Actualités

Un peu de courage Mme Bello, assumez votre départ du PCR que vous avez souhaité

Des amalgames pour tromper la population

Témoignages.re / 15 mars 2012

Alors qu’il est clair que Huguette Bello s’est exclue du PCR et que la section PCR de Saint-Paul a cessé d’exister, il y a encore des personnes qui pensent toujours manipuler l’opinion en entretenant les amalgames. C’est pour continuer à tromper la population que ces personnes présentent Mme Bello comme du PCR alors que toute son action vise à torpiller le PCR. La presse a même annoncé la création d’un autre parti. Chiche !

L’ex-section boycotte la conférence extraordinaire

Huguette Bello et ses complices entretiennent les amalgames, car ils ont peur du verdict du peuple si celui-ci est pleinement informé.
Les choses sont pourtant claires. Depuis sa réélection pour un troisième mandat de député en 2007, Mme Bello n’a jamais discuté du contenu de ses interventions avec le parti qui l’a fait élire. En 2010 aux régionales, elle n’a pas soutenu la liste dans laquelle le PCR s’était impliqué.
En 2010, en compagnie de la section de Saint-Paul, elle participe au Congrès du PCR durant lequel sont actées les procédures de désignation des candidats. La procédure s’applique et à son terme, la conférence extraordinaire du PCR proclame les résultats le 19 février dernier. Mais ce jour-là, la section de Saint-Paul boycotte la conférence et deux jours plus tard, Huguette Bello décide de s’autoproclamer candidate. Elle veut avoir raison seule contre tout le reste du PCR. Elle n’a aucun respect pour les autres qui pensent majoritairement autrement. Elle fait un règlement pour elle toute seule. Il y a encore des journalistes pour gober cela.

Elle s’est exclue du PCR

À partir de là, il est clair qu’elle ne fait plus partie du PCR. La direction en prend acte et demande alors aux Saint-Paulois de refonder une section communiste, car celle qui était alors en place a failli en cautionnant cette attitude attentatoire à un principe élémentaire de la démocratie, celui du respect d’une décision majoritaire.
Comme à Sainte-Suzanne au début de l’année, c’est donc le peuple qui sera amené à trancher le différend. C’est précisément ce qui fait peur à Mme Bello et à ses soutiens. D’où cette volonté d’entretenir l’amalgame en se disant communiste et en inventant l’existence d’une section communiste forte de « 200 adhérents » !
Mais comment peuvent-ils dire faire encore partie d’une organisation s’ils s’opposent à ses décisions ?

Pour le "JIR", 27=200 !

Est-ce dû à l’attribution du titre de personnalité politique de l’année à Huguette Bello par le "Journal de l’île" ? Notre confrère a bien du mal à s’en tenir aux faits concernant la situation politique dans la commune à cheval sur les 2e et 7e circonscriptions. Car il n’hésite pas à multiplier par 8 les effectifs de l’ancienne section communiste.

Le 13 décembre dernier, un communiqué de la section communiste de Saint-Paul reproduisant une motion était signé ainsi : « Motion adoptée à l’unanimité par les 107 militants communistes présents. La section communiste de Saint-Paul ». Quelques heures plus tard, le même communiqué était adressé à la presse par la section de Saint-Paul, mais la mention « Motion adoptée à l’unanimité par les 107 militants communistes présents » avait disparu. Mais où sont donc passés ces militants ? Comment expliquer cette coupe qui affaiblissait les arguments développés ?

L’explication est arrivée mardi. L’ancienne section communiste de Saint-Paul comptait 27 adhérents, et vérification faite auprès du Parti, un dirigeant de premier plan de Saint-Paul n’a même pas pris sa carte cette année.

Alors quand le "Journal de l’île de La Réunion" reprend à son compte une affirmation selon laquelle « la section communiste de Saint-Paul revendique 200 adhérents », c’est un mensonge à double titre d’une part puisque la section de Saint-Paul n’existe plus, et d’autre part parce que son effectif avant dissolution était de 27 membres.

Mme Bello sera démasquée au fur et à mesure. En effet, qu’attend le "JIR" pour faire paraître le compte rendu de la journée d’animation de la Mairie de Saint-Paul en l’honneur des femmes sur le front de mer ? Une journée des femmes organisée dimanche par la personnalité politique de l’année du "JIR" et pas un mot dans le "JIR" depuis lors ? Pourquoi ce silence ?


Kanalreunion.com