Actualités

Saint-Leu : vers la victoire avec Thierry Robert

Election cantonale partielle

Geoffroy Géraud-Legros / 29 septembre 2009

L’annulation par le Conseil d’Etat de l’élection d’Isabelle Poudroux n’a pas entamé la détermination des habitants de Saint-Leu à poursuivre sur la voie du développement de leur commune.

Avec 41,3% des voix, le ticket Thierry Robert - Isabelle Poudroux devance largement ses adversaires, dans un canton pourtant traditionnellement considéré comme acquis à l’UMP. Jean-Luc Poudroux, obtient quant à lui 29, 47%. Cette percée s’appuie sur le bilan concret d’un travail local et d’un engagement à l’échelle de La Réunion.
Ces résultats récompensent une équipe qui n’a pas ménagé ses efforts, fournissant un travail de proximité de tous les instants en direction des habitants de Saint-Leu, sillonnant la commune, prenant acte des doléances et des désirs de ses habitants, recevant les administrés jusqu’à une heure tardive.
Le second tour donne l’occasion aux électeurs du canton de confirmer la dynamique de développement qui ressort du bilan de l’équipe sortante.

Un bilan d’avancées concrètes

L’action menée auprès du Conseil général depuis 16 mois a permis d’affecter près de trois millions d’euros à des projets concrets.
Au nombre de ceux-ci, trois mini-crèches, l’une à la Chaloupe, une autre au Colimaçon, et une autre encore située entre l’Etang et la Fontaine.
Dans le domaine de la solidarité, le travail de l’équipe sortante a engagé la réalisation d’une épicerie sociale. Cette structure permettra l’accès des plus démunis à des denrées de première nécessité, que l’établissement mettra à disposition des consommateurs à un prix très réduit un prix très réduit- environ 20% du prix en grande surface. Il s’agit là encore d’une action concrète : l’association chargée de gérer cet établissement est formée et enregistrée au J.O. ; l’inauguration aura lieu dès cette année. Toujours dans le souci de venir au secours des plus fragiles et d’aider à leur réinsertion, l’ouverture d’un centre d’hébergement d’urgence de 19 lits. De même, l’équipe sortante a obtenu le financement de 6 chantiers d’insertion en une année et demie seulement, là où Jean-Luc Poudroux avait n’en avait ouvert qu’un seul pour la période allant de 2001 à 2008.
Dans le domaine de l’éducation, le Conseil général a participé à la réfection des sanitaires des écoles, rendus à un état de vétusté et d’insalubrité avancé. Ce concours de l’Assemblée du Département, dans un domaine de compétences communal montre que l’investissement d’une équipe décidée à mettre à tout prix Saint-Leu sur la voie du développement paie, et que l’inventivité permet d’accroître les moyens et de diversifier les ressources du développement de Saint-Leu.

Appel à l’union

Car au-delà des idéologies, des polémiques et des rumeurs, c’est le développement de Saint-Leu qui est au cœur de l’élection partielle en cours. Le second tour doit donner lieu au rassemblement le plus large, en vue de continuer à résorber les retards accumulés au cours des périodes précédentes, et à poursuivre l’effort pour améliorer la vie et l’environnement des habitants de Saint-Leu.

Geoffroy Géraud



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Un candidat du Modem soutenu par le PCR ; je crois rêver. Je suggère de réecouter er de méditer avec la chanson de Jacques Dutronc : l’opportuniste ! Et je ne suis pas un homme de droite.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Non, mieux qu’un rêve, c’est la réalité. D’ailleurs, au Conseil général, la majorité est composée de représentants de partis donc le PCR et le Modem. C’est bien la preuve qu’à La Réunion, nous sommes capables de nous libérer de la lecture parisienne des événements. Ce n’est pas parce qu’à Paris le Modem est vu d’une certaine manière qu’à La Réunion il doit être vu de la même façon. De la même manière, droite et gauche, c’est une vision européenne. Nous ne pouvons nous permettre le luxe de la reproduction des divisions imaginées à Paris. A La Réunion, nous sommes au-dessus de cela pour faire avancer le pays.

      Il est sûr que chez certaines personnes qui débarquent à La Réunion, cela peut être difficile à comprendre. Il n’y a qu’à entendre les déclarations d’Eric Raoult

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com