Actualités

Saint-Louis : Enorme meeting pour approuver le rassemblement autour de Claude Hoarau et lui assurer la victoire

Célébration de la large alliance pour la victoire le 27 septembre

Témoignages.re / 8 septembre 2009

Le peuple de Saint-Louis et de La Rivière a transposé dans la rue, hier soir à Roches-Maigres, le rassemblement scellé quelques jours auparavant entre plusieurs composantes politiques et la société civile. Plusde trois mille personnes, parmi lesquellles on notait la présence d’Elie Hoarau, secrétaire général du Parti communiste réunionnais et Maurice Gironcel, membre du bureau politique... étaient rassemblées dans une ambiance de fête qui annonce une large victoire le 27 septembre prochain.

Il est à peine 19h30 et le large espace en face du lycée de Roches Maigres est noir de monde.Des ballons rouges et blancs ; une sono dynamique ; une foule joyeuse ; la musique en cuivre ; les chanteurs qui se succèdent au micro... donnent un air de fête au grand meeting de soutien à Claude Hoarau qui s’est tenu hier soir.
Sur le grand écran, se déroulent des images de la consultation de la population sur la création de la commune de La Rivière, sur des réalisations bouclées en moins de 14 mois, sur des projets à venir qui sont déjà parfois bien avancées, sur la rencontre de Claude Hoarau avec Mandla Mandela, etc.
Un vieux militant nous glisse qu’il n’a jamais vu une foule pareille, « même à Saint-Louis pour une éléction municipale ». Cette foule où domine le rouge n’est pas sans rappeler les grands meetings de clôture des élections générales à Port-Louis (Maurice) sur la place du Champ des courses.
Claude Hoarau annonce la composition de la liste en prenant soin de souligner que les anciens élus qui ne sont plus sur la liste n’ont en rien démérité. Mais il fallait bien faire de la place aux nouvelles composantes entrant dans cette alliance. Et parmi eux des modérés comme Marc-André Hoarau et Serge Arnaud Angama à la tête de listes concurrentes en mars 2008 ou Marie-Claude Hoarau du Parti des verts réunionnais (PVR) ou encore des personnalités de la société comme Daniel Bénard.
Et cette alliance se retrouve dans la foule où les adversaires d’hier se congratulent. Avec le sentiment qu’une page, comme le souligne Marc-André Hoarau dans son intervention, est « en train de se tourner » et comme le montre à l’évidence la présence de Théobald Hoarau qui se promène au milieu de la foule..
« C’est chaud » souligne avec un certain ravissement notre voisin, alors que la foule s’enflamme quand la représentante socialiste, Martine Bénard, lance à la foule que « persone i oublira pa sak zot i viv zordi ». Même réaction quand Marie-Claude Rivière du PVR affirme au micro « Je suis fière d’être Saint-Louisienne ».
Les interventions se suivent. Sans aucune animosité envers l’adversaire. Avec pourtant, parfois, une pointe de colère contre ceux qui ont tenté de voler sa victoire au peuple de Saint-Louis et de La Rivière.Max Bénard souligne que le rassemblement d’hier soir « est bien plus large que celui de mars 2008 »

Le message passe

Serge Arnaud Rangama du Modem estime que ce qui rassemble aujourd’hui les Saint-Louisiens et les Riviérois, « c’est l’humanisme de Claude Hoarau » et Marc-André Hoarau estime qu’il n’a jamais vu une alliance aussi large, une foule aussi importante dans l’histoire politique de Saint-Louis. « Cela veut dire que le message passe. Les Saint-Louisiens et les Riviérois attendaient cela. Et cela nous réjouit de voir que nos amis suivent l’artisan du rassemblement, Claude Hoarau ».
Claude Hoarau, soulève l’enthousisme quand il déclare qu’à son sens, « c’est une injustice d’annuler une élection quand le maire sortant est battu » et qu’il clame sa « confiance totale dans l’issue du scrutin ». Il fait ensuite « un bilan d’étape » de son mandat. Et note qu’il n’y a pas de rapport entre les difficultés financières de la commune car les aides sociales ne représentent que 1% du budget. « Que l’on ne vienne donc pas dire que cela est trop dans une situation de crise comme celle que nous connaissons ».On sait en effet combien la gestion hasardeuse du maire précédent, de 2001 à 2007, a coûté et coûtera encore longtemps à la commune.
La population de Saint-Louis et de la Rivière, dans un grand élan populaire, a hier soir validé la politique de large alliance autour de Claude Hoarau. Elle sait que ce rassemblement est nécessaire, pour passer le cap de cette crise financière et économique qui n’en finit pas de frapper sans distinction les familles les plus vulnérables et celles des classes moyennes. Hier soir, une page de l’histoire de Saint-Louis et de La Rivière a sans doute été tournée.

 Correspondant  


Kanalreunion.com