Actualités

Toutes et tous uni(e)s autour d’Henri Hippolyte pour continuer à transformer Le Port !

Après l’annonce émouvante de Jean-Yves Langenier de passer le relai à un nouveau maire

Témoignages.re / 22 avril 2013

Hier matin, lors d’une réunion exceptionnelle du Comité de Section du Port, plus d’une centaine de responsables communistes de la cité maritime ont décidé à l’unanimité, avec force et enthousiasme, de confier à "Loulou", 5ème adjoint au maire, la responsabilité de conduire la liste soutenue par le P.C.R. pour les prochaines élections municipales. Toutes et tous, après avoir pris acte de la décision de Jean-Yves Langenier de transmettre la tâche de maire à un autre militant, l’ont félicité chaleureusement pour le travail qu’il a accompli depuis trente ans au service de la population du Port en tant qu’élu. L’union, la solidarité et la détermination des communistes et autres démocrates portois autour de "Loulou" Hippolyte et de son équipe vont permettre à la population portoise de réaliser de nouvelles transformations exemplaires de sa ville dans les prochaines années avec sa municipalité.

JPEG - 70 ko

La matinée d’hier a été marquée à la fois par beaucoup d’émotion, de chaleur, de confiance et de détermination au sein de la Section communiste du Port, réunie exceptionnellement un dimanche matin. En effet, dans un premier temps, elle a appris de la part de Jean-Yves Langenier sa décision — comme il l’avait déjà laissé entendre à plusieurs camarades lors de sa dernière élection en 2008 — de passer le relai de maire du Port à un(e) autre responsable communiste. Une annonce qui a touché les nombreux responsables communistes portois présents à cette réunion, en raison de leur admiration pour les compétences, le dévouement et la modestie de ce militant portois au service de ses compatriotes depuis des dizaines d’années.

JPEG - 88.6 ko

Ensuite, ces mêmes responsables ont salué avec enthousiasme la proposition de Jean-Yves Langenier et du Bureau de la Section communiste du Port — en concertation avec la Direction du Parti communiste réunionnais — que "Loulou" Hippolyte prenne le relai aux municipales de mars 2014 en tant que tête de liste à ces élections. Là aussi, en raison des qualités humaines comme des compétences de ce jeune militant, dévoué aux causes et aux valeurs de son parti depuis plusieurs années, l’enthousiasme s’est exprimé avec force dans la salle du siège de la Section.

« Une nouvelle page »

Comme l’a dit Virgil Rustan, le secrétaire de la Section qui a animé cette rencontre, « c’est une nouvelle page de l’histoire des luttes de la population du Port qui s’ouvre et nous allons continuer à mener ces luttes ensemble ». Y compris, bien sûr, avec le soutien de Jean-Yves Langenier, qui a assuré les responsables communistes portois qu’il sera toujours avec eux afin de relever les grands défis des années à venir. (Voir les deux encadrés ci-après : le communiqué de la Section communiste du Port et la Lettre de Jean-Yves Langenier aux Portoises et aux Portois).

JPEG - 48 ko

En tout cas, il y a eu de nombreuses interventions de militantes et de militants pour exprimer avec dynamisme leur soutien aux orientations stratégiques proposées par les responsables de la Section. Toutes et tous se retrouveront sur le terrain pour rassembler la population du Port dès les prochaines semaines autour des projets afin de continuer à améliorer les conditions de vie dans la cité maritime, comme cela a été fait depuis 42 ans, après l’élection de Paul Vergès et son équipe le 21 mars 1971.

Une ville réunionnaise exemplaire

Cette dynamique militante s’est exprimée quelques minutes après la clôture de la réunion du Comité de Section, lors du déplacement de tous les responsables à la Mairie du Port, où Jean-Yves Langenier et ses camarades ont tenu une conférence de presse à ce sujet. Le maire a expliqué aux journalistes pourquoi il renonce à un nouveau mandat afin de « préparer une relève et poursuivre l’œuvre accomplie au service des Portoises et des Portois ».

