Actualités

« Un droit à un toit pour toutes les familles de Sainte-Suzanne »

Réunion publique à Bel-Air

Témoignages.re / 10 janvier 2012

Malgré la pluie, ce sont pas moins de 150 personnes qui ont fait le déplacement à la cité « du Levant » au Bel-Air pour une réunion de quartier conduit par Maurice Gironcel qui a pris, finalement, des allures de meeting.

Le garage et la cour de Monsieur Alagama, qui accueillait la réunion, étaient trop petits pour accueillir les militants venus en nombre au cœur de la cité « Du Levant » au Bel-Air. Une cité initiée par Lucet Langenier, qui n’a jamais cessé d’évoluer et de se développer. La cité « Du Levant » est un exemple de mixité sociale car elle regroupe aussi bien des logements sociaux avec accession à la propriété, que de logements intermédiaires pour des familles avec un peu plus de moyens. Une opération réussie qui a favorisé le mieux vivre ensemble des habitants de Sainte-Suzanne.

Un exemple d’opération qui en appelle d’autres tant on sait que La Réunion manque cruellement de logements. Lors de cette réunion, Maurice Gironcel, a rappelé que le logement était une compétence de l’Etat et que l’occasion est donnée à la population de Sainte-Suzanne d’envoyer un « message fort, clair et net contre la politique de Nicolas Sarkozy et de l’UMP le 29 janvier prochain ». Pour Maurice Gironcel, « Nicolas Sarkozy est le seul coupable de la situation désastreuse dans laquelle se trouve la population réunionnaise ».

Pour la tête de liste d’"Ensemble pour un développement durable et solidaire", « l’heure est à l’unité, l’unité et la solidarité de toute la population de Sainte-Suzanne pour faire avancer Sainte-Suzanne. Une de nos priorités est un droit à un toit pour toutes les familles de Sainte-Suzanne ». Sainte-Suzanne comptera 35.000 personnes d’ici à 2015. 35.000 personnes à loger mais aussi à offrir tous les services nécessaires au bon épanouissement de toute la population. Très serein, Maurice Gironcel a rappelé que c’est un travail très long qui a démarré bien avant 2008. Après deux ans de stagnation, il est temps aujourd’hui que ce travail reprenne dans la continuité du projet plébiscité par la population en 2008.

« Nous devons nous unir sur l’essentiel »

Enfin Maurice Gironcel a mis en garde la population de Sainte-Suzanne contre celles et ceux qui essayent de tromper la population et qui ne sont que dans une bataille de « petits chefs » et de pouvoir depuis plus de deux ans. Les enjeux qui attendent les Réunionnaises, les réunionnais et la population de Sainte-Suzanne sont fondamentaux pour l’avenir de La Réunion et de Sainte-Suzanne. « Nous devons nous unir sur l’essentiel dans l’intérêt de Sainte-Suzanne » a conclut Maurice Gironcel.

L.G.


Kanalreunion.com