2012

Il y a, en politique comme ailleurs, des instants de vérité, qui renseignent sur le sentiment profond d’un peuple, d’un quartier. C’est ce moment qu’ont vécu hier les citoyens et les militants du quartier de la Marine. Ils étaient plus de 250, venus écouter Maurice Gironcel, les représentants de leur quartier et Claude Hoarau, venu donner le « coup de main » à la tête d’une délégation saint-louisienne.

C’est avec une joie et une émotion non dissimulées que Claude Hoarau a pris la parole devant le peuple de la Marine, qu’il a félicité pour l’ampleur de la mobilisation. Le maire de Saint-Louis a rappelé le caractère proprement colonial de la décision qui a frappé Maurice Gironcel d’une éligibilité d’une durée de deux ans. Une injustice d’ailleurs à peine déguisée, puisque le Parquet a pris la peine de rappeler l’intégrité du maire de Sainte-Suzanne… avant de dire qu’il devait néanmoins être condamné. Pierrot Partal, élu démissionnaire, a évoqué l’atmosphère pesante des deux années de ce qui devait être un « intérim ». Un temps marqué par les complots, l’intrigue et la manipulation, au cours duquel, selon Pierrot Partal, le premier adjoint préparait minutieusement son coup.
Sous les applaudissements, il a dénoncé l’atteinte aux valeurs que représente le manquement à la parole donnée. À l’ambition personnelle affirmée sans vergogne par le premier adjoint et à l’inconséquence de la maire intérimaire, il a opposé les valeurs de rectitude et de fidélité érigées en idéal par le PCR, qui ont mené les conseillers municipaux respectueux de leur parole à la démission.
Maurice Gironcel a développé les points forts de son programme, pour le quartier de la Marine et pour toute la commune de Sainte-Suzanne. Un programme dont l’endiguement du Ruisseau Fontac, destiné à protéger les habitations, est l’un des points forts. Le candidat du PCR a fait part de son indignation, face aux témoignages de plus en plus nombreux, rapportant des pratiques proches de l’achat de voix et de la corruption. « I achèt pa créol èk le manjé kuyi », s’est-il écrié, sous les applaudissements nourris de l’assistance. Appelant à un « renouveau des valeurs » face à l’explosion du clientélisme et du manquement cynique aux engagements, Maurice Gironcel a présenté quelques-uns des jeunes qui, présents sur la liste “Ensemb’ pour un développement durable et solidaire”, constituent un pari sur l’avenir. À l’approche de la nuit, c’est le cœur empli de volonté de vaincre que les participants au meeting ont regagné leurs logis…

Textes et photos G.G.L.


Kanalreunion.com