Actualités

Un « Rassemblement pour le renouveau à Saint Pierre »

Elections municipales

Correspondant Témoignages / 18 février 2014

Nazir Valy, candidat du Parti Communiste Réunionnais, et son équipe, ont lancé la campagne des municipales à Terre-Sainte, à la Cité des Citernes. Une foule s’est réunie pour participer à cette réunion, à laquelle Paul Vergès a été convié.

JPEG - 67.2 ko
Lancement réussi pour la campagne du PCR à Saint-Pierre.

Egalement présents, Sylvie Mouniata, Elie Hoarau, ancien maire de Saint-Pierre, qui a évoqué son militantisme et son passé institutionnel à Saint Pierre. Evoquant, les années de luttes lors des municipales, où « on a gagné et parfois perdu », Elie Hoarau a expliqué que le « moment est venu de passer le relais à une nouvelle équipe ».

Une autre politique

Une nouvelle équipe qui devra selon Nazir Valy remettre Saint-Pierre sur les rails. « Saint Pierre est en train de perdre sa place honorable de capitale du sud. Capitale sur le papier, oui, mais sur le terrain, jour après jour, nous reculons, alors que dans les faits, avant les mandats de Michel Fontaine, il y a eu des investissements importants qui ont placés Saint Pierre en tête de toute cette micro région sud », a expliqué ce dernier.

Le candidat du PCR a salué Paul Vergès et Elie Hoarau, affirmant que ces derniers donnent « encore plus de courage dans ce combat nécessaire à Saint-Pierre, un combat contre les injustices, contre les inégalités, afin de redonner espoir aux Saint-Pierroises et aux Saint-Pierrois en un avenir meilleur ». Les élections du 23 et 30 mars, sont l’occasion pour la section PCR de Saint-Pierre de « faire une autre politique à Saint-Pierre, parce que ce qui est fait actuellement à saint-pierre, ne peut nous satisfaire ».

Nazir Valy a pointé du doigt l’embauche de personnes venues de l’extérieur à la CIVIS, « alors que nou né na à Saint Pierre 17.000 chômeurs, un nombre jamais atteint. Un triste record à mettre à son bénéfice. Alors que le chômage i fé des dégâts dans notre commune, le maire avec sa politique de non-sens, i enfonce un peu plus nos jeunes dans le désespoir ».

JPEG - 55.3 ko
Elie Hoarau, Nazir Valy, Paul Vergès et Yvan Dejean.

Ce dernier a rappelé que Michel Fontaine « avait promis aussi, 1 homme = 1 mandat, li lé aujourd’hui connu comme étant l’un des plus grands cumulards de France ». Une situation que Paul Vergès a également dénoncé, évoquant également le député-maire Patrick Lebreton, à Saint-Joseph et le député Jean-Jacques Vlody, candidat au Tampon : « Une loi sur le cumul des mandats, qui interdit d’être parlementaire et maire, vient d’être votée, alors que ces candidats font tous les jours des discours ». Le sénateur a posé « Pourquoi ils ne disent pas la vérité ? On a trois parlementaires qui sont candidats. Donc soit ils se présentent pour être maire et dans ce cas ils disent qu’ils démissionneront d’un mandat, soit c’est une escroquerie. Ils commencent leur campagne par un mensonge ! »

Paul Vergès a dénoncé le silence des candidats et des candidats-élus concernant la situation économique et sociale de La Réunion. Ce dernier a pointé du doigt un silence orchestré pour « cacher la vérité aux Réunionnais » et ainsi dire « vote pou moin, ma don a ou travay ».

Redonner son rôle à la capitale du Sud

Le candidat du PCR a rappelé les points centraux de son programme comme la lutte contre la pauvreté. « Saint-Pierre est la ville, reconnue par les économistes, où il y a le taux de pauvreté le plus grand. Saint Pierre est la ville où il y a le plus d’inégalité, et bien ça i fo que nou change. C’est pour ça que nou vien devant zot, et que nous présente a zot une nouvelle équipe, pour une nouvelle politique, pour un Renouveau ici, à Saint Pierre ».

Autre point, les transports, relancer le port et l’aéroport, aider et soutenir les jeunes, la cantine scolaire, mettre fin au clientélisme : « Partager l’emploi. Pour les emplois aidés, il y en a des millions qui sont donnés, distribués. Cela s’appelle du clientélisme, un petit contrat contre un travail de militantisme où contre un bulletin de vote. Il faut en finir avec ça. On va faire un partage équitable envers la population la plus démunie » a expliqué Nazir Valy. Son but est de mettre en place « un véritable projet d’aide aux plus défavorisés ».

Il s’agira de « répondre à l’urgence social, en mutualisant tous les moyens sociaux, que ce soit de la commune, de la région, du département, des ONG, des organisations caritatives, faire un véritable réseau pour répondre à l’attente de ces gens en détresses ». Mais aussi « rattraper le retard pris la construction de logements sociaux et proposer un plan pour enfin loger les Saint-Pierroises et les Saint-Pierrois dans de bonnes conditions, avec aussi une volonté de leurs permettre d’accéder à la propriété’.

Le but de l’équipe de Nazir Valy sera de « ne pas faire de promesse qu’on ne peut pas tenir. Nous, c’est une liste, pas seulement avec les communistes, nous, on va rassembler tout le monde, la société civile et toutes les personnes de bonnes volontés ». Pour conclure, Nazir Valy s’est engagé à placer « notre mandat sous le signe de l’urgence sociale, de la solidarité, de la vérité, de la confiance, de l’utilisation rigoureuse de l’argent public utilisé au service de la population, de la défense de l’environnement, de la démocratie, du rassemblement, de la lutte contre le chômage qui n’arrête pas d’augmenter et du développement de notre commune ».

 Correspondant 


Kanalreunion.com