JPEG - 73.3 ko

"Loulou" a également informé les médias que son objectif principal avec la prochaine équipe municipale est de « continuer à être aussi efficace pour la population » et « d’être sans cesse avec les habitants pour soutenir leurs combats, en étant toutes et tous porteurs des projets et des valeurs du Parti ». Voilà effectivement comment Le Port pourra continuer à être dans de nombreux domaines une ville réunionnaise exemplaire.

Correspondant

Communiqué de la Section communiste du Port

Le Comité de la Section communiste du Port s’est réuni ce dimanche 21 avril 2013.

Le Comité de Section a entendu Jean-Yves Langenier lui faire part de sa décision de ne pas solliciter un nouveau mandat à la tête de la municipalité portoise.

S’il accueille avec gravité cette décision de celui qui a été notre maire depuis vingt ans — et un élu majeur depuis trois décennies —, il l’accueille aussi avec tout le respect dû à une décision d’ordre personnel, qui relève de son libre arbitre et d’un choix que lui seul peut arrêter.

Le Comité de Section tient à dire combien il mesure à sa pleine dimension l’engagement assumé avec compétence et dévouement par Jean-Yves Langenier au service de la population portoise, dans la continuité d’un autre engagement, fondateur, celui de Paul Vergès en 1971.

C’est cette continuité qui fait dire qu’à partir de cette décision prise par Jean-Yves Langenier, le Comité de Section prend acte d’une situation qui, tout en étant nouvelle, s’inscrit dans le fil de l’histoire de notre Ville.

La décision de Jean-Yves Langenier ouvre une transmission des savoir-faire qui aura été préparée tout au long du mandat, pour assurer la poursuite du développement de notre Ville.

C’est donc à une nouvelle équipe que revient la tâche de continuer à faire en sorte que Le Port aille toujours de l’avant. Une nouvelle équipe qui alliera l’expérience forgée par les années des uns et l’énergie juvénile des autres.

Pour conduire cette nouvelle équipe municipale, le Comité de Section du Port a adopté à l’unanimité la décision de choisir le camarade Henri Hippolyte dit Loulou, actuellement 5ème adjoint au maire, et conseiller général du 2ème canton du Port. C’est donc rassemblés autour d’Henri Hippolyte que les militantes et les militants se lancent avec confiance dans la campagne des élections municipales de mars 2014. Avec la ferme détermination d’unir le plus largement possible les Portoises et les Portois, dans le respect de l’ensemble de la population et pour l’amélioration de ses conditions de vie.

Fait au Port le 21 avril 2013,

Secrétaire de la Section du Port, Virgil Rustan
Lettre aux Portoises et aux Portois

Le 6 mars 1983, j’étais élu au Port, sur la liste présentée par le Parti communiste réunionnais et menée par Paul Vergès. Cela fait 30 ans.

6 ans plus tard, j’étais 1er adjoint de Pierre Vergès, avant de devenir maire en 1994. Depuis lors, en 1995, puis en 2001 et à nouveau en 2008, les Portoises et les Portois ont bien voulu m’exprimer largement leur confiance. Je leur en suis reconnaissant et les liens que nous avons tissés ensemble au cours de toutes ces années sont durables.

Tout au long de ces trois décennies, mon souci permanent a été à la fois de m’inscrire dans la continuité d’un développement urbain, économique et social défini par Paul Vergès dès 1971 et de prendre en compte les besoins de la population, dans le cadre de nouvelles compétences accordées par la loi aux communes.

J’ai été particulièrement heureux d’avoir pu, avec mon équipe, assurer l’achèvement du grand chantier de l’endiguement de la rivière des Galets. Heureux d’avoir su, malgré des difficultés, trouver des modes de concertation efficaces avec la population dans les différentes opérations de RHI. Heureux d’avoir à mon tour apporté ma contribution à un service de qualité pour l’alimentation de la population en eau potable. Heureux de voir comment le littoral Nord aménagé accueille les sportifs de tous âges et les pique-niques des familles. Heureux de constater le dynamisme associatif, culturel et sportif de la ville. Heureux que notre cité maritime, fidèle à sa vocation d’ouverture, ait développé des liens réguliers, entre autres avec Tamatave, Durban, Port-Louis, Quélimane et les Chagossiens chassés de leur terre.

