Actualités

Section PCR de Saint-André : « Claudy Fruteau : arrogance, mépris et démagogie »

Elections municipales

Correspondant Témoignages / 12 février 2014

La Section de Saint-André du PCR a tenu un point de presse, ce lundi 10 février, pour réagir aux déclarations de l’épouse d’Eric Fruteau lors du meeting qui s’est déroulé samedi dernier.

JPEG - 110.4 ko
Jacky The Seng et Paul Dennemont lors d’une distribution de tracts au marché forain de Saint-André.

Tout d’abord, Jacky The Seng et Paul Dennemont qualifient d’insultants les propos tenus par Claudy Fruteau et selon lesquels Eric Fruteau a gagné seul les municipales de mars 2008. Claudy Fruteau qui ne connait rien des combats du peuple de Saint-André, mais inspirée par son époux, balaie d’un revers les 50 années de luttes du PCR qui ont conduit à la défaite de Virapoullé en mars 2008. Quelle arrogance, et quel mépris envers toutes ces femmes et ces hommes qui ont fait face à Virapoullé pendant 37 ans, parfois au péril de leur vie.

Ary Payet, Adrien Minienpoullé, Laurent Vergès ou encore Thérèse Mara, et Claude Aroumougom, aujourd’hui disparus, pour ne citer qu’eux, doivent se retourner dans leurs tombes. Par ailleurs, quelle humiliation pour celles et ceux qui composaient la liste d’Eric Fruteau en mars 2008 et qui ont contribué à sanctionner Virapoullé ? C’est attristant de constater que les premiers pas en politique de cette dame sont empreints d’autant d’arrogance et de mépris. Un peu de modestie et d’humilité ne fait pourtant de mal à personne.

Autre point abordé par les responsables de la Section, l’accusation lancée par Claudy Fruteau à l’adresse des élus de la majorité municipale qui refusent de la soutenir et qui ont lâché Eric Fruteau. Ceux-là sont qualifiés ni plus ni moins de traitres ! C’est quand même incroyable, font remarquer les responsables de la Section. Voilà l’épouse du champion de la trahison qui se permet de donner aux autres des leçons de morale. Michèle Caniguy, Monique Payet, Viviane Soune Seyne et les autres apprécieront. S’agissant de trahison, Paul Dennemont a rappelé comment Eric Fruteau avait mené campagne contre Pierre Vergès lors des législatives de 2007, et boycotté la campagne des Européennes du 7juin 2009 où Elie Hoarau n’avait recueilli à Saint-André que 27%. Son soutien à Alamélou à Sainte-Suzanne contre Maurice Gironcel lors des municipales partielles de 2012, avant qu’il ne renie finalement son Parti, et ce ne sont là que quelques exemples. N’est donc pas moraliste qui veut, a-t-il rajouté.

Enfin concernant la promesse de titulariser les employés communaux, les dirigeants de la Section PCR de Saint-André rappellent que c’est là une vieille revendication du Parti Communiste Réunionnais. L’obstacle étant les 53% de sur- rénumération. Vaste débat. Ceci étant, une telle promesse à 1.300 employés communaux, à la veille des municipales, relève de la pure démagogie. Il faut la dénoncer, conclut Jacky The Seng, avant de rappeler le climat dans lequel exerce actuellement le personnel communal, pression, mise au placard, les congés maladie qui explosent. Des conditions de travail et des méthodes d’une autre époque !


Kanalreunion.com