Actualités

Un programme de rassemblement pour l’avenir de Sainte-Suzanne

“Ensemb’ pour un développement solidaire et durable”

Céline Tabou / 19 janvier 2012

À l’occasion d’une conférence de presse, Maurice Gironcel a présenté la liste qu’il souhaite conduire à la victoire, le 29 janvier. Issue des milieux associatifs, société civile, anciens élus, la liste “Ensemb’ pour un développement solidaire et durable”, les colistiers veulent être dans la continuité du programme commencé en 2008.

Appelant au rassemblement le plus large pour poursuivre la réalisation du programme plébiscité en 2008, répondre aux attentes nouvelles de la population et construire le développement solidaire et durable, Maurice Gironcel a rassemblé autour de lui, une liste dont la moyenne d’âge est de 43 ans. Accompagné du doyen de la liste et de sa benjamine, Aurélie Carron et Jean Ivoula, Maurice Gironcel a présenté son programme pour Sainte-Suzanne.

Trois axes majeurs pour Sainte-Suzanne

Derrière le slogan “Construire une ville moderne à la campagne”, Maurice Gironcel propose trois axes pour le développement de la commune, dont les priorités sont le logement et l’emploi. En premier lieu, « apporter l’indispensable », en prenant en compte les revendications et souhaits de la population rencontrée au cours des portes à portes. Ensuite, « construire une ville pour tous » en renforçant la cohésion sociale et prioriser « le mieux vivre ensemble ». Enfin, « préparer l’avenir », les colistiers de Maurice Gironcel ont soutenu qu’augmenter les investissements humains et matériels permettrait de développer durablement Sainte-Suzanne.
En pleine période de crise économique et financière, Maurice Gironcel fustige la politique destructrice de l’UMP à Paris et à La Réunion, avec « Didier Robert, qui a détruit les grands chantiers et condamné le BTP ». Pour financer ce programme, le candidat a expliqué : « je ne veux pas être un maire obsédé par le budget, mais être à l’écoute de la population. Il faudra donc pour cela arracher à l’Union européenne, à l’État, au Conseil régional, au Conseil général et à la CINOR des subventions et budgets pour faire avancer les choses ».

Un développement économique et solidaire

La Réunion compte près de 30% de taux de chômage, Sainte-Suzanne n’est pas à l’écart de cette crise, notamment chez les jeunes. Pour répondre à la « première priorité de la population », les candidats veulent développer une économie sociale et solidaire autour des services à la personne et de l’environnement. « Nous voulons associer la population à la sauvegarde de l’environnement, qui est un moteur de lutte contre le chômage ».
Pour exemple, la liste “Ensemb’ pour un développement solidaire et durable” ne veut d’incinérateur, mais des techniques écologiques du traitement des déchets comme le tri sélectif, le compostage, la méthanisation ainsi que des déchetteries. Ces propositions entrent dans le “Pacte écologique” qui a fait de Sainte-Suzanne, une ville solaire et l’une des premières villes à La Réunion à s’engager dans la démarche de l’Agenda 21, qui « sera poursuivi ».

Céline Tabou


Répondre aux attentes de la population

Parmi les propositions : « un logement décent pour tous, c’est une des conditions du développement de notre ville », une Maison des arts et cultures pour que le patrimoine soit mit en valeur, l’ADSL dans les Hauts de Sainte-Suzanne, afin que « tous les foyers aient internet », la décentralisation du 20 désamb dans les quartiers, la construction de deux salles de fête, d’équipements sportifs, culturels et pour faire face à la hausse démographique. Ces mesures sont destinées à « mieux vivre ensemble ».


Kanalreunion.com