Actualités

Un monde d’injustices, d’inégalités, d’oppression et de violence. Un monde qu’il faut changer

9e Congrès du PCR – 5 février 2017 à Sainte-Suzanne

Camille Dieudonné / 25 janvier 2017

Un enfant meurt de faim toutes les 7 secondes, 8 hommes possèdent autant de richesses que la moitié de la population la plus pauvre de la planète. Ces deux données résument le monde d’inégalités qu’a imposé le système capitaliste. C’est un monde qu’il faut changer. Un combat dans lequel le PCR apporte sa solidarité.

JPEG - 84 ko
Près de la moitié des Réunionnais est sous le seuil de pauvreté. (Photo Toniox)

Le monde est façonné par un système violent, caractérisé par

L’oppression des puissances d’argent

Les multinationales, têtes de pont du système capitaliste, distribuent toujours plus de bénéfices à leurs actionnaires, tout en réduisant les salaires de leurs travailleurs. Une situation qui n’est pas prête de changer, car ces puissances d’argent parviennent à influencer les gouvernements pour qu’ils adaptent les lois en leur faveur. Elles dominent le monde et dépouillent le politique et les peuples de tout pouvoir.

Dès lors, le déséquilibre entre les riches et les pauvres ne cesse d’augmenter. L’économie actuelle est faite pour avantager ceux qui ont déjà beaucoup de richesses. Ainsi, les dernières études font apparaître que 8 hommes possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale.

Un système domine, il laisse des milliers et des milliers de personnes dans une pauvreté extrême. Il génère des drames intolérables : toutes les 7 secondes, un enfant meurt de faim.

La destruction de la terre

Pour augmenter leurs profits, ces riches n’ont pas hésité et n’hésitent toujours pas à piller les pays les plus pauvres. De plus, le système d’industrialisation mis en place par eux, avec l’utilisation massive de substances chimiques, ruine la planète et la détruit.

Le réchauffement climatique en est la conséquence directe. Il bouleverse l’équilibre de la planète, générant des drames partout dans le monde.

La planète est en danger, la vie est en danger

Et qu’en sera-t-il, lorsque, selon l’évolution démographique, la planète atteindra 11 milliards d’habitants ?

Continuerons-nous à assister aux pillages, aux guerres que celles-ci entraînent, aux drames, sans s’émouvoir et en se résignant, ?

Ce n’est pas la position du Parti Communiste Réunionnais. Le PCR ne se résignera jamais et il continuera à mener son combat au niveau international pour sauver l’humanité. Il continuera à apporter son soutien et sa solidarité à toutes les forces qui luttent contre les injustices, les inégalités, la mondialisation, et pour le respect des cultures, des identités, de la souveraineté des peuples et la protection de la Terre et de la Vie.

Camille Dieudonné



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Article très intéressant et instructif Mais quelles sont ses déclinaisons en terre réunionnaise et indiocéanique ? Quels sont les problèmes posés et que préconise le PCR ? Autrement dit, un peu de concret serait salutaire pour cette cause que vs défendez si bien car s’il faut se mettre en ordre de bataille, contre qui se retournez et pour quelle transformation de la société ?

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com