Actualités

Solidarité totale du PCR avec Maurice Gironcel

Réunion publique d’information mardi soir à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 15 juillet 2016

4 jours après le procès de Maurice Gironcel, une réunion publique d’information s’est tenue mercredi soir à Sainte-Suzanne. Plus de 250 personnes de Sainte-Suzanne et de la région, ainsi que les co-secrétaires généraux du PCR, ont réaffirmé leur solidarité avec un camarade injustement mis en cause par un adversaire incapable de gagner une élection dans les règles.

JPEG - 81.4 ko
Maurice Gironcel.

Vendredi dernier, pendant plus de 10 heures, Maurice Gironcel était au tribunal à la suite d’une plainte de Daniel Alamélou. Ce dernier est incapable de gagner une élection depuis qu’il a choisi de quitter le PCR. Battu encore lors des dernières municipales, il a décidé de demander au pouvoir judiciaire de trancher en sa faveur. Le tribunal administratif, juge de l’élection, lui a donné tort et a confimé la victoire de la liste soutenue par le Parti communiste réunionnais.

Cela n’a pas suffi à Daniel Alamélou qui a décidé de se tourner vers la justice pénale en ayant un objectif, que Maurice Gironcel soit empêché de se présenter aux prochaines élections municipales. Car à la veille du second tour, Maurice Gironcel est tombé dans un piège tendu par une partisane de Daniel Alamélou. Cette dernière cherchait à faire passer Maurice Gironcel pour une personne qui achetait sa voix. Mais elle n’a pas réussi à arriver à ses fins. Faute d’éléments probants, l’affaire devait être classée. Mais brutalement en fin d’année dernière, le Parquet a décidé de poursuivre. Vendredi dernier, le procureur a requis 6 mois de prison ferme, 10.000 euros d’amende et 5 ans d’inéligilibité contre Maurice Gironcel. En réponse à ce réquisitoire, Me Boniface, avocat du maire de Sainte-Suzanne, a demandé la relaxe, car le fait d’achat de voix n’est pas constitué. L’audience avait d’ailleurs révélé tout le détail de la machination. Le verdict sera rendu le 30 août prochain.

À la sortie de l’audience, Maurice Gironcel avait pris la parole pour remercier les camarades présents toute la journée, et pour annoncer la tenue d’une assemblée dans les jours à venir. Promesse tenue mardi soir à Quartier Français dans la cour de la permanence de la section communiste, avec plus de 250 personnes présentes à une réunion publique d’information.

JPEG - 78.5 ko
Yvan Dejean, co-secrétaire général du PCR.

Le juge a confirmé le résultat des élections municipales

Outre les camarades de Sainte-Suzanne, plusieurs sections de la région Nord-Est étaient représentées, dont Saint-André, Saint-Denis, Bras-Panon et Saint-Benoît. Aux côtés de Maurice Gironcel, les deux autres co-secrétaires généraux du PCR, Yvan Dejean et Ary Yée Chong Tchi Kan, participaient à la réunion, ainsi qu’Elie Hoarau, ancien secrétaire général du PCR.

Martial Turpin a prononcé le mot de bienvenue au nom de la section de Sainte-Suzanne. Puis Yvan Dejean a pris la parole au nom de la direction du PCR. Il a tout d’abord rappelé que quel que soit le verdict prononcé le 30 août prochain, les prochaines élections municipales auront lieu en 2020 à Sainte-Suzanne comme dans les autres communes. En effet, le Conseil d’État, juge de l’élection, a lui déjà rendu son verdict. Il a validé le résultat des élections municipales de 2014. Si des personnes disent vouloir partir en campagne électorale après le 30 août, elles diffusent des mensonges, a-t-il dit en substance. Revenant sur l’épreuve que traverse actuellement le co-secrétaire du PCR, Yvan Dejean a souligné la totale solidarité du Parti communiste réunionnais avec Maurice Gironcel.

JPEG - 66.1 ko
Martial Turpin.

Daniel Alamélou « ne sera jamais maire de Sainte-Suzanne »

Le maire de Sainte-Suzanne a conclu les prises de paroles. Il a tout d’abord remercié les nombreux camarades qui se sont mobilisés. Ce nombre est un succès, a-t-il en substance, car pour préparer cette réunion, il n’y a pas eu de diffusion de tracts dans la population, seul le bouche à oreille avait été mis à contribution.

Maurice Gironcel a ensuite rendu compte du déroulement de l’audience de vendredi dernier au tribunal. Il a rappelé les attaques menées par l’opposition tout au long de la journée. Il a souligné que l’épreuve qu’il traverse n’entame en rien sa détermination à faire triompher les valeurs de son parti pour le développement de La Réunion.

Avec cette dernière manœuvre, Daniel Alamélou s’est encore plus discrédité auprès de la population, « il ne sera jamais maire de Sainte-Suzanne ». Et pendant encore longtemps, Sainte-Suzanne aura un maire communiste.

JPEG - 90.3 ko
Elie Hoarau et Ary Yée Chong Tchi Kan.

Retour sur les actions du PCR

La suite de l’intervention a porté sur différents problèmes d’actualité. Maurice Gironcel a fait un compte-rendu de la rencontre entre la délégation du PCR et la ministre des Outre-mer. Il a aussi évoqué le projet de loi sur l’égalité réelle. Il a alerté sur la crise qui attend la filière canne-sucre, car la campagne 2016 est la dernière à se dérouler avec un quota et un prix garanti. Il a aussi salué la mobilisation contre le projet de loi Travail, qui veut faire reculer les droits sociaux de plusieurs dizaines d’années, en permettant notamment de travailler 12 heures par jour, 48 heures par semaines avec des heures supplémentaires payées 10 % en plus au lieu de 25 %.

Maurice Gironcel a conclu son discours en annonçant la tenue le 28 août d’un rassemblement du PCR. Il a proposé la candidature de Sainte-Suzanne pour accueillir cet événement.

M.M.

JPEG - 84.8 ko
En avant vers de nouvelles victoires.


Kanalreunion.com