Actualités

Route du Littoral : ouverture spéciale pour que Lurel aille voir Bello sans passer par la Montagne

Une décision de la compétence de la collectivité présidée par l’UMP Didier Robert

Témoignages.re / 16 juillet 2012

Pour que Victorin Lurel puisse aller voir Bello sans que son convoi soit obligé de passer par la route de la Montagne, la Direction régionale des routes a ouvert la route du Littoral rien que pour lui hier matin à 10 heures 35. Pour les autres usagers souhaitant aller de Saint-Paul à Saint-Denis, pas d’ouverture avant-hier midi. Depuis la décentralisation de la gestion des routes nationales, c’est la Région Réunion, actuellement présidée par l’UMP Didier Robert, qui est responsable des décisions relatives à l’ouverture et à la fermeture de la route du Littoral.

La route du Littoral a ouvert ce dimanche matin 15 juillet 2012 spécialement pour Victorin Lurel. Le ministre était attendu par la députée-maire Huguette Bello à 10 heures 45, mais en raison des travaux de purge, le littoral devait être fermé jusqu’à 12 heures. Un traitement spécial a donc été finalement appliqué à la route au convoi du ministre. Les quatre voies de circulation sont restées fermées à tous les usagers, mais le cortège ministériel a pu emprunter la route à 10 heures 35. Tous les autres usagers ont dû patienter jusqu’à 12 heures.

Un passe-droit

Samedi après-midi, Imaz Press Réunion annonçait qu’il serait demandé à la Direction régionale des routes de rouvrir le littoral à la circulation pour tous vers 10 heures plutôt qu’à 12 heures. Il s’agissait d’éviter à Victorin Lurel de passer par la Montagne ou d’affréter un hélicoptère, ou d’organiser un convoi spécial — et donc un passe-droit — sur le littoral.
C’est finalement cette dernière solution qui a été choisie, après une discussion avec le ministre des Outre-mer, ce samedi soir alors qu’il était en visite à Saint-Joseph. Il lui a été demandé s’il acceptait que la route du Littoral soit rouverte plutôt afin d’éviter le passage par la Montagne. Dans un premier temps, Victorin Lurel a répondu qu’il ne fallait rien changer pour lui, qu’il fallait donc respecter l’horaire initialement prévu de réouverture des voies de circulation. Il lui a alors été fait remarquer qu’il faudrait se lever plus tôt le dimanche matin, puisque le parcours pour la Montagne est bien plus long que le littoral. « Eh bien, alors faites pour le mieux », s’est alors prudemment retranché le ministre des Outre-mer. Histoire sans doute qu’il ne puisse lui être reproché d’être à l’origine d’un quelconque passe-droit.

Les usagers attendent midi

Le convoi ministériel a donc franchi le littoral à 10 heures 35. Les purges étaient terminées, mais les travaux de nettoyage ne l’étaient pas tout à fait. Les agents de la Direction régionale des routes ont aménagé un passage à la hâte pour le convoi. Victorin Lurel est arrivé à l’heure à Saint-Paul.
Les autres usagers apprécieront sans doute d’avoir attendu jusqu’à 12 heures.

(Avec Imaz Press Réunion)


Rien de changé sous les ors de la République

Présence massive des policiers et des gendarmes, routes barrées et interdites à la circulation dans un large périmètre, cortèges lancés à fond et précédés de motards… Rien n’a changé sous le ciel des ors de la République en matière de visite ministérielle ainsi que le prouve le dispositif de sécurité et le protocole mis en place ce vendredi 13 juillet 2012 à l’occasion de la première journée de la visite dans l’île de Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, François Hollande, nouveau président de la République, et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s’étaient pourtant engagés à faire preuve de plus de retenue, de moins d’apparat… Les habitudes ont décidément la vie dure ou sont vite acquises…

(Source Imaz Press Réunion)


Kanalreunion.com