Actualités

Un ministre monte au créneau…

Céline Tabou / 23 juin 2010

Le ministre du travail a annoncé mardi 22 juin, la démission de son épouse, Florence, employée dans l’une des filiales de l’Oréal. Dans cette affaire, la position d’Eric Woerth est remise en cause, parce que la position de gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt de Florence Woerth, est incompatible avec la fonction de ministre du budget.
Face à cette polémique, Eric Woerth conteste, et se dit victime d’une manipulation de l’opposition. Bien qu’il se défende des accusations, il accrédite la thèse, selon laquelle, il serait partie de l’affaire Bettencourt, notamment en annonçant la démission de son épouse.
En effet, sa femme aurait pu annoncer ses intentions, mais elle n’a pas souhaité monter au créneau pour se défendre. Idem pour la société dans laquelle elle était employée, qui aurait pu annoncer sa démission, ou éclaircir la situation. Mais son mari a préféré endosser le rôle de porte-parole, et annoncer sa démission.
La déclaration d’Eric Woerth risque de relancer le débat sur le rôle supposé réel du ministre dans cette affaire. Il montre ainsi son implication dans cette affaire en annonçant la démission de son épouse, mais il met surtout en évidence l’autorité qu’il a sur celle-ci.

Céline Tabou


Kanalreunion.com