Actualités

Se tourner vers l’extérieur offrira de nouvelles perspectives

L’Alliance se structure —5—

Céline Tabou / 1er février 2011

Face à la hausse démographique réunionnaise, au chômage de masse, La Réunion est capable de développer son économie avec les pays de la zone Océan Indien. De l’Afrique du Sud à l’Australie, en passant par l’Inde et la Chine, le co-développement est l’une des solutions apportées par les membres de l’Alliance.
Lors de l’appel au rassemblement de tous les Réunionnais, le 22 janvier dernier, pour un nouveau projet de développement durable, l’Alliance a mis en avant les conséquences positives qu’auraient des échanges commerciaux et culturels avec les voisins.

Le bouleversement mondial au profit de La Réunion

Situé au cœur du bassin indo-océanique, La Réunion est devenu au cours des années, une région stratégique majeure dans le basculement des puissances mondiales de l’Ouest vers l’Est, et des pays du Nord vers le Sud. La Réunion peut dès à présent s’intégrer dans la région Océan Indien en diversifiant ses relations politiques et économiques.
Depuis des années, la coopération internationale réunionnaise se limitait aux pays tels que Madagascar, les Comores, Maurice, et les Seychelles, mais aujourd’hui, l’île peut s’orienter vers des économies plus importantes, comme la Chine, seconde puissance économique mondiale, ou l’Inde, dont la croissance avoisine les 8%. La Réunion a tout à gagner à s’associer avec les pays du Golfe, ou encore l’Afrique du Sud, car l’île profiterait pleinement de l’axe Asie/Afrique.

Des moyens politiques de coopération

Permettre aux Réunionnais d’être acteurs du développement des relations extérieures passe par le transfert des responsabilités au Conseil Général et au Conseil Régional, afin qu’une cogestion entre l’état et la Région/Département soit plus amène de répondre aux aspirations des Réunionnais, en fonction des spécificités réunionnaises.
Cette cogestion donnera la possibilité aux collectivités d’acquérir des financements destinés à investir sur le territoire réunionnais. Cela devrait être permis grâce à la participation de La Réunion, au sein d’instances internationales, en tant qu’acteur ou observateur, afin de définir des objectifs pour la Réunion.
Le développement des échanges extérieurs doit se faire dans une zone de paix. L’Océan Indien reste un lieu de conflit, notamment avec l’archipel des Chagos, mais pour développer des relations avec Maurice, les Seychelles ou encore les Comores, cela nécessite pour La Réunion, la création, entre autres, d’une compagnie maritime régionale pour maitriser le trafic maritime dense.
Ouvrir le port, développer les deux aéroports et fournir des moyens de compétitivité aux entreprises réunionnaises permettront à terme de développer le marché local et obtenir d’importants financements qui endigueront le chômage, la précarité et la misère.

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Comment avons-nous lu : le titre et l’appel aux Réunionnais de l’Alliance.
    Nous sommes les animateurs du collectif"oubli pas nou". Nous sommes de la communauté Réunionnaise en Métropole. 236 000 femmes , hommes et enfants. Nous sommes plus de 25% du Peuple Réunionnais. Nous avons décidé d’"exister". Nous avons décidé d’aller vers ceux qui nous oublient... Le Kaf Lagardère.
    Le titre : se tourner vers l’extérieur offrira de nouvelles perspectives...c’est vrai. Venez nous rencontrer.
    L’appel au rassemblement de tous les Réunionnais...nous sommes Réunionnais même à 10 000km. jamai oubli le péi. Pourquoi ce silence sur nous ? Sommes -nous ...comme ces gueux protestants ou ceux du Moyen Age...Nous vous invitons à nous rencontrer. Nous vous invitons à s’assoeir autour d’une table et se connaître. Se connaître pour mieux se respecter. Se connaître pour ensemble construire une mobilité où chacune et chacun pourra vivre dans la dignité, dans l’espoir de mieux se former et pourquoi pas dans l’espoir d’un retour au péi. L’INSEE prévoit d’ici 2030 que plus de 230 000 personnes iront habitées à La REUNION. Et si c’était les enfants du Péi !Le retour au péi. Nous aussi nous avons le droit au soleil..à ces beaux paysages..à la proximité de la famille...comme vous. Pas plus. Mais pas moins. Oui comme vous.
    Nous sommes disponibles. Nous avons cet outil extraordinaire : le courrier électronique. Un bel outil pour échanger et peut-être construire ensemble un programme pour ces élections cantonales. Savez-vous quel est le montant du budget du département de la Réunion consacré à la mobilité, à l’animation des associations et à la représentation du conseil général de la Réunion à Paris ? Non ? Demandez le à Madame Nassimah DINDAR.

    Voici nos adresses électroniques :
    sullychamand@gmail.com
    aimetecher@gmail.com
    C’est ensemble. C’est en mutualisant nos énergies, nos savoirs et nos volontés d’être au service des autres que nous réussirons:L’Alliance.C’est avec l’espoir de cette rencontre que...

    Mesdames, Messieurs , soyez assurées, assurés de notre dévouement Réunionnais

    Pour le collectif’oubli pas nou"

    Sully CHAMAND Aimé TECHER

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com