Actualités

Saint-Denis : le PCR mobilise pour le vote Mélenchon

Election présidentielle à La Réunion

Témoignages.re / 6 avril 2017

JPEG - 61.8 ko
Distribution de tracts du PCR devant Carrefour Sainte-Clotilde.

Hier soir, mercredi, des camarades de la section de Saint-Denis ont organisé une distribution de tracts à l’entrée du parking de la grande surface Carrefour. 

Ils ont mis en application les décisions prises en réunion de section, mardi soir. 

Ce soir, ils seront au Chaudron et vendredi matin, à Camélias. Samedi à 14h30, ils organisent une Conférence-débat à la Gare du Nord, sur le thème : ’le PCR appelle à prendre le bulletin de Mélenchon. Et vous ? ’



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Que les communistes votent Mélenchon quoi de plus naturel .Il me semble bien que Mélenchon après avoir été inscrit au parti socialiste soit maintenant inscrit au parti communiste .En votant Mélenchon les communistes de la Réunion seront au moins pour une fois solidaires de leurs camarades de la France métropolitaine dans une élection présidentielle . Ce qui n’a pas toujours été le cas .

    Mais si les socialistes n’ont jamais voté communiste lors d’une élection présidentielle ; ce serait à mon avis le moment ou jamais s’il veulent éviter au deuxième tour un duel entre Marine Le Pen et La droite de Fillon ou celle de Macron .

    En effet lorsque l’on analyse les résultats des derniers sondage on se rend compte que les deux mieux placés
    sont à environ 25% du nombre de votants mais que Mélenchon est à 17% ; soit à deux points derrière monsieur . Or comme le nombre de suffrage qui se porterait sur monsieur Hamon se situe aux environs 10% ; il suffirait que
    la plupart des électeurs socialistes prêts à voter Hamon aillent voter pour Mélenchon pour placer en première position pour le deuxième tour et en situation de battre Marine Le Pen mais également Macron si c’est lui qui se
    retrouve en deuxième position .

    Comme la grande majorité des français veulent une alternance du pouvoir et que beaucoup considère Macron comme le fils spirituel ou le clone de François Hollande ; monsieur Mélenchon a de bonnes chances de devenir président de la République ; Et si malgré les chiffres c’était Marine Le Pen ou Macron qui était élu les résultats du deuxième tour permettraient aux communistes et aux socialistes d’être en bonne position au vainqueur lors du
    troisième tour de la présidentielle ; celui des élections législatives pour lesquelles communistes et socialistes auraient une certaine avance sur Le Pen Ou Macron en raison de l’existence d’un puissant appareil politique constitué par les collectivités locales où ils sont majoritaire ou tout simplement en position de faire perdre les candidats de Macron ou de Le Pen par la simple application des reports de vote au deuxième tour des législatives .

    ce qui veut dire que même si Macron ou Le Pen était élu président de la république ; si les élections législatives qui doivent se dérouler dans la foulée sont organisées avec le dispositif électoral actuel le prochain président de la république pourrait être obligé de nommer monsieur Mélenchon comme premier ministre puisque les socialistes et les communistes auxquels on ajouteraient les verts et les petits candidat de gauche auront gagné les élections législatives . Ce serait une hypothèse de cohabitation très séduisante et qui resterait dans la logique du fonctionnement de la 5eme république qui veut que ce soit le chef du gouvernement qui reste responsable politiquement devant le parlement.

    Pour éviter cette situation qui contient quand même certains risques d’instabilité institutionnelle ; il faudrait
    qu’un référendum soit organisé quelques jours après les élections présidentielles pour modifier les conditions d’organisation des élections législatives de manière à y introduire une bonne couche de proportionnelle qui permettrait de donner au nouveau président un nombre de député lui permettant d’avoir une majorité de gouvernement .

    Quoiqu’il en soit pour que l’alternance ait lieu et que cette fois ci le pouvoir soit réellement à gauche il n’est pas nécessaire d’élire un président de gauche il suffit simplement que après les élections présidentielles toutes les tendances de la gauche se regroupent dans un front commun pour gagner les élections
    législatives à venir .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com