Actualités

« Un piège politique » tendu à Maurice Gironcel

« Même pas d’allégation d’achat de voix »

Témoignages.re / 12 février 2016

Suite à l’annonce faite hier matin par le JIR d’un procès de Maurice Gironcel, l’avocat du dirigeant communiste a répondu hier midi aux accusations lancées dans les médias.

JPEG - 74.2 ko
Maurice Gironcel

« C’est une épreuve de plus pour Maurice Gironcel », a déclaré hier Me Remy Boniface sur la plateau du journal télévisé d’Antenne Réunion . Le secrétaire général du PCR est accusé « d’achat de voix ». « Les termes d’achat de voix veulent bien dire ce qu’ils veulent dire », a expliqué l’avocat, « il n’y a même pas d’allégation d’achat de voix ». Rappel des faits par Me Boniface : « on a un piège politique. Une seule dame court après Maurice Gironcel pour finalement arriver à le rencontrer et à l’enregistrer. Elle le fait pour le compte de l’adversaire politique. Dès que l’enregistrement est terminé elle se précipite chez l’adversaire politique. Ce dernier, avec cet enregistrement, se rend immédiatement auprès des gendarmes ».

L’homme de loi rappelle également que le tribunal administratif n’a pas le devoir de dire si Maurice Gironcel a commis le délit qu’on lui reproche. Ça c’est le rôle du tribunal correctionnel. Il a enfin remis les propos dans leur contexte.L’avocat remet dans son contexte les propos tenus : « Ça ne veut pas dire de voter pour lui. Mais ça veut dire que nous appartenons à la même famille politique. Demain nous aurons vocation à travailler ensemble, quel que soit le gagnant. C’est tout »


Kanalreunion.com