Actualités

Tram-train : une décision lourde de conséquences

Enterrer le tram-train, retarder la nouvelle route du littoral, porter un coup fatal au BTP ?

Manuel Marchal / 29 mai 2010

Ce 31 mai, une décision essentielle doit être prise, elle concerne l’avenir de milliers d’emplois qui sont prévus par la mise en œuvre du Protocole de Matignon, qui inscrit la construction du tram-train et de la route du littoral. Mais le président de Région a préféré rester en France plutôt que de donner sa position comme il s’y était publiquement engagé le 19 mai. Cette attitude sous-tend-elle la volonté d’enterrer le tram-train, de retarder la nouvelle route du littoral et donc de porter un coup fatal au BTP ?

Chaque jour qui passe démontre combien la décision de lundi est essentielle. Mercredi, l’Intersyndicale du BTP a renouvelé son appel à la tenue d’une table-ronde impliquant les représentants de toutes les personnes concernées par le chantier du tram-train afin d’éclairer la décision qui doit être prise. Ce jeudi, la FRBTP a rappelé les démarches et interpellations effectuées par la FNBTP. Les actions menées soulignent que le débat est maintenant devenu national, car le tram-train est un des rares grands projets co-financés par l’État qui est susceptible de démarrer maintenant, et donc de créer de l’activité et de l’emploi.

Des milliers d’emplois

Hier matin, l’Intersyndicale du BTP a lancé un appel au rassemblement devant la Région à 8h30, ce lundi. Hier matin, Herman Élise, président du syndicat Vigilance terrassiers La Réunion (VTR) est passé à l’action : un de ses engins est stationné devant l’hôtel de Région.
L’enjeu de la décision de lundi est en effet essentiel. Cela relève de l’urgence sociale et du développement durable de La Réunion du million d’habitants. Urgence sociale car des milliers d’emplois sont en jeu sur les chantiers du tram-train et de la route du littoral. Des Réunionnais suivent déjà des formations pour occuper les emplois qui seront créés sur le chantier puis dans l’infrastructure de transport collectif : conduite et entretien des rames, gestion du réseau… tout cela va-t-il s’effondrer ?
L’urgence sociale concerne également l’autre chantier prévu par le Protocole de Matignon : la nouvelle route du littoral. Le nouveau président de la Région a indiqué vouloir construire un viaduc en mer à six voies. La mise en œuvre d’un tel projet retarderait considérablement le début du chantier de cette route dont l’achèvement est actuellement prévu en 2017. Aucune étude n’a en effet été réalisée pour savoir si un viaduc à six voies au-dessus de la mer est possible. Toutes les études ont en effet été faites en fonction d’une route à quatre voies. La nouvelle route du littoral verra-t-elle le jour ?

Quel aménagement du territoire ?

Concernant l’enjeu à moyen terme de la décision de lundi, il s’agit de dire si les Réunionnais ont le droit à un outil qui peut contribuer à la construction du développement durable de La Réunion. Le tram-train est un transport collectif performant et moins cher que l’automobile, fonctionnant avec une électricité qui doit être produite entièrement avec les énergies renouvelables d’ici 15 ans. C’est l’élément majeur de l’aménagement du territoire de La Réunion du million d’habitants de 2025.
Autant dire que tous les documents d’urbanisme sont suspendus à la construction du tram-train. Le SAR intègre le tram-train, et donc tous les documents de planification des communes se doivent d’en tenir compte. Remettre en cause le tram-train, c’est condamner toutes les collectivités entre Saint-Benoît et Saint-Joseph en passant par Saint-Denis et Saint-Pierre à l’incertitude, alors que la population continue à augmenter et avec elle, le besoin en logements et en infrastructures.
Sans lisibilité dans la mise en œuvre des documents de planification territoriale, il est beaucoup plus difficile à une collectivité de lancer de nouveaux chantiers, et donc cette incertitude est un obstacle à l’activité créatrice d’emplois.

Didier Robert préfère bat’karé en Europe

C’est donc une décision lourde de conséquences qui doit être prise lundi, elle engage en effet le respect ou non de l’intérêt général. Mais il s’avère que celui qui a la responsabilité de prendre cette décision lundi a décidé de ne pas être à La Réunion ce jour-là. Il veut rester bat’karé en Europe. Le président de la Région préfère faire partie d’une délégation française à un sommet franco-africain plutôt que de prendre position sur le tram-train. Didier Robert revient sur la parole donnée à plusieurs reprises, et notamment le 19 mai lors de la rencontre avec l’Intersyndicale du BTP. Il sera donc incapable d’être là au moment décisif.
Ce choix ne manque pas d’inquiéter. Car l’absence du président de Région de La Réunion, au moins jusqu’à mardi inclus, questionne. Didier Robert fait le choix de privilégier les intérêts de l’UMP à ceux de La Réunion puisqu’il ne sera pas là le 31 mai. Cette attitude ne sous-tend-elle pas la volonté d’enterrer le tram-train, de retarder le début du chantier de la route du littoral, et donc de donner un coup fatal au BTP ?

M.M.


En France : 15.000 emplois pour les stades de l’Euro 2016 de football

Le budget qui sera investi en France pour la rénovation et la construction des stades qui accueilleront l’Euro 2016 de football est estimé à 1,7 milliard d’euros. Sur la base de cet investissement, équivalent au tram-train, 15.000 emplois sont annoncés. Cela donne une idée de l’ampleur de la catastrophe que signifie l’arrêt des chantiers du tram-train et de la route du littoral.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • ce n’est pas un angin qu’il faut devant le conseil régional mais en mettre le plus possible et bloquer l’entrée de la piramide inversée , les camionneurs ont bien bloquer il y a un certain temps les routes de la réunion avec la bienveillance de l’ancien préfet corse ! pourquoi pas le BTP ? didier robert ne tiendra jamais ses promesses et n’en a rien à faire si des milliers d’emplois vont étre supprimés à la Réunion à cause de sa politique ump !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com