Actualités

Un large rassemblement autour de Michèle Caniguy et Éric Fruteau

Forte mobilisation des forces de progrès pour le lancement des Cantonales à Saint-André

Témoignages.re / 21 décembre 2010

À l’occasion du traditionnel repas de fin d’année organisé samedi dernier à Saint-André, Michèle Caniguy, adjointe au maire, et le maire Éric Fruteau ont présenté à un public très nombreux et à la presse le lancement de leur comité de soutien pour les élections cantonales de mars 2011.

Il y avait foule samedi midi à Terre Rouge, à la permanence d’Éric Fruteau, maire et conseiller général de Saint-André. Et pas seulement pour le repas des militants de l’association Demain Ma Ville. Mais aussi et surtout pour soutenir l’annonce des candidats proposés par la Section communiste et la majorité municipale pour les prochaines élections cantonales.
Joé Bédier, secrétaire de la Section communiste de Saint-André, qui a présidé cette rencontre, a annoncé ces propositions de candidatures : dans le canton 1 (Cambuston), Michèle Caniguy, adjointe déléguée à la Culture, et dans le canton 2 (centre-ville), Éric Fruteau, conseiller général sortant, élu en 2004. Des annonces fortement applaudies par le public.

« Des victoires pour toute La Réunion »

Invité à prendre la parole, Élie Hoarau a aussitôt souligné le contexte très difficile de ces élections et leur importance pour combattre les causes des difficultés de plus en plus grandes de nombreux Réunionnaie. D’où « l’énorme responsabilité » de la population de Saint-André comme de tous les autres électrices et électeurs de l’île qui seront concernés par ce scrutin « pour barrer la route aux candidats de l’UMP ».
Pour le secrétaire général du P.C.R., dans ce combat, « il est essentiel de continuer à renforcer la solidarité au sein du Parti avec la majorité municipale ». Selon la procédure habituelle du Parti, les propositions de la section saint-andréenne et de cette majorité seront donc transmises au Comité central, qui prendra sa décision ce mardi 21 décembre. Et dans trois mois, « les victoires des forces de progrès à Saint-André seront des victoires pour toute La Réunion », a conclu Élie Hoarau.

Un hommage fort à Ary, Laurent, Lucet…

Ensuite, Michèle Caniguy, qui fait partie des militants progressistes alliés avec le PCR à la Direction de la municipalité de Saint-André, a rappelé le travail qu’elle a déjà accompli au service de la population en tant qu’élue communale. Et elle s’est engagée à poursuivre ce travail comme conseillère générale pour son canton et sa commune, mais aussi pour tous les Réunionnais.
Enfin, avant de rencontrer les journalistes (voir encadré), Éric Fruteau a pris la parole pour dire à ses amis tout d’abord à quel point « la célébration de la Fête réunionnaise de la Liberté est importante pour rester fidèles à nos ancêtres qui ont façonné notre pays et résisté à toutes les formes d’injustices ». Dans le même esprit, il a également rendu un hommage très fort « à tous les militants qui étaient là avant nous, comme Ary Payet, Laurent Vergès, Lucet Langenier et bien d’autres ». Sans oublier tous ceux qui sont toujours là « pour défendre les idéaux de justice, de liberté et de démocratie pour le développement durable de La Réunion ». Il a insisté aussi « sur les valeurs d’intégrité et d’honnêteté à cultiver toujours davantage », contrairement à ce qui s’est fait pendant des dizaines d’années à Saint-André avec l’ancienne municipalité…

Correspondant


«  Travailler au rassemblement le plus large des Saint-Andréens »

Lors d’une rencontre de Michèle Caniguy et Éric Fruteau avec les journalistes, le maire et conseiller général de Saint-André a signalé que le lancement de leur comité de soutien pour les Cantonales « est la suite logique de trois mois de réunions de quartier dans Saint-André pour expliquer et préparer ces échéances : près de 50 réunions ont été tenues dans les cantons 2 et 1 du Centre-ville/Petit Bazar/Bras des Chevrettes et de Champ-Borne/Cambuston/Chemin du Centre. Pendant ces rencontres avec la population, nous avons échangé pour préparer avec elle le projet. Qu’est-ce qu’une élection cantonale ? Quels sont les compétences et le rôle du Conseil général ? Pourquoi ces élections ? Quelles sont leurs attentes au vu de la situation et du contexte ? C’est sur cette base de dialogue établi que nous sommes en train de construire notre programme pour les prochaines élections ».
Éric Fruteau a également évoqué le contexte de ces élections et les enjeux départementaux : les difficultés des collectivités (gel des dotations, baisse de l’octroi de mer, réforme de la fiscalité, dette de l’État, augmentation mécanique des dépenses…), le chômage, le logement, le social, les politiques volontaristes, l’environnement, le désenclavement, l’aide à la personne, l’agriculture, l’insertion des jeunes, l’éducation et la famille. « Nous vivons dans une société bipolaire, avec un enrichissement des profiteurs du système et la paupérisation du peuple ; cela nécessite le soutien des collectivités, notamment celle du Conseil général ».
Pour le militant communiste saint-andréen, « l’objectif est de continuer le travail pour Saint-André et poursuivre l’action du PCR, des progressistes et des démocrates à Saint-André. Poursuivre le travail, le combat pour un idéal de justice, de liberté, de progrès social, pour le développement durable. Avec comme ligne de conduite celle qui nous anime depuis toujours : l’intégrité, l’honnêteté et la sincérité, en faisant triompher la démocratie dans une société plus juste et solidaire ».
Il a conclu qu’après la mise en place et le lancement du comité de soutien aux deux candidatures, il s’agira de « travailler au rassemblement le plus large possible des forces vives de Saint-André autour des candidats. D’autres rendez-vous avec la presse seront établis pour détailler le bilan et exposer nos projets ».


Kanalreunion.com