Actualités

Solidarité avec Madagascar : qu’attend Didier Robert pour agir ?

Le président de la Région ne s’est toujours pas exprimé en faveur des Malgaches sinistrés

Manuel Marchal / 1er mars 2011

Dimanche sur Antenne Réunion Didier Robert est apparu totalement en phase avec la diplomatie catastrophique de Nicolas Sarkozy : aucun mot sur les victimes de la catastrophe de Bingiza à Madagascar.

« Je me battrai jusqu’au bout pour qu’il y ait une vraie diminution du prix du billet d’avion entre la Réunion et la métropole et je le ferai également avec les compagnies qui voudront travailler avec nous, pour une diminution du prix des billets d’avion entre La Réunion et Maurice » : voilà la priorité affirmée dimanche par Didier Robert sur Antenne Réunion en matière de "coopération" régionale lors d’une émission politique dimanche sur Antenne Réunion.
C’est cela la politique "extérieure" de Didier Robert. Mais peut-il faire autre chose qu’être la copie conforme de son maître à penser de l’Elysée, Nicolas Sarkozy ?
Le monde entier se raille d’une diplomatie française complètement à côté de la plaque au moment où l’Afrique du Nord connaît de profonds changements. Didier Robert suit totalement cette tendance. Car dimanche sur Antenne Réunion, pas un mot du président de la Région à l’encontre des victimes du cyclone Bingiza à Madagascar. À La Réunion, la société civile se mobilise, à des milliers de kilomètres de notre île, la solidarité agit, mais à la Région Réunion, toujours pas un mot.
Comment expliquer qu’il soit si difficile pour Didier Robert d’exprimer le moindre mot de solidarité envers Madagascar, terre d’origine de nombreux ancêtres malgaches du peuple réunionnais ? Pourquoi, contrairement à tous les usages depuis l’existence de la Région Réunion, aucune aide d’urgence n’a été attribuée à nos voisins malgaches touchés par les inondations ? Tout cela est très inquiétant et amène forcément à s’interroger chaque jour davantage sur les raisons de cette inaction.

M.M.


Kanalreunion.com