Actualités

Un « accueil chaleureux » pour Marie-Luce Penchard

Enseignants mutés en métropole

Témoignages.re / 19 mai 2010

Les membres du collectif des profs 974 qui demandent leur réaffectation à La Réunion se sont réunis hier à 10 heures dans le hall de la Pyramide inversée pour faire le bilan de leur situation et faire le point sur la suite à donner à leurs actions. Ils préparent leur mobilisation pour l’arrivée de Marie-Luce Penchard, Ministre de l’Outre-mer, du jeudi 20 au samedi 22 mai, à qui ils réservent « un comité d’accueil chaleureux », sans toutefois préciser le contenu de leurs actions. En colère et déçus après leur rencontre avec le recteur et le président de Région avant hier après-midi, les enseignants affirment être « plus déterminés que jamais ».

Une première mobilisation devrait être organisée à la Région dès demain pour l’arrivée sur l’île de la ministre de l’Outre-mer. Marie-Luce Penchard a en effet rendez-vous avec Didier Robert à la Pyramide inversée demain matin à 10h15. Les enseignants ne donnent aucun détail sur le contenu des actions qui devraient être organisées tout au long de la visite officielle. Ils ont d’ores et déjà demandé une audience avec la ministre et l’ont invitée à participer au débat sur l’éducation, l’emploi, le chômage et la formation qu’ils organisent à la Région ce vendredi. « Nous souhaitons que Marie-Luce Penchard montre qu’elle n’est pas seulement ministre de la Guadeloupe, mais de l’Outre-mer dans son ensemble », lancent les enseignants en grève.

Le collectif des profs 974 s’est dit « déçu » de la rencontre tripartite d’hier avec le recteur d’Académie et le président du Conseil régional. « Nous aurions souhaité un soutien plus ferme, plus revendicatif de la part du président de Région face à l’arrogance du recteur. Didier Robert est resté discret », estiment les enseignants.

Le collectif ajoute : « Nous voulions cette réunion pour dialoguer, pour mettre à plat les choses. Mais le recteur nous a laissé le sentiment qu’il n’avait pas de compte à nous rendre et nous a seulement rappelé les règles du mouvement inter-académique que nous connaissions déjà. Nous voulions plus de transparence. Nous demandons au recteur de faire remonter les besoins de l’Académie au Ministère et de ne pas se contenter des réponses de l’institution qui refuse de reconnaître les besoins locaux ». Les profs 974 citent l’exemple d’un enseignant en comptabilité, « une discipline considérée comme excédentaire par le Rectorat » et qui a obtenu un poste définitif à La Réunion après le mouvement de mutation. « Nous n’avons pas obtenu d’explication sur ce point, alors que cet enseignant initialement muté avait reçu un avis défavorable à sa demande d’affectation à titre provisoire sur l’île », souligne Stéphanie, une enseignante membre du collectif des profs en lutte.

Les enseignants ont tenu à préciser qu’ils n’étaient « pas en opposition » avec les professeurs originaires de La Réunion et qui souhaitent être réaffectés localement. Les profs en lutte se disent victimes d’une double sanction : « Nous n’avons pas le barème pour avoir une affectation définitive, et même si des ATP (Affectation à titre provisoire) hors barèmes peuvent être obtenues pour des situations particulières, nous ne pouvons pas en bénéficier, puisque le recteur s’entête à suivre le barème ».

Pour rappel, une vingtaine d’enseignants affectés en métropole s’étaient enchaînés dans le Rectorat à 16 heures ce lundi 17 mai après leur rendez-vous avec le recteur et le président de Région avant d’être évacués par les policiers à 17h30. « Après ce type d’événement, nous prenons un coup. Nous espérions quelque chose de la rencontre, mais nous allons rebondir », assure une enseignante.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • il faut que Madame Penchard ce rappelle de l’accueil des Réunionnais ! serrer des mains et repartir sans aucunes mesures concrétes çà a été toujours la politique de tous les ministres à l’outre-mer de chirac à sarkozy ! des promesses surplace jamais tenues, des effets d’annonces en veut- tu en voilà, et une fois arrivé à Paris plus rien ! alors il faudrait maintenant réagir avec force contre cette politique désastreuse pour l’outre-mer ! quand à didier robert c’est un hypocrite et un menteur, il ne soutient pas le mouvement des jeunes profs car il soutient et applique à la réunion la politique de Paris !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com