Actualités

Tentative d’assassinat contre Paul Vergès

La CIA et La Réunion -2-

Ary Yée Chong Tchi Kan / 1er mars 2017

Dans les documents déclassifiés présentés par le JIR, la présence de l’antenne Oméga a souligné que La Réunion avait une importance stratégique de premier ordre pendant la Guerre froide. Cette infrastructure permettait aux sous-marins nucléaires américains de s’orienter. Mais la CIA n’a toujours pas déclassifié une information choc : la tentative d’assassinat contre Paul Vergès en 1975 par quatre tueurs de la CIA.

JPEG - 104.8 ko

C’est l’information choc que la CIA n’a pas déclassifié. Le 27 avril 1975, au cours de la Conférence extraordinaire du PCR, devant plus d’un millier de personnes, Paul Vergès annonce que la CIA a décidé de l’assassiner, lui ainsi que Paul Berenger, leader du MMM (Mouvement Militant Mauricien). Ce sont 2 dirigeants du mouvement anti-impérialiste mondialement connus. Le PCR donna l’ordre de faire échec à ce projet insensé. Les jours suivants “Témoignages” distilla des informations.

Les noms des tueurs de la CIA

L’émotion était à son comble quand notre journal annonça que les agents sont descendus dans un hôtel Mauricien, situé à Grand Gaube, et finit par donner leurs noms dans son édition du 3 mai 1975 :

JPEG - 200.4 ko

« Glenn Durant, appartenant à la branche canadienne des Teamsters et connu comme tueur à gage de la Mafia, Mike Hawkins, repris de justice venant de l’État américain du Colorado, Raffa Rodrigues, émigré cubain et tireur d’élite, Jane Everitt, une femme, agent de 1ère classe de la CIA ».

Le PCR a fait échec au projet de la CIA. Une fois de plus, nous avons frôlé la catastrophe.

JPEG - 844.9 ko

L’information a été reprise dans le monde anti-impérialiste. A Madagascar, le journal Imongo Voavoa du 30 avril 1975 consacra sa une à l’évènement. Paul Béranger était venu à La Réunion rencontrer Paul Vergès ; voici le communiqué du Comité de la Paix paru dans Témoignages du mardi 6 mai, sous le titre : “Le complot doit être dénoncé et la lutte contre les bases U.S élargie.”

JPEG - 775.9 ko

« A l’occasion du passage à la Réunion de Paul BÉRENGER, Secrétaire Général du Mouvement Militant Mauricien (M.M.M.) et ardent animateur de la lutte du peuple de l’île sœur pour un Océan Indien Zone de Paix, le Comité Réunionnais de Paix a organisé, ce jour, une rencontre en son honneur.

« Au cours de la réunion, a eu lieu un premier échange de vues sur la campagne pour le démantèlement des bases impérialistes dans la région et pour un « Océan Indien Zone de Paix » . Un accord complet s’est dégagé de la discussion pour continuer la lutte, selon l’analyse et les orientations des Conférences deTananarive (Octobre 1974) et de New-Dehli (Novembre 1974) . Des perspectives d’action ont été envisagées dans ce sens.

« Concernant le complot mis sur pied par la C.I.A. pour assassiner les dirigeants de la lutte anti-impérialiste dans les îles de l’Océan Indien et en particulier Paul BÉRENGER et Paul VERGES, un échange approfondi d’informations a eu lieu. La discussion a confirmé tous les détails déjà connus de cette machination criminelle et permis de compléter les informations connues par un certain nombre d’éléments révélateurs et accusateurs.

« La délégation du Comité Réunionnais de Paix et Paul BÉRENGER sont convenus de la nécessité de poursuivre l’action, d’une part, pour dénoncer ces plans de la C.I.A. et de ses complices et, d’autre part, pour resserrer les liens de solidarité entre les peuples de nos iles,

- pour obtenir le démantèlement des bases impérialistes, et en particulier de celle de Diégo-Garcia.

- pour permettre à ces peuples d’accéder au véritable développement dans la liberté,sans aucune entrave de l’impérialisme ».

Pas de paix à cause de la base de Diego Garcia

L’opération a lamentablement échoué mais les faits étaient constitués. Nous ne serons jamais en Paix tant que les Etats Unis et leurs complices ne quitteront pas la base de Diego Gracia et rendront aux Chagossiens leur terre. Depuis un demi siècle, cette expulsion relève du génocide, un crime contre l’humanité.

Ary Yée Chong Tchi Kan


Kanalreunion.com