Actualités

Solidarité de l’Alliance avec les défenseurs du service public

Ecoles, collèges, lycées, université :

Témoignages.re / 3 mars 2010

Voici un communiqué diffusé hier par l’Alliance « apportant sa solidarité à l’ensemble des personnels et des familles en lutte, et réaffirmant sa ferme détermination à défendre et promouvoir le Service Public d’Education et de Formation ».

« Des décisions gouvernementales aux conséquences particulièrement graves pour le fonctionnement de l’Éducation nationale mobilisent actuellement, au plan national comme au plan local, les différents acteurs de la communauté éducative : personnels, parents d’élèves, lycéens, étudiants .

Ainsi en est-il notamment :

- dans le Premier degré, de la remise en cause des équipes des RASED (Réseaux d’Aide Spécialisée aux Elèves en Difficultés),

- dans les collèges, de la mort annoncée des Réseau Ambition-Réussite,

- de l’exclusion de certains lycées, comme le L.P. Patu de Rosemont de Saint-Benoît, de la carte des Z.E.P. (Zones d’Education Prioritaires),

- de l’annonce d’une diminution sensible des moyens d’enseignement, actuellement notifiée aux établissements par la DGH 2010-2011 (Dotation globale horaire),

- de la réforme des lycées, qui s’appliquera dès la prochaine rentrée avec la remise en cause de certains enseignements fondamentaux (suppression de l’histoire-géographie en Terminale S, dénaturation des Sciences Economiques et Sociales), la quasi impossibilité d’organiser les dédoublements, et donc d’offrir aux élèves un réel “accompagnement personnalisé” censé pourtant constituer une des principales nouveautés de la réforme,

- de la suppression par la DRAC du financement de Ia politique culturelle académique.

- de la “mastérisation” de la formation en IUFM, où le ministère prive les stagiaires d’une réelle formation et les utilise comme simples moyens d’enseignement, en responsabilité face à des classes entières,

- du non-renouvellement de contrats pour des centaines d’Assistants d’Education pourtant insérés dans la vie des établissements (348 l’an passé, combien en préparation ?).

Ces décisions s’inscrivent dans la continuité des réformes conduites depuis des années dans une même logique de restriction budgétaire par les ministres successifs en charge de l’Education nationale.
Elles convergent vers un processus d’affaiblissement du service public : suppression des postes (notamment de remplacement), diminution de l’investissement budgétaire, remise en question des dispositifs fondamentaux tels que la carte de l’éducation prioritaire, limitation des prérogatives des élus aux C.A., utilisation des stagiaires en lieu et place des titulaires, recours aux précaires...

Elles ne peuvent que contribuer à fragiliser un peu plus un système éducatif déjà éprouvé par la décentralisation forcée de 2004, l’insuffisance en personnels de surveillance et d’éducation, l’aggravation de l’insécurité, les difficultés liées aux transports scolaires et au financement de mobilité éducative.

Elles frappent de plein fouet les populations scolaires les plus vulnérables, et compromettent du même coup les chances de réussite de milliers d’élèves, dans une académie où les fléaux de l’illettrisme, des sorties sans qualification à l’issue de la scolarité obligatoire, et du chômage des jeunes de moins de 25 ans sévissent avec une gravité sans équivalent au niveau national.

L’Alliance apporte sa solidarité à l’ensemble des personnels et des familles en lutte, et réaffirme sa ferme détermination à défendre et promouvoir le Service Public d’Education et de Formation, dans tous les domaines de compétences de la collectivité régionale : voies générale, technologique et professionnelle ; apprentissage et formation continue ; enseignement supérieur et recherche. »


Le collège des Alizés lance un appel à la grève

Dans un communiqué, l’Équipe enseignante du collège Les Alizés a décidé d’appeler l’ensemble de la communauté éducative à se mettre en grève à partir du lundi 8 mars 2010.

Depuis une semaine, les enseignants du collège tirent la sonnette d’alarme pour préserver cet emploi, ressentant cette décision unilatérale du recteur « comme une injustice qui portera préjudice aux collégiens ».

Le comité technique paritaire académique s’est tenue le 1er mars 2010 et a examiné la suppression des postes des agents techniques de laboratoire dans les collèges et leur redéploiement vers les lycées, notamment le poste d’agent technique du collège des Alizés. L’ensemble des organisations syndicales s’est prononcé contre ce redéploiement.

Les enseignants estiment qu’ils doivent expliquer leur lutte et leur revendication. Le jeudi 4 mars à 16h30, ils organiseront une réunion d’information pour expliquer aux parents d’élèves les conséquences sur l’enseignement dispensé aux collégiens.

Un rendez-vous sera demandé au recteur pour le vendredi 5 mars.


Kanalreunion.com