Actualités

Un parti mobilisé pour les prochaines luttes

Grand succès du rassemblement du PCR hier au Port

Céline Tabou / 21 octobre 2013

Réunis à la Halle des Manifestations du Port, plus de 1.500 militantes et militants ont pris connaissance de l’analyse et des propositions du Parti. Les participants ont également fait connaissance avec les prochains candidats aux élections municipales.

JPEG - 43 ko
La direction issue du 8e Congrès avec les premiers communistes désignés pour mener la bataille pour les municipales.

Accueillis par un chant et une danse des «  Femmes Mahoraises  » du Port, le rassemblement exceptionnel de ce 20 octobre a été présidé par Firose Gador. Cette dernière, secrétaire du Parti, a remercié l’ensemble des participants, organisateurs et invités.

A cinq mois des élections municipales, le Parti Communiste Réunionnais s’est officiellement lancé dans la « bataille » .

« Vous avez une immense responsabilité »

Lançant une « ovation pour notre fondateur Paul Vergès » , Firose Gador a donné les raisons de ce rassemblement. Celui-ci « a été décidé après le 8ème congrès, au cours duquel — après beaucoup de discussions — nous avons décidé de donner notre analyse de la situation pour régler les problèmes immédiats », tels que la pauvreté, le chômage, les changements climatiques, l’illettrisme etc. « Une situation de plus en plus préoccupante, qui nécessite des solutions » et pour laquelle « le Parti a la tradition de proposer au peuple une voie et des moyens pour sortir de ces situations difficiles », a indiqué la jeune femme.

JPEG - 54.9 ko
En avant pour de nouveaux succès avec le PCR !

Dans un contexte de crise économique et sociale, Paul Vergès, cofondateur du PCR, a mis en avant « l’immense responsabilité qui vous attend, parce que de toute l’Histoire de La Réunion, on va connaître la situation la plus difficile ». Conscients des défis à venir pour La Réunion, comme la hausse démographique et les changements climatiques, « la situation nous ouvre la ligne, si on en est digne », a indiqué Paul Vergès. Ce dernier a signalé que « jamais la situation n’a été aussi grave aujourd’hui » ; raison pour laquelle, il faut « préparer La Réunion de demain  » et « concrétiser tous les acquis afin de créer une génération d’espoir à La Réunion ».

Paul Vergès a aussi rappelé qu’ « être communiste, c’est avoir l’ambition à la limite des défis, apprendre à réfléchir, maîtriser le présent et l’avenir et le communiquer à la base ». « Modestie, cohérence et unité, pour se battre pour le présent et prévoir l’avenir », a rappelé le cofondateur du PCR. Applaudi durant plusieurs minutes par la salle à son entrée et sa sortie de scène, Paul Vergès a mis en exergue « l’union » des Réunionnais pour « changer le système ».

« Répondre aux défis à venir  »

De son côté, Fabrice Hoarau a évoqué le contexte économique, politique et social de La Réunion, qui demande la mobilisation du PCR, a expliqué ce dernier. « Plus que jamais, le PCR doit se mobiliser contre la pauvreté », « pour combattre la précarité », « rester dans l’action pour défendre les intérêts de nos ainés qui ont tant donné à notre pays », mais aussi « pour notre jeunesse, car c’est l’avenir de notre pays ».

JPEG - 49.6 ko
Aux côtés de Fabrice Hoarau : Camille Dieudonné, Ginette Sinapin et Thérèse Rica viennent renforcer le secrétariat du PCR.

Le secrétaire général du Parti a réitéré la position du PCR concernant le calendrier scolaire : « nous disons non à ce nouveau calendrier, qui ne correspond pas à notre climat ». Ajoutant que les femmes « subissent les symptômes de la pauvreté et de la précarité » , et qu’il faut « se mobiliser pour notre agriculture », Fabrice Hoarau a expliqué que certaines dispositions actuelles sont indispensables sur le court et moyen terme, mais « elles ne suffisent pas ». Ce dernier a indiqué qu’il faut « aller dans la bataille unis et motivés ».

« Penser et agir en Réunionnais avant tout »

Un esprit réitéré par Maurice Gironcel, qui a rappelé les propositions du PCR pour un « développement social et solidaire » de La Réunion. Mais avant cela, cet autre secrétaire général a annoncé : « On va aux élections dans un esprit conquérant, novateur et porteur d’espoir », avec « une démarche de démocratie participative ».

