Actualités

Un discours fondateur et sans concession applaudi debout par tous les sénateurs

Paul Vergès rappelle l’énorme responsabilité des élus

Témoignages.re / 4 octobre 2011

Ce samedi, le Sénat a vécu un événement historique avec le premier changement de majorité depuis la fondation de la Cinquième République en 1958. Appelé à présider cette séance, Paul Vergès a rappelé le rôle d’un responsable politique au travers d’un discours rassembleur. Le Sénat a salué en se levant pour applaudir.

Ce samedi, le Sénat vit une séance historique. Pour la première fois depuis le début de la Cinquième République, la Haute assemblée va changer de majorité. Une page de 53 ans se tourne, une nouvelle histoire commence. Appelé à présider cette séance, Paul Vergès a posé les fondations de cette nouvelle ère avec un discours qui a été salué par le Sénat debout.
Durant 15 minutes, Paul Vergès a notamment évoqué les défis de La Réunion, et illustré une thèse qui s’appuie sur cinq thèmes : l’urgence sociale, croissance démographique sans précédent, le changement climatique, la mondialisation et la révolution technologique. Ces cinq questions se posent simultanément aux dirigeants politiques, ce qui n’est jamais arrivé dans l’Histoire du monde. Et il est de la responsabilité de cette génération de politiques de réfléchir sur les réponses à apporter à ces défis.

La responsabilité du politique

C’est cette analyse riche de 50 ans d’expériences apportées par les luttes à La Réunion et dans le monde que Paul Vergès a fait partager à la représentation nationale.
Cette analyse ne repose pas sur les clivages gauche-droite importés à La Réunion. Elle cherche à dépasser les querelles de chapelle. Son objectif est de rassembler les énergies pour la recherche d’une solution partagée par le plus grand nombre. L’heure est grave, la situation difficile avec une crise sans précédent depuis les années 30, et un contexte totalement nouveau avec la conjonction des cinq défis énumérés plus haut qui appelle à réfléchir à la création d’« une nouvelle civilisation ».
En 1946, La Réunion a réussi à créer ce rassemblement pour sortir du statut colonial. Aujourd’hui, alors que le modèle mis en place depuis cette date touche à ses limites, c’est le développement qu’il est primordial de lancer sur la base de solutions les plus largement partagées.
Ce challenge que notre pays de 850.000 habitants doit relever, il concerne l’humanité toute entière : « faire face à l’immédiat sans abandonner la vision d’avenir qui s’imposera ».

Discours sans concession

À la fin du discours, tous les sénateurs se sont levés pour applaudir. Les thèses présentées par Paul Vergès ont donc emporté l’adhésion de tous les groupes politiques du Sénat. C’est un spectaculaire renversement qui s’est opéré au cœur d’une Cinquième République façonnée par Michel Debré (voir encadré).
La majorité sénatoriale avait changé de camp, mais le discours de Paul Vergès n’était pas une intervention soulignant la victoire d’un groupe depuis 50 ans dans l’opposition sur un autre. Il a au contraire été fidèle aux principes mis en œuvre depuis toujours par les progressistes réunionnais : rechercher le rassemblement le plus large pour faire avancer la société. Et sur le fond, Paul Vergès n’a fait aucune concession.
C’est donc par une allocution visant à élever le débat que le Sénat commence à écrire une nouvelle page de son Histoire. Ce discours fondateur, c’est un Réunionnais qui l’a offert à la République.


Dans la presse en France…

Plusieurs articles évoquent le changement au Sénat et notamment le discours prononcé par Paul Vergès. Ainsi, notre confrère de "la Voix du Nord" est un exemple du ton donné par la presse de France à cette intervention : « Avant que chacun des nouveaux sénateurs, un par un, monte déposer leur vote dans l’urne, leur doyen, le communiste réunionnais Paul Vergès, a prononcé lui aussi son dernier discours dans ce lieu. Un discours de haute tenue où ce cadet de la France libre a aussi rappelé les vainqueurs du jour à la modestie : « Dès demain, nous serons rappelés par l’action et les espérances de ce moment historique de la Ve République. » »


Kanalreunion.com