Actualités

Scandaleuse attaque de Huguette Bello contre les élus que le peuple a choisis pour diriger le TCO

Humeur de presse

Témoignages.re / 15 avril 2014

Encore une étrange tribune pour Huguette Bello, opposante à Saint-Paul et au TCO, qui a saisi la caméra tendue par Réunion Première pour mener sa campagne contre les élus que le peuple a choisi pour faire partie de la majorité du TCO.

Hier, c’était l’élection du président du TCO. La loi votée par les députés dont Huguette Bello a changé les règles de l’intercommunalité. Les électeurs désignent directement les conseillers. Comme dans un Conseil municipal ou un Conseil général, des groupes politiques se forment. Ils constituent une majorité et une opposition. Un maire peut donc être un opposant dans une intercommunalité.

La semaine dernière, l’élection du bureau de la CIVIS a clairement montré ce changement. Michel Dennemont, maire des Avirons, n’est plus vice-président. Aucun élu de la majorité municipale des Avirons ne figure dans le bureau de la CIVIS. Il est à noter que cette décision n’a suscité aucune réaction de la part de l’ex-maire de Saint-Paul.

Au TCO, la majorité a fait preuve de davantage d’ouverture. Le groupe PLR est clairement l’opposition. Malgré tout, la majorité du TCO a fait le geste remarquable de permettre à un membre de l’opposition, Olivier Hoarau, d’être vice-président du TCO.

Mais hier, Huguette Bello a décidé de mener une croisade contre un membre de la majorité communautaire, Henry Hippolyte. L’ex-maire de Saint-Paul ne digère pas le fait que l’élu du Port puisse être vice-président du TCO. Selon elle, Olivier Hoarau (opposition-NDLR) devait être vice-président, mais pas Henry Hippolyte (majorité-NDLR).

Ces propos sont une énormité. Si on suit le raisonnement de la présidente de PLR, alors Huguette Bello doit répondre à cette question : pourquoi en 2008 n’a-t-elle pas proposé un poste d’adjoint au maire de Saint-Paul à un membre du groupe d’Alain Bénard, au détriment d’un membre de sa majorité ?

Ce qui est tout aussi dommageable, c’est que pour la seconde fois en moins de 15 jours, Huguette Bello a pu encore continuer sa campagne de dénigrement contre le président du TCO, en l’accusant d’être un menteur sur les ondes du service public.
Gageons que Henry Hippolyte et le président du TCO auront la même latitude et à la même heure pour répondre à une élue encore en campagne électorale.

 B.Q. 



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Pourquoi pas en effet ouvrir la gestion à l’opposition mais dans ce cas pourquoi ne pas proposer un siège à JLPoudroux, à HBello, à R Ramakistin, à R. Robert, pourquoi ce statut préférentiel pour l’opposant portois ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Vous avez peut être mal compris Marie. Avant les élections, tous les maires étaient vice-présidents ou présidents au TCO, CIVIS, CIREST ou autres. Mais on a un changement avec la nouvelle loi : Michel Dennemont est maire des Avirons, et il n’est pas vice-président à la CIVIS, car il est mis dans l’opposition. Olivier Hoarau est maire du Port, il est membre d’un parti qui est clairement dans l’opposition au président du TCO. Mais au TCO, aucun maire n’est exclu d’une vice-présidence, Olivier Hoarau est donc vice-président. La différence entre Olivier Hoarau et Huguette Bello, c’est que Olivier Hoarau est maire, et que Huguette Bello n’est pas maire.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com