Actualités

Résister

Témoignages.re / 30 novembre 2012

JPEG - 30.8 ko

« Saint-Louis est depuis cinquante ans une commune de résistance » : c’est en ces termes que je me suis adressé à la presse, après que bon nombre de journalistes aient égrené un chapelet de contrevérités au sujet des problèmes budgétaires que nous connaissons. Dans le contexte saint-louisien, résister c’est d’abord refuser le schéma dominant de la rigueur et de l’austérité. Refuser d’abandonner la mission sociale que nous a confiée la population. Refuser d’abandonner les travailleurs à leur sort, à la précarité, à la pauvreté, au chômage. Résister, c’est utiliser tous les moyens honorables dont nous pouvons nous saisir, pour renforcer la solidarité envers ceux qui souffrent. Aider au quotidien, parer à l’urgence, sans renoncer au but final qui anime chaque progressiste : changer la vie. Etre toujours capables de ressentir au plus profond de son cœur, n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit : c’était, selon Che Guevara la qualité première d’un communiste. Et peut-être est-ce là la faculté que le peuple n’a plus vu clairement en nous, et que la Reconstruction doit nous permettre de retrouver.

Résister, donc. Mais résister n’est pas uniquement contester, agiter, attaquer. Résister, c’est aussi tisser le réseaux d’alliances et même, pourquoi pas, d’affinités qui permettront au David que nous sommes, de tenir tête aux Goliath de la rigueur, de l’assimilation et de la dépendance. C’est dans cet état d’esprit que Roland Robert, Fabrice Hoarau et moi-même avons présenté au ministre de l’Outremer les 15 propositions du PCR. L’entretien a duré plus d’une heure et demie, au lieu de la demie-heure prévue. Nous en avons rendu compte au plus vite à nos militants, grâce à « Témoignages », afin de leur dire que des lignes d’espoir pouvaient aussi être dégagées en portant au plus haut niveau le programme de progrès social et technique adopté par notre Parti. En l’exposant à un responsable progressiste, ultramarin qui plus est, je suis convaincu que nous avons accompli une tâche militante.



Claude Hoarau 


Kanalreunion.com