Actualités

Soutien de la Région
aux projets d’innovation et de recherche

À la Commission permanente du Conseil régional

Témoignages.re / 17 décembre 2009

Nous avons vu, le 11 décembre 2009, que réunis le 8 décembre 2009 sous la présidence du premier vice-président, Camille Sudre, les élus de la Commission permanente du Conseil régional ont validé l’engagement de la Région sur des réalisations permettant l’épanouissement des Réunionnais et des étudiants : c’est par exemple le cofinancement d’une résidence universitaire au Tampon, le financement d’actions tant en formation initiale que professionnelle et ses investissements dans les lycées. Les conseillers régionaux ont également pris des décisions pour soutenir des projets d’innovation et de recherche comme Net Biome et pour améliorer le réseau routier.

• Programme Net Biome : succès pour la 1e phase, accord pour la 2e phase. La Région Réunion est le coordinateur du projet Net Biome qui a démarré en mars 2007 et prendra fin en février 2011. Il s’agit d’un projet initié par l’outre-mer associant pour la 1e fois autour d’un même objectif les 7 Régions ultrapériphériques (RUP) et la plupart des pays et territoires d’outre-mer des zones tropicales et subtropicales appartenant à 5 pays européens (France Espagne, Portugal, Pays-Bas et Royaume Uni). Il vise à renforcer la coopération et la coordination des politiques de recherche de ces régions et territoires dans le domaine de la gestion durable de la biodiversité pour, à terme, faire émerger une politique commune dans le domaine qui réponde aux besoins locaux.
Le réseau Net Biome entend user de tous ses atouts pour proposer une recherche innovante et intégrée à la hauteur des enjeux (diversité de situations, d’interactions humanité/nature, positionnement géographique propice à l’étude des facteurs à l’origine de l’érosion de la biodiversité…). Cette politique de recherche repose sur des thématiques de recherche prioritaires mais aussi sur une stratégie de mise œuvre à plusieurs composantes (ressources techniques et financières, solutions aux barrières à la coopération...) à définir de manière consensuelle entre les 11 participants au projet.
La Région a ainsi décidé, au vu des résultats positifs enregistrés lors de la 1e période, de reconduire son action pour une 2e période, en gardant la coordination du programme de travail.

Recherche agronomique : poursuite du travail avec le CIRAD. En avril 2008, un accord cadre de partenariat a été signé en matière de recherche agronomique pour la période 2008/2013. Cet accord décrit les axes stratégiques du CIRAD à La Réunion, la structuration des activités de recherche, le principe de leur financement et les modalités de suivi.
La programmation prévisionnelle 2008/2013 comporte 12 programmes et 24 projets de recherche, dont 7 bénéficient d’un cofinancement européen via le FEADER ou le FEDER. 5 autres programmes sont financés par la seule Région Réunion et sont ventilés en 10 projets.
Parmi les objectifs des programmes financés par la Région : l’aide à la gestion concertée des ressources et des territoires en milieu naturel ; la gestion intégrée de la qualité des produits animaux ; la conduite intégrée des exploitations et des filières d’élevage ; la valorisation des ressources génétiques végétales pour la diversification agricole ; la gestion écologique des communautés végétales et animales dans les agrosystèmes et les écosystèmes naturels de La Réunion.
La Région a approuvé l’opportunité de participer au financement des programmes de recherche, tout comme elle a approuvé le plan de financement, avec l’engagement d’un crédit de 2,108 millions d’euros en faveur du CIRAD. Elle a néanmoins émis une réserve sur un programme concernant l’abeille à La Réunion.

