Actualités

« Un test décisif du respect ou non de la volonté réunionnaise »

La section communiste du Port et le rendez-vous du 6 novembre

Témoignages.re / 22 octobre 2009

Toutes les sections du Parti communiste réunionnais ont commencé à tenir et vont tenir au cours des semaines à venir des assemblées générales afin de préparer les prochaines batailles du peuple réunionnais. Parmi les rendez-vous qui attendent les Réunionnais et autour desquels le PCR les appelle à se mobiliser, il y a celui du Conseil interministériel du 6 novembre prochain. C’est le sens de l’invitation adressée aux membres de la section communiste du Port pour l’assemblée générale du lundi 26 octobre prochain. Voici le texte de cette invitation du secrétaire de section, Virgil Rustan.

« Nous vivons, en tant que Réunionnaises et Réunionnais, un moment charnière de notre Histoire.
Il faut en effet, au plus vite, sortir d’un système à bout de souffle, source de problèmes de plus en plus lourds, qui ont nom chômage, manque de logements, crise du lien social, dans un contexte de croissance démographique forte, de mondialisation des échanges et de bouleversement climatique.
L’occasion historique nous en est donnée. Pour cela, il faut remplir deux conditions :

construire un projet réunionnais, qui réponde aux besoins profonds des Réunionnais, et qui soit issu de l’initiative et de l’inventivité réunionnaise ;

- faire porter ce projet de développement par le rassemblement le plus large de Réunionnais, qui se l’approprient et sont décidés à le faire vivre concrètement.
C’est précisément la démarche lancée par la Région, le Département et de nombreuses communes, qui ont fait parvenir au gouvernement un PROJET CONJOINT de DEVELOPPEMENT REUNIONNAIS, dans le cadre des États généraux de l’Outre-mer. Ce projet est en cours de validation par un nombre croissant de municipalités.
Les réformes structurelles contenues dans ce projet sont d’une importance telle que leur portée est comparable à celles issues de la loi du 19 mars 1946.
Les Réunionnais ont dit avec force à travers les victoires populaires des élections partielles du 4 octobre dernier à Saint-Paul, Saint-Louis et Saint-Leu, qu’ils veulent voir leurs décisions RESPECTEES. C’est le 6 novembre prochain que le président Sarkozy ouvrira le Conseil interministériel de l’Outre-mer, qui arrêtera les décisions gouvernementales engendrées par les propositions réunionnaises. Le 6 novembre, ce sera le test décisif du respect ou non de la volonté réunionnaise ».


Conférence débat

Dimanche 25 Octobre 2009 à 8h30

Salle Polyvalente de Cambuston
CD 47 à Saint-André

Créer 40.000 à 50.000 emplois de proximité, c’est possible

Face à une situation de pénurie d’emploi à La Réunion, mais estimant qu’il est possible d’en créer 40 à 50.000, le collectif Agir pou nout tout annonce dans un communiqué qu’un groupement de réflexion organise une conférence-débat sur ce sujet ce dimanche 25 octobre 2009.

« Toute La Réunion est d’accord pour dire que la situation sociale ici est intolérable. On n’arrête pas de prétendre qu’une société ne peut survivre avec le maintien de la moitié de sa population en dessous du seuil de pauvreté et un taux de chômage qui bat des records.

Intolérable, mais quelles solutions ?

L’emploi qui est, à La Réunion, en situation de pénurie et qui, de fait, est la cause essentielle de la pauvreté nécessite des mesures concrètes et urgentes.

Alors, peut-on faire reculer le chômage de masse par des solutions d’emplois massives ?

Nous proposons une conférence-débat sur la création d’emplois massive.

Peut-on créer 40.000 a 50.000 emplois de proximité à La Réunion ?
Si oui, comment ? et avec quel financement
 ?

Cette conférence-débat se tiendra ce Dimanche 25 Octobre 2009 à 8h30, à la Salle Polyvalente de Cambuston CD 47 à Saint-André.

Nous invitons les politiques de tout bord, les particuliers demandeurs d’emploi, les organisations sociales à venir prendre connaissance de nos travaux, échanger, enrichir et bâtir un projet partagé ».

Pour le groupe de réflexion,
Jean-Hugues Ratenon


Kanalreunion.com