Actualités

Unanimité pour le Plan départemental des Transports

Un nouveau réseau Car Jaune en 2014 : un Bouclier-transport pour tous les Réunionnais

Témoignages.re / 13 décembre 2012

Depuis 1996, date du lancement des Cars Jaunes, c’est sans doute la plus grande réforme de ce réseau. 4 types de lignes et une tarification plus simple avec des prix indépendants de la distance parcourue : ces nouveautés s’appliqueront à partir du 1er janvier 2014. Ces propositions ont été adoptées hier à l’unanimité par le Conseil général.

JPEG - 60.7 ko

Plusieurs affaires étaient à l’ordre du jour de l’assemblée plénière d’hier. Le budget présenté la veille en conférence de presse (voir "Témoignages" du 12 décembre 2012) a été adopté par 19 voix "pour". La manifestation de la Fédération départementale de la petite enfance a retardé le début des débats. La FDPE sera reçue demain par le Conseil général pour discuter des points à éclaircir.

Au cours des débats, un dossier a suscité une adhésion entière de l’assemblée, c’est le Plan départemental des transports présenté par Pierre Vergès, vice-président délégué aux Transports. Ce document propose une importante réforme du Réseau Car Jaune. De nouvelles lignes et une nouvelle tarification entreront en vigueur pour 10 ans lors du renouvellement de la délégation de service public, à compter du 1er janvier 2014.

Tout d’abord, un service "Touristique" sera créé. C’est une ligne partant de l’aéroport de Pierrefonds qui desservira ensuite les plages, Saint-Denis, et l’aéroport de Gillot avant un terminus à Duparc.

Autre nouveauté dans les itinéraires : le passage des Cars Jaunes par la route des Tamarins. Une ligne Ouest-Tamarins-Express viendra renforcer la liaison Express Saint-Denis/Saint-Pierre par les Bas : 9 allers-retours quotidiens en semaine par la route des Tamarins s’ajouteront à 15 allers-retours par les bas. Les lignes classiques sont maintenues, mais le Pôle d’échange ne sera plus Saint-Leu mais Saint-Paul.

Dans l’Est et dans le Sud, le dispositif actuel sera maintenu.

Les cars Z’Eclair seront renforcés : 16 allers-retours quotidiens entre Saint-Denis et Saint-Pierre, 11 entre Saint-Denis et Saint-Benoît.

La grille tarifaire est totalement revue, avec un prix unique en fonction du type de ligne utilisé. À noter que la gratuité pour les plus de 65 ans est maintenue, ainsi que les tarifs préférentiels pour les jeunes et les demandeurs d’emploi.

Le Plan départemental des Transports a emporté l’adhésion de tous les conseillers généraux. Sachant que la plupart des élus de cette assemblée sont des maires, l’adoption par toutes les intercommunalités des propositions les concernant est sans doute en bonne voie.

Un partenariat institutionnel entre toutes les collectivités

Voici quelques extraits du discours introductif de Pierre Vergès, hier au Conseil général. Il souligne que le Plan départemental des transports ne peut se construire qu’en partenariat avec toutes les collectivités de La Réunion, c’est-à-dire la Région et les intercommunalités, qui sont les émanations des 24 municipalités.

1. La concertation continue

« La concertation large que nous avons voulue avec les AOTU (NDLR — Autorités organisatrices de transport, ex : CIVIS, CINOR, CASUD…) , et ce malgré des délais contraints, nous amène à prolonger par avenants ces contrats, pour tenir compte des positions de ces EPCI.

Pour autant, Mesdames, Messieurs, mes chers collègues, notre décision aujourd’hui est importante : on ne peut pas retarder l’adoption du Plan Départemental des Transports si l’on veut être prêt à la fin des contrats, que nous fixerons désormais au 31 décembre 2013.

La concertation est d’ailleurs toujours en cours, et les avis obligatoires des Autorités Organisatrices de Transport Urbain sur le Plan départemental des transports interviendront, pour certaines d’entre elles, après notre séance de ce jour. (…)

En effet, le PDT est un document qui vit et qui, notamment, est amené à évoluer pour tenir compte des avis des AOTU ».