• Une plate-forme de modélisation hydrodynamique
pour la prévention des risques : la Région a décidé de participer au projet de développement de la plate-forme de modélisation hydrodynamique de La Réunion. Ce projet bénéficie d’une aide européenne, puisqu’il répond aux directives concernant le retour au bon état des milieux marins et récifaux, des milieux aquatiques continentaux et des eaux souterraines.
Pour y parvenir, il faut avoir une meilleure connaissance du fonctionnement tant du milieu aquatique, continental comme marin que des indicateurs du bon état écologique.
Cela permettra un suivi plus approfondi de l’état des masses d’eau, la mise en place de politiques sur l’eau et les ouvrages sur les rivières. Cela permettra également de lutter contre les pollutions, l’érosion etc. et de définir une politique de protection et de gestion durable des milieux aquatiques.
Ce projet est porté par l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer). Il durera environ 34 mois et son coût est de 623.241 euros, supporté par l’Europe (FEDER : 52,08%), l’IFREMER (21,32%), la Région (8,68%), l’OLE (8,68%) et la DIREN (Etat : 9,25%). Ainsi, la participation de la Région est de 54.092 euros.

• Aides au CRITT de la CCIR pour l’émergence de l’innovation réunionnaise : les CRITT (Centres régionaux d’innovation et de transfert de technologies) peuvent bénéficier des aides européennes liées au pôle d’innovation et de transfert de technologie en faveur de la compétitivité des entreprises.
À La Réunion, le CRITT propose 3 secteurs d’intervention et, par ailleurs, a été labellisé centre de ressources technologiques. La CCIR (chambre de commerce et d’industrie de La Réunion) a demandé à bénéficier des aides européennes pour ses projets, dont le montant s’élève à 732.739 euros (investissement et fonctionnement), sur lesquels la participation de l’Europe est de 60%, celle de l’Etat de 20% et celle de la Région de 20% (93.000 euros).

• Station de réception d’image satellite de Saint-Pierre : la Région a approuvé le projet relatif à la réalisation d’une étude radioélectrique préalable à l’installation de la station de réception et de traitement d’images satellites sur le site de l’IUT (Institut Universitaire de Technologie) de Saint-Pierre. Elle sera réalisée par l’IRD et l’Université avec l’assistance de TDF Réunion. Le coût est de 19.204 euros, répartis à 50% entre la Région et l’IRD. La Région souligne l’importance de prendre en compte dans cette étude l’impact de la station sur le déploiement de la TNT.


Routes et déplacements :
la Région sécurise et renforce les chaussées

• Parc de l’équipement : approbation du projet d’avenant à la convention définissant la nature et les modalités de mise en œuvre des prestations que le parc de l’Equipement peut fournir à la Région sur les routes nationales, notamment ce que l’on appelle la redevance d’usage. Cet avenant fait suite au transfert de compétences entre l’Etat et la Région et le montant à verser à la Région est estimé pour 2010 à 308.793 euros.

• R2/Giratoire de Vincendo : adoption de la convention relative à l’entretien des ouvrages réalisés sur le domaine public routier national et notamment le giratoire de Vincendo (Saint-Joseph) pour ce qui concerne l’entretien des plantations et des accotements.

• Saint-Leu/renforcement de chaussée : renforcement de chaussée au Sud de Saint-Leu, au niveau du lieu-dit La Veuve (Bois Blanc) : il s’agit de travaux de remise en état de la chaussée et de l’étude des possibilités pour permettre la continuité des voies pour le transport doux. Pour ce qui est des travaux, une enveloppe de 2 millions 971.000 euros a été engagée.

• Signalisation sur le réseau routier : autorisation de programme de 2,01 millions d’euros pour la mise en conformité de la signalisation directionnelle sur le réseau routier national à deux fois deux voies, pour les années 2010/2012 et portant sur la RN 1 (entre Saint-Denis à Saint-Paul ; entre l’Etang-Salé et Saint-Louis ; entre Saint-Pierre et Le Tampon ; entre Saint-Pierre et Grands Bois) ainsi que le demi échangeur entre la RN 6 et la RD 41.

• Déviation de Grands Bois : acquisition de parcelle pour la finition de la réalisation de la déviation de Grands Bois pour permettre notamment le talutage, acquisition au prix fixé par les domaines.


Kanalreunion.com