Actualités

Sur-rémunération : personne ne peut se soustraire au débat

Un nouveau dossier publié dans la presse

Manuel Marchal / 5 avril 2013

Le dossier de deux pages consacré hier par "Le Quotidien" à la sur-rémunération confirme bien que le débat est lancé.

JPEG - 42.9 ko

Dans son édition d’hier, "Le Quotidien" publie un dossier de deux pages sur la sur-rémunération. Le point de départ, c’est la lettre hebdomadaire de la FEDOM de mardi dernier. Dans ce document, la fédération patronale constate que la vie est chère pour tout le monde, or, seule une partie de la population a droit à une prime pour y faire face. Elle met aussi au jour une contradiction : pourquoi faire des lois pour lutter contre la vie chère et « laisser perdurer les “primes” censées y faire face » . Enfin, elle propose une disparition progressive de ce complément de revenu pour le réorienter vers le financement de la compétitivité des entreprises outre-mer.

Notre confrère rappelle également la proposition du PCR, celle de préserver les intérêts des fonctionnaires par le biais d’un fonds d’investissement abondé notamment par la sur-rémunération convertie en épargne.

"Le Quotidien" interroge cinq syndicalistes qui font part de leurs réserves sur la proposition de la FEDOM, quand ils ne sont pas partisans du statu quo. Deux économistes sont aussi sollicités.

JPEG - 60.4 ko

Baisse des dépenses publiques en 2014

C’est la confirmation que le débat sur la sur-rémunération est lancé. Personne ne pourra s’y soustraire. Dans notre île, les transferts publics constituent 40% du PIB, et une grande partie vient de la sur-rémunération.

L’échéance se rapproche, car comme le rappelle "Le Quotidien", « à l’heure où l’État veut faire des économies, le milliard de majorations versé chaque année en Outre-mer semble tentant » . En 2014, la France devra faire un effort de réduction de dépenses encore plus important que cette année pour tenter de respecter son engagement de limiter son déficit public. Dans son intervention télévisée, le président de la République a même dit que l’année prochaine, les dépenses publiques seront en baisse par rapport à 2013.

C’est pourquoi il est important que des propositions soient rendues publiques pour anticiper toute décision lourde de conséquences.

Le fonds d’investissement

La contribution du PCR au débat, c’est la création d’un fonds d’investissement réunionnais recueillant notamment sous forme d’épargne la sur-rémunération versée aux fonctionnaires. À la fin de son service à La Réunion, le fonctionnaire pourra récupérer le capital et des intérêts. Durant la période pendant laquelle il bénéficie de la sur-rémunération, l’argent du fonctionnaire placé dans ce fonds permettra de financer les grands projets indispensables au développement du pays.

Quelles sont les propositions des autres organisations politiques représentées à La Réunion ? Le débat est ouvert…

M.M.


Kanalreunion.com