2. La solidarité du Conseil général

Au fil du temps, la création des intercommunalités et le transfert progressif des compétences de transport urbain du Département vers ces collectivités ont permis à ces dernières de développer leur propre offre de transport sur leurs territoires. Et le Département a accompagné ce mouvement en faisant profiter les communautés d’agglomération de son expérience et en les aidant, également financièrement, à assumer ces nouvelles responsabilités. (…) A titre d’exemple, depuis 2002, le Conseil Général a octroyé des aides aux AOT urbaines qui représentent en cumulé jusqu’à ce jour, plus de 53 Millions d’euros, dont 18 Millions de 2007 à 2012. En comparaison, depuis le démarrage en 2007 des contrats actuels du réseau Car Jaune, le Conseil Général a consacré, pour l’exploitation et la gestion de son réseau, plus de 80 Millions d’euros. Ces chiffres démontrent en tout cas le souci constant qu’a eu le Conseil Général de disposer d’un "bouclier" transport pour ceux qui n’ont pas de voitures.

3. Demande d’intervention à la Région

Pour favoriser la mise en œuvre de notre Plan départemental de transports et faire que le réseau couvrant l’ensemble du territoire soit le plus accompli possible, je souhaite que le Département, signataire de l’accord-cadre sur le Trans Eco Express, puisse, au nom de l’égalité de traitement entre les AOT, bénéficier des aides de la Région pour alléger la charge d’investissement relative au matériel roulant.

A ce sujet, je voudrais souligner que le régime applicable au Département devra tenir compte du fait que les lignes départementales diffèrent des dessertes urbaines, et qu’à ce titre, l’objectif recherché doit être de favoriser l’acquisition de bus à énergie propre, adaptés à ces lignes où la majeure partie du trajet se fait en kilomètres « haut-le-pied », en zones inter urbaines.

Il serait opportun que la décision de la Région en ce sens intervienne rapidement, compte tenu des délais contraints du Département qui devra lancer sa procédure de consultation dans les meilleurs délais.

Je sais que la Région souhaite lier cet engagement à la création du syndicat mixte des transports. Vous connaissez ma position à ce sujet : j’estime que la faculté doit être donné à chaque intercommunalité de désigner un nombre de représentants permettant, si elles le souhaitent, de désigner au moins un représentant par commune membre. Ne serait-ce que pour les impliquer dans une politique de circulation et de stationnement favorisant le transport collectif.

Mais il faut à un moment donner savoir trouver un compromis.

J’ai donc fait part à la Présidente de mon accord pour une représentation restreinte au sein du syndicat mixte, compte tenu de la proposition de la Région de consacrer une assemblée composée de membres de toutes les communes, qui seraient consultée pour les décisions les concernant.

Mais cela ne peut être envisagé qu’à la condition que nous bénéficions des aides régionales à la hauteur de notre ambition de mettre en place ce nouveau réseau, et que soit mis en place dans les meilleurs délais une société publique locale (SPL) qui aurait en charge la mise en œuvre des préconisations qui concernent l’ensemble des AOT, à savoir l’interopérabilité, la sécurité, etc.
Les nouveaux tarifs des Cars Jaunes

Le Plan départemental des transports prévoit une réforme des tarifs des Cars Jaunes. Le prix sera indépendant de la distance parcourue. Trois grilles sont proposées.

- Car Jaune Express s’applique sur le réseau Car Jaune

- Car Jaune Service Plus est une proposition qui pourrait s’appliquer sur tous les réseaux en cas d’accord avec les autres collectivités compétentes en matière de transport (intercommunalités)

- Zéclair et Touristique correspondent à un accès total à tous les réseaux de l’île, sous réserve de l’accord des intercommunalités.

Réseau Car Jaune Express

JPEG - 40.5 ko

Car Jaune Service Plus

JPEG - 20.3 ko

Zéclair et Touristique

JPEG - 31 ko

Les 4 types de lignes Car Jaune

Le nouveau réseau Car Jaune propose aux usagers  4 types  de lignes :

 

• Z’ÉCLAIR  

Des lignes longues distances, directes, rapides, avec un nombre d’arrêts minimum et favorisant une clientèle domicile-travail.

 

• EXPRESS

Des lignes rapides, avec un nombre d’arrêts optimisés et desservant les pôles générateurs de flux et de correspondances. Dans l’Ouest, la nouveauté est la création d’une ligne Saint-Denis/Saint-Pierre par la route des Tamarins.

 

SEMI-EXPRESS

Des lignes desservant les arrêts les plus fréquentés.

 

TOURISTIQUE

Une ligne assurant la desserte des zones balnéaires et des aéroports. C’est la grande nouveauté. Elle ira de l’aéroport de Pierrefonds à Duparc en passant par les plages, le Jardin de l’État, la gare de Saint-Denis et l’aéroport de Gillot. La liaison « touristique » permet de répondre aux besoins d’un public non couvert actuellement, donc à destination d’une nouvelle clientèle, les touristes. 


Kanalreunion.com