Actualités

Si l’écart se resserre, François Hollande reste en tête

Présidentielle 2012

Cinthia Fontaine / 23 février 2012

Le nouveau sondage du jour montre un écart qui se resserre entre le candidat du Parti socialiste et celui de l’UMP. François Hollande demeure le candidat favori pour remporter la Présidentielle au deuxième tour.

Le sondage réalisé par le CSA pour BFMTV, RMC, 20 Minutes et CSC mesure l’évolution des intentions de vote pour le premier et le second tour de l’élection présidentielle, après l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy.

Au premier tour, François Hollande continue de mener la course avec 28% d’intentions de vote malgré une baisse de 2 points. Nicolas Sarkozy reste en deuxième position, avec 27%, enregistrant une baisse de 1 point. Marine Le Pen est toujours en 3ème position avec 17%, soit une baisse de 0,5, et François Bayrou se créditerait de 11%, soit moins 2 points. C’est chez les "petits" candidats que le sondage voit augmenter les intentions de vote au premier tour. Jean-Luc Mélenchon voit, lui, une augmentation de 1 point avec 9%, au premier tour, Eva Joly est à 3%, avec + 1 point, Dominique de Villepin est à 2%, avec + 1 point, et Nicolas Dupont-Aignan à 1,5%, avec + 0,5 point. Les autres candidats ne dépassent pas 0,5% d’intentions de vote.

Pour le second tour, ce sondage sur l’élection présidentielle 2012 place François Hollande largement en tête à 56% avec cependant 4 points de moins que le précédent devant Nicolas Sarkozy à 44%.

Ce sondage, comme les précédents depuis l’entrée en campagne du candidat-président, montre que Nicolas Sarkozy n’en bénéficie pas.
François Hollande avoue ne pas s’intéresser aux chiffres des sondages, ni à ce que fait son adversaire principal. Pour lui, à 2 mois de la Présidentielle, la campagne reste à faire pour rassembler la gauche pour le premier tour.

CF

François Hollande au « ministère de la crise des banlieues »

François Hollande, le candidat du Parti socialiste à la Présidentielle, est parti à la rencontre des militants d’AC Lefeu (Association Collectif Liberté, Égalité, Fraternité, Ensemble, Unis) hier matin dans un hôtel particulier délabré du IVème arrondissement où les militants du collectif ont installé un « ministère de la crise des banlieues ». Le collectif veut interpeller les candidats à la Présidentielle sur les difficultés de la banlieue et des quartiers populaires. François Hollande est le premier à répondre à l’invitation. « Je viens pour qu’on ait le temps d’un dialogue, et après, le temps d’une action qui j’espère mobilisera largement les quartiers. Aucun territoire ne doit être délaissé, aucun citoyen ne doit être abandonné. Depuis hélas cinq ans, c’est le sentiment qui s’est installé », a déclaré François Hollande à la presse avant d’entrer.

Dérapage d’Eva Joly

Eva Joly « emmerde » Corinne Lepage. C’est ce qu’elle a répondu à l’animateur Cyrille Eldin dans le "Carnet présidentiel", petite séquence enregistrée de la "Matinale" de Canal +. Cette petite phrase, réponse à une question insistante du journaliste, fait tache dans une campagne où le Parti écologiste porté par la voix d’Eva Joly peine à décoller dans les intentions de vote.


Kanalreunion.com