Actualités

Saint-Louis : il n’y a pas lieu de recourir à l’augmentation des impôts

Témoignages.re / 8 juin 2012

Ci-après le communiqué de la municipalité de Saint-Louis, relatif à l’avis délivré par la Chambre régionale des comptes.

Les médias relaient depuis ce matin (ndlr-hier) un résumé de l’avis rendu par la Chambre régionale des comptes relatif au budget de la commune de Saint-Louis. À en croire les commentaires, la commune pourrait être amenée à augmenter les impôts dans un avenir proche. Une affirmation qui résulte d’une lecture partielle du rapport, et ne tient pas face à la réalité des recettes d’ores et déjà perçues par la commune…

Lors de la construction du budget 2012, pour parvenir à un redressement définitif, la commune de Saint-Louis avait demandé à la chambre une année supplémentaire. Sans qu’on puisse apprécier les raisons de cette décision, la chambre a refusé, mettant ainsi la commune dans une situation plus délicate que prévue. Il a été demandé à la commune, de dégager 2 millions de recettes supplémentaires. 1 million 700.000 euros ont été obtenus sans majorer les impôts, portant à 54 millions 700.000 les recettes fiscales totales de la commune. La Chambre demande aujourd’hui, outre des recommandations de réduction du nombre de CDD fort compréhensibles, que la commune dégage 800.000 euros de recettes.

Une progression satisfaisante des recettes de la régie communale.

À l’examen approfondi de l’avis de la chambre, on constate que celle-ci a proposé de réduire d’1 million d’euros, les recettes provenant de la régie communale, la faisant passer de trois millions à deux millions. Au regard de ce qu’il s’est passé en 2011, cette proposition peut paraître légitime. Mais il se trouve que les résultats des travaux en régie cette année démentent cette projection. Au terme de la 21ème semaine, la recette effective s’élève déjà à 1 million 300.000 euros, et est en progression continue. De surcroît, sans recourir à l’augmentation des impôts, la commune est en mesure d’abonder ses recettes de 300.000 euros. Il en résulte qu’il n’y a pas lieu de recourir à l’augmentation des impôts.
Vouloir le faire croire obstinément ne peut apparaître que comme une manœuvre politique aux yeux de la population.


Kanalreunion.com