Actualités

Un Conseil de la reconstruction du PCR pour détak la lang

Après une semaine de mobilisation

Manuel Marchal / 23 juin 2012

Aujourd’hui a lieu la seconde réunion du Conseil de la reconstruction du Parti communiste réunionnais. Alors, c’est le moment de détak la lang.

Lundi dernier, au lendemain des élections législatives, une conférence élargie des secrétaires de section se tient au Port. Elle se transforme rapidement en un Conseil de la reconstruction, un lieu d’échanges et de débats sur la ligne politique, la stratégie, les valeurs fondamentales, l’organisation, la formation, les finances et la communication notamment.
C’est donc dans ce cadre qu’est en train de s’élaborer la rénovation du Parti.
Cette première semaine de reconstruction a été marquée par plusieurs faits d’actualité.

Participation à deux manifestations

Il y eut donc la création du Conseil de la reconstruction lundi. Mardi, c’était une victoire pour le mouvement social. La mobilisation a permis le renouvellement du contrat de 20 assistants d’éducation qui risquaient le chômage après plusieurs années de bons et loyaux services dans l’Éducation nationale.
Le lendemain mercredi, le PCR a apporté sa solidarité avec la jeunesse et leurs enseignants en participant à un rassemblement devant le Rectorat. Une délégation conduite par Gélita Hoarau s’est en effet jointe aux syndicats pour protester contre dotation insuffisante de postes d’enseignants pour combler les suppressions de postes décidées par l’ancien gouvernement pour la prochaine rentrée.
Le soir même, un communiqué d’Élie Hoarau, secrétaire général du PCR, annonçait officiellement aux médias la création du Conseil de la reconstruction. Il donnait aussi la position de la direction du Parti face à des attaques dont elle faisait l’objet depuis le soir des élections.
Jeudi, une autre délégation du PCR a apporté son soutien à un autre mouvement social, celui des dockers de la SGM en grève pour un meilleur salaire. Un membre de cette délégation, Fabrice Hoarau, était invité de Réunion Première dans le journal télévisé du soir.

Quelle réponse à la gravité de la situation ?

Lors de cet entretien, le membre de la direction du Parti a pu préciser le contour du Conseil de la reconstruction, et a annoncé la réunion de cette instance aujourd’hui.
Hier, Fabrice Hoarau a pu renouveler ses précisions sur les ondes de la radio Réunion Première, tandis qu’une interview d’Élie Hoarau était publiée dans les colonnes du "Quotidien".
Le secrétaire général du Parti est revenu sur les élections législatives, les objectifs du Conseil de la reconstruction et sur les prochaines batailles à venir : « le problème n’est pas celui du succès électoral, mais de savoir comment ces élus vont répondre à la gravité de la situation et aux attentes de la population. Nous avons vu que les premières mesures sur le maintien des classes en primaire sont décevantes. Actuellement, 11.000 jeunes passent le bac, combien resteront sur le carreau quand ils entreront dans la vie professionnelle ».
Les rendez-vous arrivent très vite, et le peuple devra pouvoir compter sur son Parti communiste afin que le changement soit une réalité.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com