En même temps, si un maire, par sa proximité d’avec sa population, a la volonté d’assurer au mieux l’épanouissement de celle-ci, il fait aussi l’expérience des contraintes financières et des limites de son action. A l’écoute de la population autant que je l’ai pu, j’ai dû constater l’insuffisance de moyens nécessaires pour assurer le respect effectif de droits fondamentaux tels le travail et le logement qui relèvent principalement de l’État. La grande pauvreté qui touche une part importante de la population nourrit la frustration et parfois la colère comme en février dernier. Mais jusqu’ici, aucune réforme de fond n’a permis d’engager La Réunion sur la voie du développement créateur d’emplois.

D’un mandat à l’autre, l’équipe municipale a fait converger ses efforts pour assurer la poursuite du Projet de Ville. Aujourd’hui, d’autres chantiers sont à ouvrir, parce que la population augmente, parce que sa composition et ses aspirations évoluent. A l’image de ces changements constants, les femmes et les hommes prêts à mettre leur temps et leur énergie au service des autres doivent se renouveler. En fait, il s’agit de trouver un équilibre entre une génération et celle qui suit, de marier l’expérience acquise et l’inventivité féconde. Ainsi la continuité sera préservée de la routine et sera même vivifiée.

En mars 2014, je ne solliciterai donc pas un nouveau mandat, mais je n’ai pas l’intention d’abandonner la population portoise. Je reste attaché à cette ville où j’ai grandi avec mes frères et sœurs, où j’ai reçu de ma mère et de mon père cheminot des valeurs essentielles, où j’ai été initié aux luttes sociales et politiques. Je serai là pour accompagner la nouvelle équipe. Au cours de mes mandats de maire, j’ai toujours eu à cœur de travailler en étroite liaison avec l’ensemble des conseillères et des conseillers de ma liste. Ainsi les élus ont pu se former par l’action sur le terrain et se familiariser avec les dossiers importants de la ville.

C’est le cas d’Henri Hippolyte, dit Loulou. Conseiller municipal depuis deux mandatures, 5ème adjoint dans l’équipe actuelle, conseiller général du 2ème canton du Port, il connaît les enjeux majeurs de notre commune et saura poursuivre le développement de celle-ci à la tête de la prochaine équipe municipale. Il saura allier la fidélité au passé du Port, l’implication dans son présent et la vision qui met le cap sur son futur.

Nous aimons notre ville, nous voulons que Portoises et Portois, de tous âges, aient plaisir à vivre dans cette cité jeune et dynamique. Je suis confiant dans notre avenir, car je sais qu’il dépend de vous. Je vous remercie de tout ce que nous avons fait et vécu ensemble.

Le 21 avril 2013

Jean-Yves Langenier



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Jean-Yves Langenier a mené la ville de Le Port dans la voie du progrès et du développement, avec comme souci premier le mieux-vivre de sa population.
    Le dynamisme de cette ville est reconnu au-delà des frontières réunionnaises. La ville de Le Port offre une qualité de vie -quoiqu’en disent les médias- et des équipements de tous genres qui font d’elle une des premières villes réunionnaises.
    Le défi de J-Y Langenier a été de maintenir l’équilibre entre le développement économique (pas moins de 3 ports), la politique sociale, la politique de logement sur la plus petite commune de l’île (1660ha pour 40000habitants).
    Au cours de ses mandats, J-Y Langenier a su rester intègre, simple, modeste, humble, ne se mettant jamais en avant, un homme plein de bon sens avec un haut degré de responsabilité, au service des Portois. Un homme de très grande valeur.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com