Actualités

Terla : « redonner espoir aux citoyens tentés par l’abstention »

Pour le respect d’une éthique en politique

Témoignages.re / 6 novembre 2015

Terla prône une vision nouvelle de la politique, où les citoyens peuvent devenir les propres décideurs de leur avenir. C’est cette éthique que le groupe souhaite promouvoir, afin de faire reculer l’abstention.

JPEG - 18.3 ko

Catherine Gaud présente les objectifs de Terla : pour une société plus égalitaire, plus fraternelle dans le respect de l’autre. La priorité, c’est s’occuper des besoins collectifs. « Ce n’est pas le moi d’abord, le clientélisme. Le bien-vivre collectif entraîne le bien-vivre individuel ». C’est donc « l’inverse de promettre un emploi, un voyage ou l’achat de voix ». Terla est « pour une politique de conscientisation, de responsabilisation », pour « passer d’un modèle de compétition à un modèle de coopération, qui privilégie la diversité et la complémentarité ». Un but est de « remettre l’épanouissement au centre, face à l’hyperconsommation ». Autre objectif : « encourager à passer de la résignation à l’action responsable. Les citoyens peuvent devenir les propres décideurs de leur avenir. Leur indignation tout à fait compréhensible doit se transformer en acte ».

Changement des mentalités

Catherine Gaud constate que beaucoup d’élus savent solliciter au moment du vote, « beaucoup se fabriquent une image pour paraître et pour plaire ». Or, chaque personne possède un savoir unique, personne ne doit se sentir inférieur à l’autre. Il est donc important de donner à tous les citoyens de La Réunion des informations claires et non partisanes pour que chacun ait la liberté, afin que chacun puisse se faire sa propre opinion en toute connaissance de cause.

L’éthique en politique est de se mettre au service de cette cause, dit-elle en substance. Par exemple, cela veut dire pour les élus n’avoir qu’un seul mandat, et « rendre au peuple régulièrement de son action en faisant fonctionner la démocratie participative ».
Consulter les citoyens régulièrement est nécessaire, insiste Catherine Gaud. Terla est pour la promotion de la démocratie directe, et considère qu’« un élu doit rester modeste, ne pas se montrer sectaire car cela ne peut qu’enrichir les décisions prises ».


Kanalreunion.com