Actualités

Un préfet suspendu car suspecté d’avoir tenu « des propos diffamatoires empreints de racisme »

Paul Girot de Langlade sanctionné par le ministre de l’Intérieur

Témoignages.re / 17 août 2009

Dans un communiqué diffusé vendredi, le ministre de l’Intérieur explique les raisons de la suspension de Paul Girot de Langlade de ses fonctions de coordonnateur local des États-généraux de l’Outre-mer à La Réunion. C’est sans doute la première fois qu’un préfet est suspendu parce qu’il « aurait tenu des propos diffamatoires, empreints de racisme, à l’encontre du personnel chargé de son contrôle ».

« J’ai été informé du dépôt de plainte d’un agent de sûreté de l’aéroport d’Orly à l’encontre de Monsieur Girot de Langlade. Ce dernier, revenant de La Réunion, le 31 juillet dernier, aurait tenu des propos diffamatoires, empreints de racisme, à l’encontre du personnel chargé de son contrôle. Les faits se seraient déroulés après le déclenchement de l’alarme du portique de sécurité.

Dans l’attente des résultats de l’enquête en cours, j’ai décidé de suspendre immédiatement l’intéressé de sa mission de coordinateur local, pour la Réunion, des Etats-généraux de l’Outre-mer.

Je ne tolèrerai jamais que des propos racistes ou discriminants soit tenus dans notre pays, d’autant plus par un représentant de l’Etat, quel qu’il soit. Ces comportements sont indignes des valeurs de notre République. »


Kanalreunion.com