Actualités

SCOT EST : « Des critiques sévères, des conclusions qui retardent encore l’aménagement de notre territoire »

Alain Aquilimeba , la Section PCR de Saint-Andre, et Michele Caniguy

Témoignages.re / 8 septembre 2016

Dans un communiqué diffusé hier à la presse, Alain Aquilimeba , la Section PCR de Saint-Andre, et Michele Caniguy donnent leur position suite à l’avis très sévère donné par les services de l’État sur le SCOT Est de la CIREST.

Nous avons constaté qu’un avis très sévère a été émis à la date du 30 juin 2016 sur le projet de SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de la CIREST, par les services de l’Etat s’appuyant sur des arguments indiscutables à l’encontre de ses responsables (erreurs matérielles, choix incompatibles avec le SAR : Schéma d’Aménagement Régional).

Malgré sa réaction exprimée dans la presse du 27 août dernier, Jean-Paul Virapoullé se retrouve bien embarrassé, son projet phare de Port à Bois-Rouge étant plus particulièrement pointé par les services de l’Autorité Environnementale, signataire de l’avis sur le SCOT précité. Celle-ci demande expressément, du fait de son caractère incompatible avec le SAR, son retrait du projet de SCOT : Le port était prévu « en zone prioritaire d’acquisition du conservatoire du littoral (priorité 1), en ZNIEFF 1 et 2 (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) et classé en espace remarquable du littoral au SAR. C’est clair et net.

En outre, en plus de Saint-André, les autres communes de la CIREST sont en droit de s’inquiéter pour le devenir de leurs Plan Local d’Urbanisme (PLU), de leurs plans locaux de l’habitat (PLH), de leurs plans de déplacements urbains (PDU) de leurs Schémas de développement commerciaux (SDC).L’exécution de ceux-ci étant conditionnée par leur compatibilité avec le SCOT, lui-même assujetti au SAR, comme le précise le numéro spécial du journal édité par la commune de Saint-André au début de 2016.

Cette faute politique pousse l’Autorité Environnementale (AE) à demander de retirer aussi :

  • Un projet situé à la rivière des roches
  • Un projet situé à Notre-Dame-des-laves
  • Un projet sur la Plaine des Palmistes
    Est-cet embarras qui a conduit Jean-Paul Virapoullé à ne pas faire figurer ce point essentiel à l’ordre du jour de l’assemblée du Conseil Communautaire de ce jeudi 8 septembre ? Toujours est-il que les Saint-Andréens ne sont pas près de voir les 5000 emplois annoncés bruyamment dans la presse en juin 2015 !

Sur ce plan, Monsieur Virapoullé ferait bien de méditer sur la vanité de ses propos à l’encontre de ses adversaires politiques : traités par lui « d’ignorants », ceux-ci auraient beau jeu aujourd’hui de lui retourner le compliment sans ménagements, ce qu’ils se garderont bien de faire, ayant une idée beaucoup plus haute de la nécessité d’une éthique exigeante en politique.

Alain Aquiliméma, Conseiller municipal et communautaire
Jean-Paul Ciret, pour la section PCR de Saint-André
Michèle Caniguy, conseillère départementale


Kanalreunion.com