Actualités

Section PCR de Saint-André : « Serait-il si difficile de respecter son adversaire politique ? »

Jean-Paul Virapoullé s’en prend une fois de plus à l’opposition

Témoignages.re / 11 octobre 2016

Dans un communiqué, la Section PCR de Saint-André dénonce l’attitude du maire de cette commune vis-à-vis de l’opposition lors du dernier Conseil municipal.

JPEG - 92.1 ko
Aux côtés de Ginette Sinapin, secrétaire du PCR, Jean-Paul Ciret, Jacky The Seng et Paul Dennemont de la Section PCR de Saint-André.

A Saint-André, le déroulement des séances du conseil municipal n’est toujours pas un fleuve tranquille, et c’est cela depuis des lustres. Lors de la réunion tenue jeudi dernier, 6 octobre, un des élus de l’opposition, après des échanges tendus, a quitté la salle en plein débat, en protestation contre le « manque de respect du maire », s’estimant injurié par Jean-Paul Virapoullé.

Il va de soi que la Section de Saint-André condamne fermement et sans hésitation de telles pratiques, indignes d’élus, quels qu’en soient les auteurs et les victimes. Faut-il rappeler que par le passé, les membres de l’opposition communiste et leurs camarades ont subi à longueur de séances, insultes, sarcasmes et menaces, pour ne pas parler de l’agression dont plusieurs d’entre eux avaient été victimes, en pleine réunion du conseil.

L’un d’entre eux en était même sorti avec la chemise déchirée, mais à l’époque cela avait été considéré par la Justice comme un non-évènement, non susceptible d’être poursuivi, comme quoi, en dépit des lois de la République, il y a « chemise déchirée » et « chemise déchirée », selon que l’on soit simple militant du PCR ou dirigeant d’Air France !

Malheureusement, même après l’alternance de mars 2008, et en dépit des promesses faites pour un retour à l’expression démocratique, les nouveaux élus et leur public, se réclamant pourtant de « la gauche » ont utilisé les mêmes pratiques, arrosant d’injures et de prises à partie indignes, Jean-Marie Virapoullé et ses amis, alors dans l’opposition, ce que nous avions en son temps fermement et clairement condamné.

Quand cesseront enfin ces pratiques dégradantes et indignes pour leurs auteurs ? Un mandat d’élu est décerné démocratiquement pour le vote des citoyens et doit être respecté en tant que tel par tous.

Serait-il donc si difficile de respecter l’autre, à commencer par son adversaire politique, surtout dans notre pays, la Réunion, où le risque est pourtant grand de nous voir sombrer tous ensemble !

Pour la Section PCR, A Saint-André le 9 octobre 2016

Jacky The Seng
Jean Paul Ciret
Paul Dennemont


Kanalreunion.com