Actualités

Solidarité, respect des décisions : des valeurs de la refondation

Les vrais rénovateurs du PCR sont ses militants et sa direction

Témoignages.re / 25 février 2012

Plus de 150.000 demandeurs d’emploi, plus de 25.000 logements sociaux manquants, 120.000 illettrés… le modèle en place à La Réunion est à bout de course, il produit de l’exclusion. Les partis politiques sont noyés dans ces contradictions et des dirigeants ont perdu leur boussole. Le PCR n’échappe pas à la règle. Le changement est nécessaire, et pour l’accélérer, le Parti communiste réunionnais a lancé sa refondation. Pour certains médias, ce renforcement du PCR ne passe pas, alors ils inventent une nouvelle sémantique…

Le PCR "canal historique" contre les "modernisateurs", voilà comment certains médias présentent la situation dans le Parti. Le "canal historique", ce serait la direction, tandis que Huguette Bello serait le symbole de la refondation. La députée serait donc la chef de file d’un courant de la modernisation.
Alors, il faudra que ces médias expliquent à l’opinion si la modernité, c’est refuser la solidarité, ne pas respecter les décisions de la base, refuser la discipline de la direction, et jouer la victime expiatoire quand tout montre le contraire…

La rénovation en marche

Pour désigner ses candidats aux législatives, le PCR a proposé une procédure, une stratégie et une validation. La procédure, c’est de demander aux sections de proposer des candidatures sur la base de leur analyse. La stratégie, c’est de s’appuyer sur les 6 maires pour obtenir un maximum de députés.

Dans l’Ouest, trois maires sont concernés par deux circonscriptions.
Dans l’une, les sections du Port et de La Possession ont souhaité que leurs maires soient candidats. Quoi de plus normal dans ce cas que la député-maire de Saint-Paul aille porter le combat sur l’autre moitié qui comprend une moitié de Saint-Paul et Trois-Bassins.
La stratégie est très claire : dans la seconde circonscription, les maires du Port et de La Possession mènent la lutte. Dans l’autre, la responsabilité est confiée aux maires de Saint-Paul associé à celui de Saint-Louis. Le nouveau découpage électoral doit permettre aussi au Port et à La Possession de bénéficier du retour de la solidarité qu’ils ont donné depuis 1997, car les deux communes peuvent escompter obtenir un député avec le soutien de la moitié de Saint-Paul.
Proposée par la base, cette proposition avait le soutien de la Conférence extraordinaire du PCR réunie dimanche dernier à Sainte-Suzanne.

Qui n’est pas d’accord s’en va

Si Huguette Bello avait accepté d’être solidaire du Port et de La Possession, il n’y aurait pas eu de conflit, l’unité du Parti aurait été préservée.
Cette solution avait en effet l’accord de tout le monde. La députée a préféré privilégier la solution qui ne recueille l’accord de la seule section d’Huguette Bello. Automatiquement, la députée se place en dehors du PCR. De fait, elle montre donc son désaccord avec la refondation et la modernisation du Parti, puisqu’elle a fait le choix de ne pas respecter les décisions de la base et de la direction.
Il serait bon que certains médias arrêtent de tromper l’opinion en inventant une nouvelle sémantique. La refondation du PCR est en marche, et les vrais rénovateurs sont la direction et les adhérents du Parti qui s’impliquent dans cette stratégie.


Kanalreunion.com