Actualités

RSTA : une bataille au-dessus des clivages

Deux jours avant la fin de la prime de vie chère pour les bas salaires ?

Manuel Marchal / 29 mai 2013

Le soir du 31 mai, c’est la fin annoncée de la prime de vie chère obtenue dans la rue par les travailleurs pour ceux d’entre eux qui ont les plus bas salaires. Quel Réunionnais peut se résoudre à laisser faire une telle chose en pleine crise ?

JPEG

Lors de sa dernière visite à La Réunion, le ministre des Outre-mer n’avait pas dit combien de Réunionnais sont concernés par le RSTA. Mercredi dernier, lorsqu’il a confirmé la suppression de cette prime de vie chère aux députés, il n’a pas été plus précis. Et quand il a annoncé que le RSTA est désormais pris en charge par les entreprises du BTP dans ce secteur, il a aussitôt été démenti…

Ce flou illustre à lui seul la logique de cette décision. L’objectif est de faire des économies coûte que coûte, et cela quel que soit l’impact de cette baisse de salaires imposée aux travailleurs les moins bien payés. Car le moindre commencement d’étude d’impact ne pouvait que révéler qu’à ce jour, aucune entreprise n’a décidé de se substituer à l’État pour le versement du RSTA.

Jusqu’à 200 euros de moins !

Un seul travail relatif à l’après-RSTA existe, c’est un rapport du Député Victoria publié en 2010, voici trois ans. Il écrit clairement que même si le RSA est activé pour remplacer le RSTA, la majorité des bénéficiaires du RSTA connaîtra une baisse de leur revenu. Les plus touchés sont les couples qui ne sont pas éligibles au RSA. Pour eux, la perte atteint 200 euros par mois !

C’est pourquoi devant une telle ponction, la mobilisation dépasse les clivages.

Quatre mois après le succès de la première bataille pour la prolongation du bonus COSPAR, l’Alliance a de nouveau porté la cause des plus démunis. Le 18 avril, elle présente au Conseil régional une motion demandant que les élus s’engagent à demander le maintien du RSTA, dans l’attente de la mise en œuvre d’une solution permettant aux personnes concernées de ne pas être lésées. Alors qu’habituellement, les motions présentées par l’opposition ne sont pas examinées séance tenante, celle-ci est débattue dans l’urgence. Puis elle est votée à l’unanimité du Conseil régional. Pour sa part, le Parti communiste réunionnais a continué la bataille, là aussi dans le prolongement de celle qui avait permis d’arracher le sursis pour les 50 euros du bonus COSPAR.

Le temps presse

D’autres actions ont lieu pour soutenir la cause des travailleurs. Une pétition de Rézistans’ rassemble 12.000 signatures. Dans celles-ci, qui peut dire qu’il y a des soutiens de gauche ou des soutiens de droite ? Ce sont tous des Réunionnais unis autour du refus de la suppression du RSTA. D’autres prises de position de responsables politiques sont venues soutenir cette lutte.

Manifestement, les arguments convergent pour le maintien de la prime de vie chère versée aux travailleurs les moins bien payés. C’était le même élan qui avait prévalu quand la lutte a permis d’obtenir cette mesure d’urgence pour faire face à des prix beaucoup trop élevés.

Il reste donc peu de temps pour agir. Et plus le temps passe, plus l’action devra être spectaculaire pour tenter de renverser la situation. À Paris, les 7 députés de La Réunion, tous membres de la majorité, réussiront-ils à empêcher une baisse de 100 euros ponctionnée uniquement chez les travailleurs payés en dessous de 1,4 SMIC ?

M.M.

18 avril : la motion de l’Alliance

Voici le contenu de la motion présentée par l’Alliance le 18 avril dernier en Assemblée plénière du Conseil régional. Examinée en urgence, elle a été adoptée à l’unanimité par la Région Réunion. Hier en Commission permanente, la Direction de la Région s’est engagée à rappeler le contenu de cette motion au gouvernement, elle attend la réponse de Paris.

« Considérant que le RSTA est une prestation instaurée par le gouvernement et versée par la CGSS aux travailleurs pauvres pour faire face à la vie chère alors que la prime COSPAR est versée par les entreprises, le gouvernement étant concerné pour la prime COSPAR par les exonérations de charges dont la période vient d’être prolongée jusqu’au 31 décembre 2013,

Considérant que l’instauration du RSTA relève de la responsabilité entière du gouvernement,

Considérant la situation actuelle de cohabitation du RSA et du RSTA, laissant aux salariés le libre choix entre ces 2 prestations,

Considérant l’annonce par le gouvernement de la fin du dispositif du RSTA à la date du 31 mai 2013,

Considérant qu’aucune information n’a été donnée par le gouvernement quant à l’évaluation et aux conséquences de la disparition du RSTA,

Considérant qu’il n’a pas été démontré que la totalité des salariés bénéficiant du RSTA seront éligibles au RSA,

Considérant également que certains salariés risquent de perdre le bénéfice du RSTA qui est de 100 euros ou de percevoir un RSA inférieur à cette somme,

Le Conseil régional, réuni en Assemblée plénière :

- réaffirme les termes de la motion du groupe de l’Alliance présentée le 14 décembre 2012 posant clairement le principe qu’en aucun cas, la suppression du RSTA et son remplacement par le RSA ne devra se traduire par une perte de revenus pour les salariés actuellement bénéficiaires du RSTA ;

- cette garantie n’ayant pas été apportée, demande au gouvernement de prolonger la période de cohabitation du RSA et du RSTA jusqu’à la date du 31 décembre 2013, le temps d’effectuer et de rendre publiques les simulations et d’ouvrir la concertation avec les organisations syndicales. »
Prix des carburants : pas de hausse pour le moment…

Le jour où la suppression du RSTA est prévue d’être effective, de nouveaux prix du gaz et des carburants entreront en vigueur. Hier, le préfet a publié l’arrêté fixant les prix maximums de ces produits à partir du 1er juin.

Force est de constater une stabilisation. Le gazole et le super sans plomb vont baisser de 1 centime par litre, la bouteille de gaz de 57 centimes.

L’évolution est inférieure à 1%, c’est donc une stabilisation.

Dans le même temps, les revenus de milliers de travailleurs vont baisser de 10% avec la fin du RSTA. Autrement dit, pas de hausse des profits des pétroliers pour le moment…


Kanalreunion.com