Actualités

Sauvons Air Austral

Enjeu de la présidentielle

Témoignages.re / 21 avril 2012

Air Austral est bien un enjeu de la présidentielle, Didier Robert et Paris tentent un coup de force pour créer un fait accompli avant l’élection du nouveau président de la République. Le cadre d’Air France venu remplacer dans la précipitation les dirigeants réunionnais d’Air Austral a été accueilli hier par le directeur de cabinet du président UMP de la Région Réunion. Ceux qui ont voulu politiser la gestion d’Air Austral devront en assumer les responsabilités avec le changement de président de la République.

C’est hier qu’est arrivé en catastrophe un cadre d’Air France bombardé à la Direction d’Air Austral. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est le directeur de cabinet de Didier Robert, président UMP de la Région Réunion, qui est venu accueillir cette personne extérieure à notre pays.
C’est une nouvelle étape de la politisation de la gestion d’Air Austral. Les responsables de cette politisation en ont donc fait un enjeu de l’élection présidentielle, ils assumeront donc leurs responsabilités avec le changement de président de la République qui doit intervenir dans deux semaines.
C’est cette volonté de créer un fait accompli avant le départ de Sarkozy de l’Élysée qui explique la précipitation avec laquelle Air France et son complice Didier Robert sont en train de brusquer le changement de Direction à Air Austral.

L’impulsion décisive avec Paul Vergès

À quelques minutes du Conseil de Surveillance qui devait voir la présentation de l’employé d’Air France aux représentants des principaux actionnaires, Gérard Ethève, directeur général d’Air Austral, est revenu sur les 25 années de la réussite exemplaire d’Air Austral, compagnie réunionnaise, à capitaux réunionnais et à dirigeants réunionnais.
Il a évoqué la fondation de la compagnie à l’époque de la présidence de Pierre Lagourgue, cette création a permis l’émergence d’une compagnie spécialisée dans la desserte régionale.
Nous tenons à rappeler que, dans cette histoire, l’élément décisif est arrivé sous l’impulsion de Paul Vergès et de Gérard Ethève. En 2002, Air Lib, compagnie dirigée par un ancien cadre d’Air France, fait faillite. Paul Vergès va alors à la rencontre du gouvernement et obtient son accord pour qu’Air Austral reprenne la desserte La Réunion-Paris.

C’est à partir de ce changement fondamental qu’Air Austral est devenue une compagnie d’envergure internationale, employant plus de 1.000 Réunionnais dans notre pays. Car Air Austral est parvenu à passer devant Air France sur la desserte La Réunion-France.
Avec le soutien de Paul Vergès, Air Austral a également lancé le projet A380 avec Airbus. Ainsi, ce sont des Réunionnais qui mettent en œuvre la prochaine étape de la démocratisation du transport aérien, une révolution aussi importante que la mise en service du Boeing 747 il y a 40 ans.

Le doublement du prix du carburant

Gérard Ethève est revenu sur les difficultés de la compagnie. Le doublement du prix du carburant a provoqué une brutale hausse des charges qui n’a pas pu être compensée. Le dirigeant réunionnais a tenu à souligner qu’Air Austral est loin d’être aussi mal en point que d’autres compagnies dans le monde, et il estime que dans l’état actuel, elle peut traverser la crise.

M.M.


Pourquoi pas un cadre de Lufthansa à la Direction d’Air France ?

À la différence d’Air Austral, Air France est bien mal en point, en tout cas bien plus que son concurrent allemand Lufthansa. Sur la base du raisonnement de ceux qui vantent le CV de l’agent d’Air France venu prendre la Direction d’Air Austral, il serait encore plus logique qu’un agent de Lufthansa vienne remettre de l’ordre au sein d’Air France.
Nous vous laissons donc imaginer les réactions si le directeur de cabinet de Sarkozy allait accueillir à sa descente d’avion à Roissy un cadre de Lufthansa venu prendre la Direction d’Air France…


Kanalreunion.com