Actualités

Un projet réunionnais fait avancer la République

L’autonomie énergétique inspire la planification écologique, Paul Vergès rencontre Jean-Luc Mélenchon

Manuel Marchal / 19 avril 2011

Après la rencontre avec les travailleurs du port, puis la visite du quartier de la Ravine à Marquet suivie de l’entrevue avec Roland Robert, président de l’Association des Maires, Jean-Luc Mélenchon s’est entretenu avec Paul Vergès hier après-midi au siège du Parti communiste réunionnais au Port. Au cours d’un échange de deux heures, il a été notamment question du projet réunionnais d’autonomie énergétique, et de son apport à la République.

Hier après-midi, Jean-Luc Mélenchon avait rendez-vous avec Paul Vergès, président de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC).
La rencontre a duré deux heures, et à son issue, les participants ont souligné la richesse de l’échange. Il a notamment été question des sujets liés à l’autonomie énergétique. Se définissant comme le candidat de la « planification écologique », Jean-Luc Mélenchon ne cache pas que la politique menée par Paul Vergès lorsqu’il était à la tête de la Région est une source d’inspiration.
Le président de l’ONERC note que l’entretien a porté sur les alizés, le solaire, le photovoltaïque, c’est-à-dire « ce qui va construire demain le développement durable de La Réunion ».
Paul Vergès constate que le co-président du Parti de Gauche ne fait pas d’objection aux perspectives ouvertes par le programme élaboré par les Réunionnais. Au-delà de l’estime réciproque, c’est une convergence des analyses entre les deux responsables politiques. Cette convergence se situe notamment sur une ligne selon laquelle les énergies renouvelables sont une solution pour en finir avec l’utilisation des énergies fossiles.
Pour sa part, Jean-Luc Mélenchon a salué « l’optimisme intellectuel » émanant d’un personnage de la stature de Paul Vergès.
Le responsable du Parti de Gauche indique d’ailleurs que c’est le plan d’autonomie énergétique en 2025 qui a constitué une inspiration décisive dans la formulation de son projet de « planification écologique ».

Notre contribution à une solution partagée

Le projet d’autonomie énergétique en 2025 suppose en effet qu’il soit possible de regarder bien au-delà des échéances électorales immédiates. D’ailleurs, la rencontre d’hier après-midi n’était pas « une discussion de marchand de tapis ».
La conclusion de cette rencontre permet donc de se rendre compte que la portée du projet d’autonomie énergétique dépasse largement des frontières de La Réunion. À travers le point de vue de Jean-Luc Mélenchon apparaît tout ce que ce projet réunionnais peut apporter à la République. Ceci accentue encore davantage la responsabilité de ceux qui, en France comme à La Réunion, refusent que notre peuple ait le droit de se développer en réussissant la prouesse de vivre dans 15 ans sans pétrole, ni charbon. Didier Robert et l’UMP mènent un combat d’arrière-garde, car bientôt la réalité finira par s’imposer.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com