Actualités

Un appel du PCR pour répondre à la crise sociale et économique

Conseil politique du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 31 août 2015

L’appel du Conseil politique du Parti communiste réunionnais lancé hier repose sur l’analyse d’une situation concrète, en voici les principaux éléments.

Le PCR note une dégradation constante de la dégradation sociale. Elle aboutit à 136.000 chômeurs de catégorie A, 60 % des jeunes au chômage et plus de 170.000 demandeurs d’emploi. La moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le nombre de demandeurs de logement ne cesse d’augmenter, tandis que plus de 110.000 Réunionnais sont touchés par l’illettrisme.
Le PCR constate que les inégalités s’accroissent à La Réunion.

Sur le plan économique, le PCR estime que la reprise n’est pas au rendez-vous. « Des échéances importantes viendront assombrir les mois et les années à venir », précise Maurice Gironcel.

C’est tout d’abord l’échéance 2017. Jusqu’à présent, elle concernait la canne à sucre, avec la fin du quota et du prix garanti qui menacent clairement la filière de mort. Mais à cela s’ajoute désormais la fin du dispositif actuel de la défiscalisation.
Trois ans plus tard, c’est l’échéance 2020 pour l’octroi de mer. Aucune certitude n’existe sur l’avenir de cette source de recettes pour les collectivités, par ailleurs instrument de protection de l’industrie de La Réunion.

Les communistes réunionnais notent que la signature des accords de partenariat économique entre l’Union européenne et les pays de notre région, ainsi que l’accord du Caire entre ces mêmes pays « isolent La Réunion et la désarment face à la concurrence extérieure dans tous les domaines d’activité ».

Ils soulignent aussi les conséquences du changement climatique, notamment la hausse du niveau des océans. Elles ne sont pas prises en compte par les décideurs qui persistent dans leurs erreurs. Ce sont par exemple les projets de route en mer, de port à Bois-Rouge ou de ville nouvelle à Cambaie.

Pour le PCR, l’évolution démographique dans le monde et spécialement dans notre région, ainsi que leur développement économique « imposent un repositionnement de La Réunion » dans son environnement géographique « et nécessitent que des moyens lui soient donnés pour faire face à cette situation nouvelle, ce qui n’est pas le cas actuellement ».


Kanalreunion.com