Actualités

Sylvie Mouniata : « Répondre à l’urgence sociale »

Les rapports du Congrès — 4 —

Témoignages.re / 12 juillet 2013

Après la présentation du texte d’orientation, le 8ème Congrès a abordé le projet du PCR. Sylvie Mouniata avait la responsabilité du rapport sur l’urgence sociale, voici son intervention.

JPEG - 32.5 ko
A La Réunion, la moitié de la population vit dans l’urgence sociale.

Cher(es) Ami(es), Cher(es) Camarades,

La camarade Firose a montré que la politique actuelle du gouvernement nous mène à l’impasse. Il nous faut faire autrement en rupture avec la politique menée jusqu’ici par les différents gouvernements, cette politique qui est incapable de régler nos problèmes.

JPEG - 28.7 ko
Sylvie Mouniata : « Jamais la lutte des travailleurs n’a été aussi longue, aussi dure et aussi multiple qu’aujourd’hui ».

Comment faire autrement ? C’est ce que les camarades David et Julie vous diront tout à l’heure.

Ce que nous devons voir, c’est qu’avant toute chose, il faut répondre à l’urgence sociale.

1. Priorité des priorités, c’est remettre les gens au travail, c’est une question de dignité humaine, et là, nous avons plusieurs pistes

Concernant les emplois aidés :

- Il faut en finir avec le clientélisme des emplois aidés.

- Il faut globaliser les crédits de tous ces emplois.

- Démocratiser la gestion de ces crédits ainsi que le recrutement des bénéficiaires.

Et nous pensons qu’à partir de là, il est possible de créer deux grands services d’intérêt public, l’un l’aide à la personne et l’autre dans l’environnement, ce qui génèrerait des dizaines de milliers d’embauches.

Dans l’aide à la personne : compte tenu de la croissance de la population, de son vieillissement, les besoins sont considérables dans les différents domaines tels que :

- La petite enfance

- L’aide aux personnes âgées
JPEG - 42.5 ko
Dans son intervention, Sylvie Mouniata a rappelé les propositions du PCR pour le développement de La Réunion, notamment la création des deux grands services d’intérêt public, l’un pour l’aide à la personne…


- L’aide aux personnes porteuses de handicaps

- L’accompagnement et le soutien scolaire de nos plus jeunes, et diverses animations…

Eh bien, il nous faut aller vers la création de ce service à la personne.

Il en est de même pour la sauvegarde et la protection de l’environnement qui passe par :

- Le traitement et la valorisation des déchets 

- Le traitement des eaux usées

- L’écoulement des eaux pluviales

- La lutte contre l’érosion pour préserver la richesse de nos sols pour notre agriculture, mais également protéger nos habitations de l’effet dévastateur des ravinements cycloniques

- La protection de nos forêts, de nos sites et des espèces endémiques, car nos espaces naturels sont sensibles

JPEG - 59.4 ko
… et l’autre dans l’environnement, qui créeront des milliers d’emplois.



Concernant l’embauche dans la fonction publique, il faut arrêter avec les proclamations des ministres et des chefs d’Etat qui disent du bout des lèvres « Place aux ultra-marins dans leur pays » , mais qui ne font rien de concret.

Il y a à La Réunion suffisamment de diplômés, d’hommes et de femmes compétents pour que les postes dans la fonction publique leur soient prioritairement réservés.

Il y a également des organismes de formations suffisamment compétents pour les préparer à ces métiers. C’est l’idée de notre moratoire pour que tout poste créé et libéré dans la fonction publique leur soit réservé.

Dans le secteur privé, tout offre d’emploi doit obligatoirement passer par le Pôle Emploi qui doit assurer les recrutements à La Réunion.

Les recrutements à l’extérieur ne se faisant qu’en cas de carence de compétences réunionnaises.

2. L’urgence sociale, c’est aussi un logement pour tous

Il est possible de mettre en œuvre un plan de construction de logements pour satisfaire les demandes et les besoins de la population :

- L’Etat et les Collectivités doivent récupérer le foncier disponible pour empêcher la spéculation scandaleuse

- Favoriser l’auto-construction

- Faire appel à des projets innovants

- En matière de financement, mobiliser les moyens existants (LBU- défiscalisation) et les moyens à créer, le fonds réunionnais de développement sur lequel on reviendra.
3. L’urgence sociale, c’est aussi lutter contre la cherté de la vie

- Revaloriser les revenus les plus bas

- Etablir une politique harmonieuse et équitable des revenus entre le privé et le publique

- Il faut enfin une politique des prix les plus justes :

- lutter contre les grands monopoles

- les abus bancaires

- diversifier l’approvisionnement de La Réunion à partir des pays de la zone pour diminuer le coût des transports et limiter l’impact sur le climat

Eh bien, l’urgence sociale, c’est une bataille de tous les instants, dans les domaines que nous venons d’évoquer, mais c’est aussi la bataille immédiate menée par les travailleurs pour la défense de leur pouvoir d’achat et de leur droit.

Jamais la lutte des travailleurs n’a été aussi longue, aussi dure et aussi multiple qu’aujourd’hui.

Les travailleurs doivent être entendus dans leur droit. Le dialogue social à La Réunion doit fonctionner normalement.

C’est la raison pour laquelle nous devons plus que jamais soutenir la revendication des 14 associations et de l’intersyndicale pour le maintien du RSTA.

Pour terminer, chers amis, chers camarades, à La Réunion, la situation n’est plus tolérable, l’urgence sociale renvoie la nécessité impérative de répondre à des besoins dans l’immédiat.

JPEG - 36.2 ko
Une autre bataille, d’actualité, fait aussi débat, celle menée par les travailleurs pour la défense de leur pouvoir d’achat et de leur droit, notamment le maintien du RSTA.



Nous devons amplifier notre lutte contre l’exclusion sociale, exiger la mise en œuvre d’un ensemble de moyens permettant à chaque Réunionnaise et Réunionnais en difficulté de vie d’exercer sa citoyenneté et ses droits en matière de logement – travail – formation - alimentation – hygiène - santé….

La rigueur est toujours plus vive pour les plus vulnérables et il est urgent de répondre dès à présent aux difficultés réelles de ceux qui souffrent.

Merci de votre attention.


Kanalreunion.com