Actualités

Saint-André : Une belle journée sous le signe du travail, de l’unité, de la fraternité

Vie du Parti

Témoignages.re / 7 novembre 2013

Il y avait beaucoup d’animation mardi à l’entrée du Lotissement SATEC, vers le bas du Chemin Lagourgue. Une explication simple à cela : la Section de Saint-André du PCR avait programmé une importante journée de travail au siège de sa permanence, signalée par un panneau flambant neuf, illustrant parfaitement le chemin parcouru depuis bientôt 1 an quand fut décidée, par une poignée de militants, la reconstruction de la Section.



JPEG - 63.6 ko
De nombreux militants ont participé à cette journée de travail.

La matinée fut consacrée à une séance de réflexion et d’organisation du travail avec les responsables de la Section, en présence de Gélita Hoarau et de Jean-Max Hoarau. La pause déjeuner permit de continuer à occuper efficacement le temps, en présence de Joé Bédier.

Le moment fort de la journée eut lieu en début de soirée avec une belle réunion de section élargie où prirent la parole le secrétaire de Section, Jacky The Seng, Jean-Max Hoarau, entre autres, pour faire le point de la situation et de l’organisation du travail avec en ligne de mire, bien sûr, les élections municipales de mars 2014. L’importante assistance concrétisait clairement le retour de la Section du PCR dans la vie politique de Saint-André, et il était évident pour tous qu’il faudrait désormais compter de nouveau avec elle.

L’intervention très applaudie de Joé Bédier, invité de cette assemblée, constitua le moment fort de la journée. Rappelant les raisons de son engagement pour les prochaines municipales, il put exprimer toute sa satisfaction d’être reçu aussi fraternellement par les militants communistes, ne dissimulant pas sa joie de se retrouver “en famille” comme il l’a très simplement dit.

Unité, fraternité, souci des plus démunis, telles ont été les valeurs profondément ressenties par les personnes présentes, surtout quand toutes les dernières années ont été marquées, contrairement aux engagements pris en 2008, par le mépris et une politique de désunion de la part d’un maire avant tout soucieux de ses ambitions personnelles.

Ce sentiment, ce besoin énorme d’unité, de fraternité ont pu finalement se donner libre cours lors du modeste repas fraternel, mais riche d’échanges, pris ensemble pour continuer la réunion. Nul doute qu’il y aura de nouveau de l’ambiance samedi 9 novembre à 18 heures pour l’inauguration de la permanence de Joé Bédier, rue de la Gare à Saint-André !

 Correspondant 


Kanalreunion.com