Actualités

Super réussite du rassemblement du PCR avec ses 25 propositions « pour une nouvelle politique à La Réunion »

Mobilisation massive de toute l’île à Sainte-Suzanne

Correspondant Témoignages / 23 février 2015

Sans aucun doute, ce 22 février 2015 marquera listwar nout péi : malgré les problèmes de déplacements, bien plus de 600 militants et sympathisants du Parti Communiste Réunionnais — selon les chiffres prévus par les diverses Sections au cours de la semaine — ont répondu à l’appel du Secrétariat général pour le rassemblement organisé ce dimanche dans la Salle Lo Rwa Kaf au Bocage de Sainte-Suzanne. Outre cette mobilisation massive de plus de 800 personnes, cet événement a été marqué par l’ambiance chaleureuse et parfois émouvante ressentie par les participants devant le contenu des allocutions prononcées par les dirigeants du PCR sur les propositions de cette organisation pour l’avenir de notre peuple.

JPEG - 83.4 ko

Ce rassemblement a été ouvert par Astrid Bancalin, une jeune militante communiste, élue de Sainte-Suzanne déléguée aux actions scolaires, devant une banderole qui a bien résumé l’appel lancé par le PCR à cette occasion : « Après le rapport de la Cour des Comptes, pour l’avenir : s’unir pour une nouvelle politique à La Réunion ; pour l’urgence sociale : +6% pour les bas revenus ». Elle a félicité les camarades pour « avoir largement dépassé le nombre des participants annoncé pour cette rencontre » et elle a dénoncé la calomnie des opposants à la majorité municipale de Sainte-Suzanne qui ont accusé à tort la Commune d’avoir financé le rassemblement, alors que c’est le PCR qui s’en est entièrement chargé.

Astrid Bancalin a également invité le public à se procurer à l’entrée de la salle le très beau livre de Marylène Berne qui vient de paraître sous le titre ‘’L’encre de la mémoire’’ et qui rappelle de nombreuses luttes menées par les communistes pour la libération de leur peuple au cours des dernières décennies. Enfin, elle a donné successivement la parole à deux secrétaires généraux du PCR, Ary Yée Chong Tchi Kan et Yvan Dejean, chargés par leurs camarades de présenter deux rapports sur les points à l’ordre du jour du rassemblement. Outre la direction du Parti, plusieurs responsables historiques étaient présents, dont Paul Vergès, Elie Hoarau et Claude Hoarau. À noter également la participation d’invités d’autres partis, dont les socialistes Audrey Bélim, Laurence Lougnon et Gérard Françoise, ainsi que le président du Parti des radicaux de gauche de La Réunion, Rémy Massain.

« Mettons-nous d’accord entre Réunionnais »

Pour commencer, Ary Yée Chong Tchi Kan a présenté le contexte international préoccupant qui ne manquera pas d’influencer dangereusement sur les défis à relever à La Réunion dans les années à venir, et il a lancé au nom du PCR un appel à tous nos compatriotes à tirer des leçons des graves erreurs commises par les divers gouvernements parisiens depuis 70 ans dans leur politique menée ici. Il a aussi rappelé comment à plusieurs reprises, au cours de ces 70 années, notre peuple a pu réaliser certaines avancées, comme lors des élections législatives du 21 octobre 1945 où il s’est rassemblé autour des communistes Raymond Vergès et Léon de Lépervanche pour obtenir cinq mois après, le vote de la loi de l’égalité abolissant officiellement le statut de colonie de La Réunion.

C’est ce large rassemblement des Réunionnais autour d’un projet spécifique pour le développement durable de La Réunion que préconise plus que jamais le PCR aujourd’hui, a déclaré Ary Yée Chong Tchi Kan. D’où son appel : « Mettons-nous d’accord entre Réunionnais pour aller dans ce sens ; au PCR nous accueillons toutes les propositions ; que chaque parti mette les siennes sur la table pour que nous puissions en discuter ».

JPEG - 74.3 ko

« Bâtir nous-mêmes l’avenir de notre pays »

Eh bien c’est précisément à une large présentation des « 25 propositions du PCR pour une autre politique à La Réunion » qu’Yvan Dejean a consacré une grande partie de son intervention. Mais il a souligné avec force que cela se fait « avec modestie », que « cela n’est pas à prendre ou à laisser » et qu’il faut en débattre le plus largement possible dans tout le pays pour « pouvoir vraiment passer à l’acte pour une autre politique ».

C’est pourquoi Yvan Dejean a annoncé que les 50.000 premiers exemplaires du document présentant ces propositions du PCR sont déjà édités, que des tables-rondes seront organisées partout pour en débattre et qu’une dizaine de grands meetings seront organisés dans le pays à ce sujet afin de « faire de 2015 une année de grand débat politique avec l’esprit de responsabilité ». Dans cet esprit, il a conclu : « c’est à nous, Réunionnais, de décider ce qu’il faut faire pour La Réunion ; allons assumer nos responsabilités pour bâtir nous-mêmes l’avenir de notre pays ».

Les perspectives ouvertes

Au-delà du contenu très riche et passionnant de ces interventions et pour revenir sur l’ambiance de ce rassemblement, il faut noter deux éléments. D’une part, le fait que le public a fortement approuvé les orientations politiques présentées par les deux orateurs et d’autre part le fait qu’il a beaucoup apprécié leur façon de s’exprimer, très consensuelle.

Voilà pourquoi les deux intervenants ont souvent été interrompus par des applaudissements, comme par exemple lorsqu’Ary Yée Chong Tchi Kan a rappelé que « l’union des générations est notre fil rouge » et qu’Yvan Dejean a appelé la foule à ovationner Paul Vergès et Élie Hoarau, présents dans la salle et toujours fidèles à leur combat au service de la libération du peuple réunionnais. Voilà les perspectives ouvertes par ce super rassemblement autour des propositions du PCR à faire connaître à tous nos compatriotes et à débattre…


Kanalreunion.com