Ce dernier a évoqué le projet du Parti qui doit être «  partagé, adapté et porteur d’avenir pour la population  ». Il a aussi mis en avant « une politique proche de la population et à l’écoute », avec « un message de paix et d’espoir ». Pour Maurice Gironcel, l’important est de « penser et agir en Réunionnais avant tout ». Pour lui, le projet « doit répondre aux défis à venir » en matière d’éducation, d’économie, d’environnement et autres de société.

Céline Tabou

Faire partager l’analyse et les idées du PCR

Introduisant Ary Yee Chong Tchi Kan, Firose Gador a indiqué que des « batailles sont à remporter mais pas à n’importe quel prix » . Raison pour laquelle , « il faut se mettre d’accord entre nous, adhérents, se réunir et discuter  » du projet du Parti pour pouvoir le « faire partager au plus grand nombre ». Rappelant l’anniversaire des 70 ans du journal "Témoignages" en 2014, Ary Yee Chong Tchi Kan a remercié la famille Vergès « d’avoir mis en place cet outil au service des Réunionnais ».

Ce dernier a affirmé qu’il faut « partager les connaissances » et « s’occuper de l’Histoire de notre parti ». Le secrétaire général a rappelé l’importance pour le Parti de se réapproprier son histoire, comme « l’UFR qui a été créée par nous ». Ce dernier a également expliqué l’absence de solidarité, car « plus on monte l’échelle sociale, moins on est solidaire ».
Une «  nouvelle dynamique  » lancée

De son côté, le secrétaire général Yvan Dejean a rappelé les circonstances passées qui ont conduit à la reconstruction du PCR et au précédent congrès. Il a expliqué qu’au cours des trois derniers mois, « nous avons été présents sur tous les fronts de lutte », auprès des jeunes, des femmes, des pauvres, des planteurs et des plus démunis, avec par exemple la mobilisation pour le maintien du RSTA.

Yvan Dejean a parlé d’une « nouvelle dynamique qui rassemble le peuple réunionnais au-delà de nos propres rangs » pour le développement de La Réunion. Ce dernier a introduit les trois nouveaux membres du secrétariat : Camille Dieudonné, Ginette Sinapin et Thérèse Rica. Pour conclure, ce rassemblement, Sylvie Mouniata, membre de la direction, a affirmé que « plus que jamais il faut être aux côtés des gens qui luttent ».
Deux dossiers vivement contestés

Paul Vergès et Yvan Dejean ont dénoncé le vote de la loi sur les retraites par les députés réunionnais, qui « ont condamné la jeunesse réunionnaise à ne pas avoir de retraite ». « Qu’allez vous pouvoir dire aux jeunes réunionnais et travailleurs ? Vous les avez condamnés », a déclaré Yvan Dejean.

Pour Paul Vergès, « avec le nombre de chômeurs, de pauvres, on a des parlementaires réunionnais qui refusent toute retraite à un Réunionnais ». Concernant le projet de route du littoral en mer, Yvan Dejean a rappelé la consultation lancée par le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, lors de sa visite à La Réunion. « Nous réitérons une demande au gouvernement et attirons son attention sur ce projet qui est une catastrophe » d’un point de vue budgétaire et écologique.
Des municipalités pour un « développement durable »

Maurice Gironcel a exhorté les militants et militantes du Parti à « donner une vision d’avenir au peuple » mais aussi aux cadres, parmi lesquels les prochains candidats aux municipales de 2014. Ce dernier a appelé au « développement durable » de La Réunion avec les têtes de listes d’ores et déjà désignées par le Parti.

Pour La Possession : Roland Robert ; Le Port : Henry Hippolyte ; La Petite Ile : Jean-Hugues Suzanne ; Bras Panon : Ginette Sinapin ; Saint-Paul : Ary Yee Chong Tchi Kan ; Sainte-Rose : Nelson Técher ; Sainte-Suzanne : Maurice Gironcel ; Saint-Louis : le Docteur Jean Piot ; Saint-Joseph : David Lebon ; Saint André : Joé Bédier avec Gélita Hoarau ; Saint-Benoît : Yves Gigan ; Saint-Pierre : Nazir Valy ; La Rivière : Fabrice Hoarau.


Kanalreunion.com