Actualités

Tous pour le train à La Réunion

Première victoire dans la campagne des élections régionales

Manuel Marchal / 8 septembre 2015

Les événements politiques du week-end dernier ont confirmé que le train est devenu une proposition indispensable pour tous les candidats. C’est une première victoire à trois mois des élections régionales. L’union PCR-Progrès a une avance sur ce dossier. Elle s’appuie sur l’expérience acquise sous la mandature de Paul Vergès, et propose déjà que les travaux du futur chemin de fer commencent à ses deux extrémités, Saint-Benoît et Saint-Joseph, deux communes dirigées par des dirigeants du Progrès : Jean-Claude Fruteau et Patrick Lebreton.

JPEG - 96.6 ko
Selon les programmes, le retour du train à La Réunion fait l’objet d’un consensus.

À trois mois des élections régionales, la politique des transports menée depuis 2010 par la Région Réunion est condamnée par tous les candidats, même par l’union de la droite. Lors du précédent scrutin, l’Alliance était porteuse du projet de tram-train. Ses adversaires avaient alors constamment critiqué le chemin de fer, affirmant que des alternatives moins coûteuses existaient. Lors de la campagne électorale, Didier Robert avait promis 2.000 bus et un réseau de voies en site propre. Cinq ans plus tard, le bilan est connu de tous : les embouteillages sont toujours plus nombreux et importants. C’est l’impasse et une réalité s’impose aux candidats : proposer un autre mode de déplacement.
Pour le moment, toutes les personnes candidates à la direction de la Région Réunion proposent la construction d’un chemin de fer, y compris Didier Robert. La liste Bello s’est aussi raccrochée à cette idée. C’est la preuve que pour espérer briguer des suffrages, il faut prendre parti pour la relance de ce projet. C’est un tournant décisif, et plus personne n’ose s’opposer à la reconstruction du chemin de fer à La Réunion.

De Saint-Joseph à Saint-Benoît

Sous la mandature de Paul Vergès, le projet de tram-train avait comme perspective de relier Saint-Benoît à Saint-Joseph. Tous les maires concernés étaient alors d’accord. C’est ce succès qui avait amené la transformation du projet de train en tram-train. Car les municipalités avaient voulu que le chemin de fer puisse compenser un réseau de transport urbain insuffisant, en plus de relier les agglomérations du littoral. Parmi les maires qui étaient d’accord avec ce projet figuraient les deux qui devaient accueillir les têtes de réseau : Jean-Claude Fruteau à Saint-Benoît et Patrick Lebreton à Saint-Joseph.
C’est un point de convergence avec le PCR, qui estime que la réalisation d’un réseau ferré est un des socles du rassemblement.

