Actualités

Route la plus chère du monde : nouvelles perquisitions à la Région Réunion

L’enquête sur l’attribution des marchés de la NRL progresse

Manuel Marchal / 29 septembre 2016

Mardi et mercredi, sur ordre du Parquet national financier, les gendarmes ont mené de nouvelles perquisitions à la Région Réunion. Une enquête sur l’attribution de 1,2 milliard d’euros de marché est en cours. Rappelons que le 5 octobre dernier, le domicile de Didier Robert, président de la Région Réunion, et de plusieurs élus avaient fait l’objet de perquisitions pour savoir dans quelles conditions les juteux marchés de la route en mer ont été attribués.

JPEG - 104.7 ko

Nouveau coup dur pour les partisans de la route en mer, l’enquête sur l’attribution des marchés de la route la plus chère du monde continue de progresser. Mardi et mercredi, les gendarmes de la brigade financière ont de nouveau perquisitionné. Ils sont restés dans les bureaux de la Région toute la journée de mardi et le mercredi soir, indique Imaz Press Réunion, et ont emporté des documents.

Ce n’est pas la première fois que la collectivité présidée par Didier Robert subit une vague de perquisitions. La plus fameuse a été celle du 8 octobre dernier. Au petit matin, des gendarmes avaient investi et fouillé le domicile du président de la Région Réunion à la recherche d’indice sur les conditions d’attribution de marchés d’un montant de 1,2 milliard d’euros. D’autres élus de la majorité de Didier Robert avaient été concernés par la même procédure

Sous le premier mandat de Didier Robert, les élus de l’Alliance avait dénoncé la méthode pour le moins précipitée utilisée par la Région Réunion pour faire voter la Commission d’appel d’offres. Ainsi les représentants du peuple n’avaient eu que très très peu de temps pour prendre connaissance des offres des différents groupements.

Rappelons que le chantier de la route en mer fait aussi l’objet d’une enquête de la part de l’Office européen de lutte contre la fraude. Ce dernier a envoyé une mission pour vérifier l’utilisation des fonds européens.

Cette nouvelle vague de perquisitions à la Région Réunion est en train de discréditer irrémédiablement cette collectivité. Paul Vergès avait fait de la Région Réunion une collectivité exemplaire en matière de gestion des fonds publics et de capacité à mener à bien des projets. C’est cette crédibilité budgétaire qui explique notamment pourquoi Paul Vergès avait réussi à obtenir de l’État et de l’Europe leur participation au financement de deux grands chantiers réunionnais d’un montant total de plus de 2 milliards d’euros : le tram-train. L’arrivée au pouvoir de Didier Robert a tout remis en cause. Il a choisi de détourner tous ces crédits vers la réalisation d’un seul projet : une route en mer à six voies. Par ailleurs, la Région ne construit plus de routes, ni de lycées. Tout cette réputation de crédibilité que les prédécesseurs de Didier Robert avaient patiemment construit est totalement remise en cause. Avec la succession des perquisitions à la Région Réunion, la réputation de notre île est gravement entâchée.

M.M.


Kanalreunion.com