Actualités

Sortons de la crise par le haut

Pour une conférence sociale, économique et environnementale

Manuel Marchal / 10 septembre 2012

Plus de 155.000 Réunionnais inscrits à Pôle Emploi, plus de 20.000 familles en attente d’un logement social, multiplication des revendications particulières sources de blocage… le 22 août, le PCR a pris la décision d’écrire au président de la République pour l’alerter. L’organisation à La Réunion d’une conférence sociale, économique et environnementale se fait chaque jour plus pressante.

Vendredi dernier, le président de la République est intervenu devant les magistrats de la Cour des Comptes. Il a rappelé son engagement : ramener le déficit public en dessous de la barre des 3% à la fin de l’année prochaine. Mais entre la campagne et aujourd’hui, la situation a changé en France. Le nombre de chômeurs a dépassé la barre symbolique des 3 millions, et les prévisions de croissance sont plus basses que ce qu’escomptait le nouveau pouvoir. Au lieu de 0,5% cette année, ce sera plutôt 0.
L’an prochain, il sera bien difficile d’atteindre 1,7%, la tendance qui se dessine est de 1%. Donc, tout sera plus difficile. Hier, le chef de l’État est donc intervenu à la télévision. L’objectif est de préparer le cadre de cette nouvelle politique : le nouveau Traité européen. Il doit être voté du 2 au 4 octobre à l’Assemblée nationale. Une semaine plus tard, une loi organique sera à l’ordre du jour des débats parlementaires. Elle vise à transposer dans le droit français le Traité européen : ce sera la règle d’or budgétaire. Voilà donc la description du contexte dans lequel se situe le gouvernement.

Crise plus grave qu’en France

À La Réunion, le contexte est différent, il est beaucoup plus préoccupant.
Dans notre île, la crise est nettement plus accentuée qu’en France. Si là-bas le taux de chômage est de 10%, il est ici proche de 30%. 60% de nos jeunes sont privés d’emploi, la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Avec des revenus beaucoup plus faibles qu’en France, la grande majorité des familles fait face à des prix nettement plus élevés que dans ce pays. Tous ces problèmes s’amplifient.
Cela a amené le Parti communiste réunionnais à alerter le président de la République et à proposer l’organisation d’une conférence sociale, économique et environnementale dans notre île.
Car le système actuel est arrivé au bout de sa logique. La déclinaison à La Réunion de mesures liées à la réalité française ne pourra pas régler les problèmes. La croissance de la population, la proportion importante de la jeunesse, la quasi-destruction de l’outil industriel, notre situation dans l’hémisphère Sud… tout est différent dans notre île, ce qui suppose des solutions différentes.

Dépassement des situations individuelles

Les derniers soubresauts de ce système sont à l’origine de plusieurs manifestations et déclarations aux intérêts divergents. Il est légitime que chacun tente de s’en sortir, mais toute la difficulté réside dans le dépassement des situations individuelles pour réfléchir à une issue collective.
L’organisation à La Réunion d’une conférence sur le social, l’économie et l’environnement est l’occasion d’aller vers cette prise de conscience que personne ne peut se sauver tout seul. Elle sera le moment de tout remettre à plat, et qu’avec les représentants du gouvernement, des réponses à la crise puisse être formulées.
Ainsi pourra se construire la première étape d’une sortie de la crise par le haut.

 M.M. 


Kanalreunion.com