Un wagon d’avance

Dimanche lors du meeting du Progrès, Patrick Lebreton a confirmé que la réalisation du train est un des points forts du programme de l’union PCR-Progrès. Il a même précisé que le chantier devrait commencer aux extrémités du réseau, à Saint-Benoît et Saint-Joseph.
L’union PCR-Progrès propose donc déjà du concret pour la relance du chemin de fer à La Réunion. Sur ce point essentiel car largement partagé, elle garde un wagon d’avance sur les autres listes. Elle est en effet celle qui peut légitimement se prévaloir de compter dans ses rangs les inspirateurs du retour du train à La Réunion, et elle est donc à même de proposer le projet le plus avancé.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le nouveau train de la Réunion circulera certainement un jour , mais ce ne sera pas pour demain, même si on commence par les deux bouts . Comme dit le proverbe quand on a du mal à joindre les deux bouts on ne fait pas le riche . Il faudra beaucoup d’argent pour cette nouvelle ligne de voie ferrée entre Saint Benoit et Saint Joseph, et quand on aura terminé la route du littoral à 150 millions d’euros le Kilomètre, construite sur la mer entre Saint Denis et La possession , s’il faut encore ajouter des centaines millions pour la maintenir en bon état de fonctionnement , je ne vois pas où et comment on pourrait trouver l’argent nécessaire pour faire circuler un nouveau train .
    A moins que le sénateur Michel Vergoz puisse trouver très rapidement des acheteurs pour l’or bleu qui est jeté à la Mer dans le port de Sainte Rose . S’il arrivait à vendre la moitié de l’eau pure qui est rejetée par la centrale hydroélectrique de la Rivière de l’est à 10 centimes d’euro le litre ça ferait beaucoup d’euro à engranger pour le train et pour autre chose.( je parle des impôts qui seront payés sur les bénéfices réalisés bien entendu). Je suis sûr que ce projet de vendre de l’eau est réalisable , et il pourrait même être facilité dans sa phase de commercialisation si le futur train pouvait aller jusqu’au port de saint rose pour charger et décharger des citernes destinées au transport de l’eau destinée à la vente . En effet, si on veut vendre l’eau de sainte rose on peut construire un dispositif de remplissage de tanker qui pourrait s’approcher suffisamment des côtes , compte tenu des eaux profondes qui bordent le rivage de cette commune , mais on peut également envisager un transport par citernes sur des camions mais aussi par train .
    Si on a de la suite dans les idées , il ne faudrait donc donner au sénateur Michel Vergoz récemment réélu maire de Sainte Rose son train également . Avec un sénateur à l’est et un député au sud pour pousser le train , il n’y a pas de raison que les deux bouts de la nouvelle ligne de chemin ne se rejoignent pas un jour . On pourra toujours trouver les moyens de le construire , l’argent de l’eau de Michel Vergoz pourrait constituer une garantie suffisante pour débloquer les fonds des banques qui prêtent aux collectivité locales ou pour réaliser un emprunt international auprès des gros riches qui meurent de soif dans leurs déserts ou qui payent une fortune pour dessaler l’eau de mer . Et s’il manquaient de grosses têtes et de gros bras pour réaliser les travaux , on pourrait toujours aller les chercher en Europe , mais pourquoi pas à Maurice en Inde , à Madagascar , en Afrique du sud , en Australie. Avec une petite sur rémunération, disons de 75%, on trouvera tout le monde qu’il faudra si les réunionnais ne veulent plus travailler pour moins que leur valeur . C’est à dire pour au moins 75% de plus que ce on leur donne actuellement .
    Mais même si le sénateur de Sainte Rose et le député de Saint Joseph arrivent à relier les deux bouts du nouveau chemin de fer en poussant chacun de leur coté . Encore faut il qu’il puisse être rentable pour fonctionner . Et ça c’est pas gagné d’avance . Les réunionnais vont ils vraiment prendre le train si celui ci ne leur apporte pas plus d’avantages que l’utilisation de leur voiture . Si le train de la Réunion doit fonctionner comme un tram way ou comme métro qui s’arrête tous les kilomètres pour prendre et déposer les passagers , il lui faudra au plus de trois heures pour relier les deux bouts de la ligne . Pour que le nouveau train de la Réunion connaisse le succès , il faut qu’il aille plus vite que "le petit train lontan" ou que les rames de métro parisiennes . Et pour cela, la ligne doit être construite pour permettre la circulation de train à grande vitesse , c’est à dire de trains pouvant rouler à la vitesse moyenne de 220km heures entre chaque grande ville de la réunion . Cela n’empêchera pas de mettre en circulation des trains omnibus qui desserviront toutes les stations que l’on pourrait construire sur la ligne , mais il faudrait que l’on puisse relier saint Rose et saint Joseph par train en moins d’une heure par des trains directs ou semi directs . C’est à mon avis le seul moyen de garantir le succès du nouveau train mais cela coûte un peu plus cher que de construire un tramway .
    Et je ne crois pas que le projet de train que l’on veut sortir des tiroirs actuellement permette de faire circuler des trains à plus de 220KM heure .( Il ne s’agit pas de réaliser une ligne de TGV qui peuvent rouler à 350Km heure mais une ligne à grande vitesse qui permette d’atteindre 220Km heure )
    Le sénateur Michel Vergoz sera certainement d’accord avec moi , même s’il a déjà un train de sénateur qui lui va bien , car avec un nouveau train il pourra encore aller plus vite .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com